(image avec légende)
© Gettyimages

Le grand débat national a constitué une expérience sans précédent dans le monde. Critiqué sur son organisation, controversé sur ses finalités, ce temps collectif a, en tout cas, montré la volonté des citoyens de faire entendre leur voix et d’être mieux associés aux décisions.Conséquence directe, une « convention nationale pour le climat » réunit cet automne, pour la première fois, 150 Français  tirés au sort, chargés d’élaborer un plan d’actions. Les enjeux de la participation gagnent une visibilité inédite : pas seulement pour calmer une révolte sociale mais pour trouver des réponses de fond à la crise démocratique. Vrai tournant ou faux départ ?
Ce cycle sur « la parole citoyenne » vise à saisir la portée du Grand débat, de ses suites, et la portée des nombreuses expérimentations participatives déjà à l’œuvre dans nos territoires : à quelles conditions peut-on transformer la fabrique des politiques publiques ? Les technologies d’intelligence collective, l’ingénierie du dialogue, sont-elles à la hauteur ? Une nouvelle culture commune de la participation citoyenne émerge, notre ambition est de la partager.
   

Conseillère, coordinatrice et modératrice :  Valérie Urman, journaliste et pilote de dispositifs participatifs.

Le Grand débat national sous l’œil des chercheurs

Mardi 1er octobre 2019 à 19h

Une centaine de chercheurs et de praticiens de la participation, mobilisés au sein d’un observatoire neutre et indépendant, ont analysé le Grand débat national pour savoir qui a participé, où, dans quelles conditions, pour dire quoi et avec quelle chance d’être entendu. Cette consultation, controversée dans ses modalités, a-t-elle aggravé la défiance des citoyens ou bien a-t-elle répondu à la demande sociale et politique des Français ? Quels enseignements en tirer pour l’avenir ?

Intervenant principal :
Martial Foucault, professeur de sciences politiques et directeur du centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Discutants :
Judith Ferrando Y Puig
, sociologue, co-directrice du cabinet conseil Missions Publiques ;
Frédéric Gilli
, directeur associé de l’agence Grand Public, professeur à l’École urbaine de Science Po.

Civic tech : révolution ou instrumentalisation ?  

Mardi 8 octobre 2019 à 19h

Outils de mobilisation des publics et instruments d’intelligence collective, les « civic tech » s’imposent depuis peu dans les processus de décision. Vraie révolution participative ou concession sans véritable portée ? Nous interrogeons le leader français, Cap Collectif, pour qui le Grand Débat a constitué un défi technique et méthodologique. Son « livre blanc de la démocratie numérique », rendu public lors de la conférence, s’appuie sur six années de consultations citoyennes pour pointer l’enjeu de fond : les résistances au changement de nos institutions.

Intervenant principal :
Cyril Lage
, co-fondateur et président de Cap Collectif.

Discutants :
Tatiana de Feraudy
, chercheuse en sciences politiques, coordinatrice de l’Observatoire des « Civic tech » chez Décider Ensemble ;
Axelle Lemaire
, ancienne secrétaire d’État en charge du numérique et de l’innovation, associée au sein du cabinet Roland Berger en charge de Terra Numerata (sous réserve).

Démocratie participative : quels outils ?

Mardi 15 octobre 2019 à 19h

D’innombrables expériences s’emploient, dans nos territoires et à l’échelon national, à associer les citoyens aux décisions qui les concernent, pour élaborer des politiques publiques plus créatives et efficaces. Mais le succès de la mobilisation, la transparence du dialogue, la vérité des contributions, exigent des processus rigoureux : cette « ingénierie de la participation » outille l’impératif démocratique. Le Grand débat a-t-il renforcé la pratique participative ou l’a-t-il dévoyé ? Que fait-on dire aux Français ?

Intervenant principal :
Loïc Blondiaux
, professeur de science politique à la Sorbonne Paris 1, chercheur au Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP).

Discutants :
David Prothais
, fondateur du cabinet Eclectic Experience, garant de la Commission nationale du débat public ;
Léonore de Roquefeuil, présidente de Voxe, média qui souhaite réconcilier les jeunes et la politique.