La pratique d’une activité physique ou sportive suppose l’adaptation progressive de l’organisme à l’effort. Coeur, poumons, vaisseaux sanguins, muscles et articulations, orchestrés par le cerveau, sont mobilisés. Si l’exercice régulier permet d’améliorer ses capacités de résistance à l’effort, d’autres facteurs expliquent certaines performances.
Comment la simulation mentale d’un geste sportif optimise la récupération après blessure ? Pourquoi les enfants sont-ils infatigables ? Qu’apportent les recherches en biomécanique, à la pratique du football, du rugby ou du golf ?

Blessures : réapprendre les gestes par la simulation mentale

Mardi 21 mai 2019 à 19h

Claire Calmels,  docteure en sciences cognitives, chercheuse au Laboratoire Sport, Expertise et Performance, Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP), Paris.

Endurance : les enfants nous mettent KO

Mardi 28 mai 2019 à 19h

Sébastien Ratel, maître de conférences en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à l’université Clermont Auvergne (UCA), Laboratoire des adaptations métaboliques à l’exercice en conditions physiologiques et pathologiques (AME2P).

Biomécanique : améliorer la performance, réduire les risques

Mardi 4 juin 2019 à 19h

Philippe Rouch, directeur de l’Institut de biomécanique humaine Georges Charpak, Paris.

Tous publics

 

Conférences proposées en lien avec l’exposition « Corps et sport », présentée jusqu’au 5 janvier 2020.