En raison de la situation sanitaire, le Workshop a dû être annulé. Les membres du comité d'experts qui accompagnent le projet vous proposent cependant un rendez-vous quotidien pour une conférence en ligne.

du 20 au 23 octobre, retrouvez chaque jour nos conférences lors de votre visite à la Cité.

Les conférences

Quelles solutions envisageables pour décarboner les mobilités urbaines ?

Mardi 20 octobre 2020, à 16h

La transformation des mobilités urbaines a fait l'objet de nombreuses politiques publiques. Pour autant, la place de l'automobile est encore très forte malgré les problèmes liés au réchauffement climatique, à la pollution locale et à la disponibilité énergétique. Cette conférence discutera de l'intérêt des différentes solutions mises en œuvre et envisagées pour tenter de rendre plus durables les mobilités urbaines, en insistant avant tout sur l'enjeu de la configuration territoriale.
Arnaud Passalacqua Professeur des universités en aménagement de l'espace et urbanisme (UPEC, Ecole d'urbanisme de Paris)

 

Cultiver la ville

Mercredi 21 octobre, à 16h

intervention de Baptiste Grard, Ecologue, doctorat en science de l’environnement sur les potagers en toiture.

Quels sont les impacts du biomimétisme sur l’architecture ?

Jeudi 22 octobre, à 16h

Dans le domaine de la construction, le biomimétisme peut dorénavant s’appliquer à l’architecture à tous les niveaux tels que les matériaux auto-guérisseurs, les façades bio-climatisées, les ventilations passives, les systèmes d’autorégulations, les villes régénératives .... L’architecture biomimétique cherche, par une approche interdisciplinaire, des solutions durables dans la nature, sans vouloir en répliquer les formes mais en identifiant les principes qui les gouvernent.
Natasha Heil-Chayaamor  Architecte, docteure en stratégie biomimétique pour la conception et l’innovation en architecture à l’Université technique de Vienne et chercheuse au UMR MAP-MAACC 3495 CNRS/MC.

Territoires, écologie et solidarité

Vendredi 23 octobre, à 16h

Intervention de Damien Deville : Géographe et anthropologue de la nature. il cultive une pensée qui cherche à dynamiter l'individualisme et l’anthropocentrisme en repensant les liens à l'autre, les liens aux territoires..
 

  • Rendez-vous à l'espace médiation EM1, niveau 1