La crise sanitaire du coronavirus-2019 a touché l’ensemble de la planète et bouleversé l’organisation de nos sociétés. Elle a ébranlé la médecine et la recherche, le lien social, les conditions de travail, les modes de consommation et de communication. Elle a suscité de nombreuses interrogations sur la gestion de la crise, la vulnérabilité de certaines populations, et les systèmes de soin.
D’où vient le virus et comment s’est-il répandu ? A quels enjeux éthiques sommes-nous confrontés ? De quelle façon la recherche s’est-elle mobilisée ? Comment analyser la gestion de la crise sanitaire à l’échelle mondiale ? Pourquoi la désinformation sur la Covid-19 est-elle devenue virale ?
Tentons de tirer quelques leçons de cette situation inédite pour imaginer le monde d’après et agir.

 

 

 

 

Cycle de tables rondes

 

 

 

 

  • Mardi 10 novembre à 18h30

Réflexions éthiques et sociétales par temps de pandémie

Un coronavirus a condamné près de 2,7 milliards de personnes dans le monde à vivre confinées quelques semaines. Survivre au Covid-19 exigeait de nous mobiliser dans l’urgence, nous adapter, nous transformer et faire face, sans être sûr d’éviter le désastre. Comment vivre nos relations à l’autre, à la société et au monde lorsque les circonstances nous acculent à exercer nos responsabilités dans un contexte de menaces, de vulnérabilité et de doute ? Comment réagir pour inventer un esprit de résistance et une expertise pratique du terrain ? Quelles solidarités improviser pour braver un virus capable de soumettre nos sociétés à une épreuve de vérité qui n’épargnerait rien ?

Avec :
Régine Benveniste, psychiatre, membre du Collectif "les Morts de la Rue" ;
Anne Caron-Déglise
, magistrat, avocate générale à la Cour de cassation ;
Fabrice Gzil, philosophe, responsable des réseaux, Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France ;
Patrick Lagadec
, directeur de recherche honoraire à l’École polytechnique ;
Didier Sicard
, président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique.

Modération : Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale, Université Paris-Saclay, directeur de l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France

=> Table ronde organisée en partenariat avec l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France et le Département de recherche en éthique de l’Université Paris-Saclay (POLÉTHIS), également proposée à l’occasion de la sortie du “Traité pour temps de pandémie”, ouvrage collectif réunissant 103 contributeurs, Éditions du Cerf.

Inscription obligatoire. Cliquez  ICI

 

 

  • Mardi 5 janvier à 19h

De l’émergence du virus à la pandémie

Les atteintes à la biodiversité, l'intensification des déplacements humains et commerciaux, le changement climatique constituent des conditions idéales pour l'apparition de pandémies. Ebola, le Sida, le SRAS, la grippe aviaire et maintenant la Covid-19, toutes ces maladies infectieuses sont d'origine animale. Comment les virus passent-ils d'une espèce à une autre ? Comment détecter l'émergence de nouveaux pathogènes le plus tôt possible ? Les humains doivent-ils «renégocier» leurs relations avec les non-humains pour éviter de nouvelles épidémies ?

Avec :
Serge Morand,
écologue, directeur de recherche au CNRS, à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) ;
Barbara Dufour
, vétérinaire, professeur de maladies infectieuses et d'épidémiologie à l'Ecole vétérinaire d'Alfort ;
Frédéric Keck
, anthropologue, directeur du laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France chercheur au laboratoire d'anthropologie sociale du CNR.

Inscription obligatoire. Lien à venir ICI.

 

 

 

  • Mardi 12 janvier à 19h

La recherche sur le virus : alliance ou concurrence ?

Face à la pandémie, la recherche mondiale s’est mobilisée dans l’urgence avec la difficulté de se coordonner à l’échelle planétaire. Lutter contre le virus, dans un paysage inédit et complexe, pose la question sensible du partage des données lié au Covid-19 et de la course au traitement. Quel prix faudra-t-il payer pour bénéficier de la thérapie attendue ? Cette crise a-t-elle changé notre regard sur la science et sa capacité à s’adapter au nouveau contexte ?

