Tous publicsSciences et société

Le Collège international de philosophie et la Cité des sciences et de l’industrie invitent les classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénieurs et de commerce à deux séances spécialement conçues sur les thématiques au programme. C’est l’occasion de croiser différents regards sur ces notions.

Conseiller scientifique : Christophe Béal, Collège international de philosophie (CIPh)

Mémoire et oubli

Samedi 1er décembre 2018 de 14h30 à 17h

Les amnésies et les « maladies de la mémoire » suscitent l’intérêt des scientifiques et des philosophes : elles les aident à mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire et son rôle dans la constitution de notre identité personnelle. D’un autre côté, l’excès de mémoire, ou hypermnésie, soulève de multiples questions. Nous sommes désormais confrontés au développement d’une mémoire externe, constituée d’archives, de données, accumulées et stockées sur des supports dont les capacités ne cessent de croître et dont la gestion impose une nécessaire régulation juridique et politique. On cherche à soigner les défaillances de la mémoire humaine et, en même temps, à se protéger contre une accumulation de fichiers et de données personnelles qui menacent les libertés fondamentales, au point de revendiquer un droit à l’oubli. Tandis que l’idée d’un devoir de mémoire s’est largement imposée dans l’espace public, les débats autour des politiques mémorielles mettent au jour les risques auxquels s’expose une société dont la mémoire serait saturée, hypertrophiée. Ces paradoxes nous rappellent que la mémoire ne s’oppose pas à l’oubli et qu’il est nécessaire de s’interroger sur ce qui constitue, selon la formule de Paul Ricoeur, une « juste mémoire ».

 Avec :
Sophie Blanchet
, maître de conférences HDR (habilitée à diriger des recherches), Laboratoire Mémoire et Cognition, , Institut de Psychologie, université Paris-Descartes-Inserm.
Michaël Foessel
, philosophe, maître de conférences, université de Bourgogne.
Henry Rousso
, historien, directeur de recherche au CNRS

Modération : Catherine Portevin, chef de la rubrique Livres de Philosophie Magazine.

L'amour

Samedi 8 décembre 2018 de 14h30 à 17h

L’amour traverse et gouverne nos vies. Il oriente nos choix, infléchit le cours de notre existence. Certains le cherchent, d’autres succombent à sa toute-puissance. Il est à la fois source de délectations, d’enchantements, d’extases, et la cause des pires tourments. De l’amour courtois à l’amour romantique, en passant par l’hédonisme amoureux promu par certains discours contemporains, l’amour a ses codes, ses convenances, ses configurations. Il y a toutefois, dans la passion amoureuse, quelque chose qui semble résister à tout effort de conceptualisation. Parce que l’amour est à la fois charnel et spirituel, une expérience de la finitude et de la contingence en même temps qu’une ouverture vers l’absolu, un désir de proximité, de fusion, et, tout à la fois, ce qui nous rappelle l’altérité de l’autre. Le détour par le mythe et la fiction est parfois nécessaire pour comprendre ce que signifie aimer et en quoi consiste réellement l’objet de l’amour.
C’est à partir de la généalogie d’Eros, fils de Poros et de Pénia, que Platon (Le Banquet) met en évidence les tensions immanentes au désir amoureux qui emporte l’âme vers la contemplation du Beau. La scène de théâtre permet à Shakespeare de décliner les ruses, les illusions, les mirages de l’amour qui, comme un enfant, se leurre souvent dans ses choix (Songe d’une nuit d’été, Acte I, scène 1). L’amour-passion dépeint dans la Chartreuse de Parme nous livre l’image de ce que peut être un amour total, absolu, et des épreuves auxquelles il soumet les amants.

Avec :
Anne-Sophie Blaise Miller
, maître de conférences HDR (habilitée à diriger des recherches), université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.
Fabienne Bercegol
, professeure de littérature française du XIXe siècle, université Jean-Jaurès, Toulouse.
Marion Pollaert
, professeur de philosophie à l'Université Paris Sciences & Lettres et à l'Ecole Normale Supérieure.

Modération : Catherine Portevin, chef de la rubrique Livres de Philosophie Magazine.

Conditions d'accès

Pour les enseignants

Accès gratuit sur inscription jusqu’au 27 novembre 2018
Courriel : conferences@universcience.fr
Téléphone : 01 40 05 70 22

Merci de préciser dans votre demande :
- le nom et l’adresse de l’établissement
- le nom et le téléphone du professeur
- le nombre de places souhaitées.

 

Pour les individuels

Accès libre dans la limite des places disponibles