(image avec légende)
© V. Castro - Universcience

Découvrez les films projetés à l'auditorium dans le cadre du festival "La Cité des aventuriers".

Programme du samedi 9 juin 2018

(image avec légende)
© Frank Bruno
11h00

Libaru sò de Frank Bruno et Jean-Charles Marsily.
Production : Pastaprod avec la participation de France Télévisions.
Durée : 26 minutes.

Frank Bruno, sportif accompli,est amputé tibial mais surtout homme de défi. Suivez-le dans sa dernière aventure de deux mois sans assistance, sans arme, avec son seul kayak et sa caméra sur la côte ouest du Groenland. Un film qui retrace ce voyage de "l'intérieur" sans aucun artifice.

(image avec légende)
© Florian Launette
11h40 (AVANT-PREMIÈRE)

Red lake et le plongeur de l’extrême de Florian Launette et Mégane Chêne. 
Durée : 38 minutes.

En mai 2017, le spéléonaute Frédéric Swierczynski s'est donné comme objectif d'être le premier homme à toucher le fond du 3e gouffre le plus large du monde en Croatie. 300 mètres de profondeur, 300 mètres de progression, 300 minutes d’immersion pour un record mondial.

(image avec légende)
© www.kitesurfinguyuni.com
12h30 (AVANT-PREMIÈRE)

Expédition Wayra de Julien Mabileau.
Durée : 32 minutes.

L’Expédition Wayra a réalisé fin février 2017 une première mondiale : rider en kitesurf un désert de sel bolivien situé à 3 658 m d’altitude, le Salar d’Uyuni. Niché au cœur de la cordillère des Andes, le Salar d’Uyuni est un territoire hostile qui constitue le plus vaste désert de sel du monde (10 582 km²) soit 1,5 fois la Corse. Inhabité et isolé, il règne sur cette région, où l’altitude raréfie l'oxygène, des températures extrêmes (-10° /+20°C) et des vents violents (jusqu’à 50 nœuds). Comme tout désert, l'espace est sec, mais, en février, au pic de la saison des pluies andine, le Salar se couvre d’une fine couche d’eau éphémère (1 à 25 cm) particulièrement corrosive (10 fois la salinité de la mer). Le Salar a également un potentiel économique gigantesque puisqu'on estime qu'il contient le tiers des réserves de lithium (principal composant des batteries de nos appareils électroniques) exploitables de la planète, ce qui attire bien des convoitises.

14h00

Madagascar, expédition en terre Makay d’Evrard Wendenbaum et Gil Kebaïli.
Production : Les Gens Bien et Naturevolution.
Durée : 52 minutes.

Evrard Wendenbaum avec son équipe de scientifiques et d’écovolontaires progresse au cœur du Makay à Madagascar, une des œuvres de la nature les plus monumentales qui soit. Le parcours engagé dans ce labyrinthe minéral colossal est ponctué de quelques répits dans des poches de végétations primaires isolées ouvrant le champ à la réflexion : comment protéger cette région exceptionnelle mais menacée du sud-ouest de Madagascar ?

En présence d'Evrard Wendenbaum et de Philippe Mistral.
Échange (environ 20 minutes) avec les participants à l’issue de la projection

(image avec légende)
© Dorine Bourneton
15h30 (AVANT-PREMIÈRE)

Dorine, d’un ciel à l’autre - Alaska de Sylvain Bergère.
Production : Outside Films, avec la participation de France Télévisions. Série documentaire diffusée cet été sur France 5.
Durée : 52 minutes.

Dorine Bourneton est la seule femme handicapée pilote de voltige aérienne au monde. C’est dans le ciel qu’elle part à la découverte de la planète, plus particulièrement là où l’avion est synonyme de lien entre les hommes. Paysages à couper le souffle et rencontres à 3 000 mètres d’altitude pour un dépaysement total, bien loin au-dessus des routes goudronnées et des sentiers battus. Telle une pionnière du 19e siècle, Dorine part en quête de tous les trésors que renferme l’Alaska.

En présence de Dorine Bourneton
Échange (environ 20 minutes) 
avec les participants à l’issue de la projection

(image avec légende)
© Riddim
17h00

Maewan, freeride aux Kouriles de Bertrand Delapierre.
Production : Riddim.
Durée : 52 minutes.

Depuis 3 saisons, Erwan Le Lann parcourt la planète à bord de son voilier Maewan pour une aventure unique de quatre ans entre mer et montagne qui unira marins et aventuriers de renom… Ce film retrace l’aventure exceptionnelle du skieur Adrien Coirier, du skipper Nicolas Boidevézi et du snowboarder Xavier Delerue, qui vont relier à la voile, et en hiver, le Japon depuis la Russie. D’île en île, ils vont être les premiers au monde à skier les volcans qui forment l’archipel des Kouriles.

En présence de Erwan Le Lann.
Échange ( environ 20 mn) 
avec les participants à l’issue de la projection

Programme du dimanche 10 juin 2018

(image avec légende)
© http://www.theriderpost.com
11h00

Yoann "Zephyr" Leroux - Le maître des toits de William Japhet.
Production : Le cinquième rêve et MFP.
Durée : 26 minutes.

Yoann Zephyr Leroux, double champion du monde de Parkour et Freerun en 2011 et 2013, utilise les murs et toits des villes pour réaliser des sauts et figures spectaculaires. Arnaud rencontre Yoann à Paris, sur un pont de Paris, son terrain de jeu favori, où chaque élément de mobilier urbain est pour lui un nouveau défi. Après une initiation au Parkour et plusieurs démonstrations de l'athlète, Arnaud cherche à comprendre la philosophie de ce sport qui demande coordination, sens de l'équilibre et maîtrise de soi.