Avec :
Dominique Costagliola,
épidémiologiste ;
Léo Coutellec
, maître de conférences en épistémologie et en éthique des sciences ;
Izabela Jelovac
, économiste de la santé, directrice de recherche au Groupe d’analyse et de théorie économique Lyon-St Étienne.

 

Inscription obligatoire. Lien à venir ICI.

 

 

 

  • Mardi 19 janvier à 19h

Face à la crise sanitaire : des stratégies contrastées

Face à la pandémie, la recherche mondiale s’est mobilisée dans l’urgence avec la difficulté de se coordonner à l’échelle planétaire. Lutter contre le virus, dans un paysage inédit et complexe, pose la question sensible du partage des données lié au Covid-19 et de la course au traitement. Quel prix faudra-t-il payer pour bénéficier de la thérapie attendue ? Cette crise a-t-elle changé notre regard sur la science et sa capacité à s’adapter au nouveau contexte ?

Avec :
Olivier Borraz, sociologue, directeur de recherche CNRS, directeur du Centre de sociologie des organisations Sciences Po - CNRS ;
William Dab
, épidémiologiste, professeur émérite d'Hygiène et sécurité du Cnam, ancien directeur général de la Santé ;
Jocelyn Raude,
enseignant-chercheur à l'École des hautes études en santé publique (EHESP), spécialiste des épidémies.

Inscription obligatoire. Lien à venir ICI.

 

 

 

  • Mardi 26 janvier à 19h

Covid-19, nos sociétés démasquées

Les effets de La pandémie ont mis en lumière la frange des marginalités délaissées et ont créé un effet de loupe sur les inégalités sociales déjà existantes. Sans prise en charge précoce et sans politique de justice sanitaire, la situation s’est révélée dramatique pour les sans abris, les mal logés, les personnes les plus exposées, fragiles ou isolées. Comment expliquer l’impréparation des états face à cette pandémie mondiale ? Quelles seraient les réactions efficaces pour corriger ces disparités et mettre en place une solidarité internationale ?

Avec :
Mireille Delmas-Marty, juriste, professeure honoraire au Collège de France et membre de l'Académie des sciences morales et politiques (sous réserve) ;
Didier Fassin
, sociologue, titulaire de la chaire santé publique au Collège de France ;
Barbara Stiegler, philosophe, professeure à l'université Bordeaux-Montaigne (sous réserve).

Inscription obligatoire. Lien à venir ICI.

 

 

 

  • Jeudi 28 janvier à 19h

Carte blanche à Mathias Girel : Covid-19, de la rumeur à la désinformation

Devant l’urgence médicale, certains scientifiques, responsables politiques et journalistes semblent être passés par-dessus les règles d’une science intègre. L’espace médiatique et les réseaux sociaux ont été envahis par les rumeurs, les soupçons et les manipulations, au risque d’amplifier la crise causée par la Covid-19. Qu’est-ce qui a nourri et entretenu ces mystifications ? Pourquoi les épidémies se prêtent-elles si bien aux infox ? Pourquoi et comment en est-on arrivé à parler d’« infodémie » ?

Mathias Girel, maître de conférences au département de philosophie à l’École normale supérieure (ENS), dirige le Centre Cavaillès et le Centre d’archives en philosophie, Histoire et Édition des Sciences (Caphès, unité mixte CNRS, ENS et PSL).

Il sera entouré de personnalités de son choix pour échanger sur un sujet qui lui tient à cœur.

Inscription obligatoire. Lien à venir ICI.

 

 

 

 

Modalités d'accès

 

Auditorium - Accès gratuit sur réservation obligatoire (160 places)
Le port du masque est obligatoire dans tous nos espaces.

Modalités d'inscription à venir.

 

En partenariat avec

LSCE (nouvelle fenêtre)
POUR LA SCIENCE (nouvelle fenêtre)