(image avec légende)
© LH Fage
11h50

L’île mystérieuse de Patagonie de Luc-Henri Fage. 
Production : Félis production. 
Durée : 32 minutes.

Perdue dans les dédales de l’archipel de Patagonie chilienne, l’île Diego de Almagro est inhospitalière et inhabitable. Pourtant une équipe de 30 spéléologues et scientifiques, de l’association Centre Terre, y retournent 17 ans après une première reconnaissance, pour explorer l’île sous tous ses aspects, et principalement spéléologique. Pluie, vent, froid sont au rendez-vous. L’expédition commence par la construction épique d’une cabane de 45 m2, sous la tempête, et enfin les spéléologues peuvent partir explorer les formations de calcaire (en fait, un calcaire de luxe, du marbre) pour y dénicher gouffres, grottes et rivières souterraines... L’expédition n’est pas sans risque, mais la beauté sauvage des paysages calcaires, la rudesse de la forêt magellanique et les surprises qui s’accumulent les payent largement en retour.

(image avec légende)
© Géraldine Fasnacht
12h30

Géraldine Fasnacht - La femme oiseau de William Japhet.
Production : Le cinquième rêve et MFP.
Durée : 26 minutes.

Multiple championne internationale de snowboard "Freeride", experte en base-jump et wingsuit, Géraldine Fasnacht vole au-dessus des montagnes. Arnaud retrouve Géraldine chez elle, à Verbier, où elle a découvert la montagne. Il veut comprendre ce qu’elle ressent quand elle vole à plus de 200 km/h et ce qui la pousse à se jeter dans le vide. Géraldine lui fait découvrir ses différents lieux d’entraînement et initie Arnaud au vol.

(image avec légende)
© Mélusine Mallender
14h00 (AVANT-PREMIÈRE)

Les voies de la liberté de Mélusine Mallender et Christian Clot. 
Production : Darwin production. 
Durée : 52 minutes.

Après une première expédition en Patagonie avec son compagnon Christian Clot, Mélusine ne rêve que d’une chose : repartir. Cette fois, ce sera seule et à moto. Cap plein Est d’abord, jusqu’à ce que la mer du Japon ne stoppe sa course. Puis en Afrique et en Asie, toujours dans des pays que l’on connait mal et dont on a parfois une image négative : Iran, Rwanda, Myanmar, Pakistan, Somaliland, à la rencontre des femmes qu’elle interroge sur la notion de liberté.


En présence de Mélusine Mallender
Échange ( environ 20 minutes) avec les participants à l’issue de la projection

(image avec légende)
© Gédéon Programmes
15h30 (AVANT-PREMIÈRE)

L’incroyable voyage de Polar Kid de Mike Magidson.
Production : Gédéon programmes, avec la participation de France Télévisions.
Durée : 52 minutes.

Après trois longues années clouées au sol, Loïc Blaise, un jeune pilote atteint de sclérose en plaques, reprend les commandes de son propre destin. Accompagné du cosmonaute légendaire, Valéry Tokarev, en juillet 2017, il s’élance vers le grand Nord sibérien. Ensemble, ils embarquent dans une incroyable aventure, des forêts boréales aux icebergs du grand nord pour sensibiliser les gens aux conséquences du réchauffement climatique et montrer que, malgré la maladie, on peut réaliser ses rêves.
Face aux éléments et à de nombreuses avaries, aux portes de l’arctique, ils devront pourtant renoncer. 3 mois plus tard, les enfants d’un foyer groenlandais qui ont suivi la mésaventure de Loïc l’invitent à découvrir leur monde polaire. Sans son avion, il les rejoint. L’occasion pour lui de se découvrir une communauté de destin, la fraternité d’un peuple meurtri par un récent tsunami et la toute puissance d’une nature fragile et fascinante.

En présence de Loïc Blaise.
Échange ( environ 20 minutes) avec les participants à l’issue de la projection

(image avec légende)
© Bonne pioche Télévision
17h00 (AVANT-PREMIÈRE)

J’irai dormir chez vous – Arménie d’Antoine de Maximy.
Production : Bonne Pioche Télévision, avec la participation de France Télévisions. Série documentaire diffusée cet été sur France 5.
Durée : 52 minutes.

Avec ses trois mini-caméras, Antoine de Maximy, le globe-trotteur à la chemise rouge, partage les moments les plus intimes, drôles, dangereux, ou émouvants de ses pérégrinations. Déroulant ses périples au gré du hasard et de l'improvisation, armé de culot et d'un esprit taquin, Antoine de Maximy parcourt la planète en s'invitant à dormir chez les autres, découvrant des personnages incroyables et les recoins les plus insolites du monde !
C’est en plein hiver qu’Antoine a décidé de parcourir l’Arménie. Il commence son périple à Vanadzor dans le nord du pays. En se promenant entre les vieux immeubles staliniens, il entend du bruit. Trois femmes hilares sortent d’une cage d’escalier. Antoine tente d’établir le contact, mais faute de langue commune, ils ne peuvent échanger un mot. La suite de la rencontre démontre qu’il n’est pas nécessaire de parler pour communiquer et se faire des amis. Puis le globe-squatteur file à Erevan, la capitale. Le voyageur termine son périple dans les montagnes. Il déambule dans les rues d’un village enneigé mais il n’y a pas grand monde. Il finit par se retrouver à Tsakhkadzor, la principale station de ski.

En présence d’Antoine de Maximy.
Échange (environ 20 minutes) avec les participants à l’issue de la projection