Fermeture définitive le 9 avril 2018

Approfondir en ligne

Vidéos

Filtres de couleurs vidéo, 2 min 51 s Réalisation Roland Cros – Production Universcience 2012 Sur les mystères des filtres colorés...

"Science de trottoir"
Filtres de couleurs


Alain Secret.
-Ah !
Mais il y a marqué "strictement interdit", là.
Moi j'ai le droit de passer, regardez.
L'employé de la ville.
-Je ne sais pas.
Alain Secret.
-C'est rigolo.
Il y a marqué : "accès strictement interdit".(l'inscription du panneau est blanche sur un fond rouge)
Mais moi, je vois la vie en rouge.
Je porte des lunettes rouges.
Du coup, j'ai le droit de passer.
Qu'est-ce que vous faites, là ?
Un employé de la ville, puis Alain Secret.
-On rentre chez nous.
-On va entrer dans un lieu interdit.
L'employé de la ville, puis Alain Secret.
-Venez, venez.
-Ça m'a toujours intrigué, ce lieu.
C'est sympa là.
Je peux effacer des graffitis !
Il y a marqué "Merci pour les fleurs", c'est bien comme message !
Au lieu de gratter avec des produits pour effacer ça, regardez, je mets ça devant.
C'est dommage, c'est un beau message.
Là, je vais les effacer.
Sans produits toxiques, ni rien.
Je pense à la planète.
C'est dingue, hein !
C'est quand même pratique.
Voilà, je suis un artiste !
Regardez, regardez à travers la lunette rouge.
Vous verrez.
Que d'un œil, voilà.
Le message disparaît.
Un autre employé de la ville.
-C'est vrai.
Alain Secret.
-Pour nettoyer les murs, c'est quand même...
C'est marrant, hein ?
Vous avez compris pourquoi ?
C'est du rose, c'est comme du rouge, c'est pareil.
Et il y a écrit quelque chose en blanc.
Un employé de la ville.
-Les fleurs ont pas disparu !
Alain Secret.
-Mais si je regarde avec un filtre rouge, tout est rouge autour de moi.
Il n'y a plus de couleurs.
Mais le blanc, finalement, c'est toutes les couleurs, il y a du rouge aussi dedans.
Toutes les couleurs ça fait du blanc.
Donc si je fais ça, le blanc m'envoie toutes les couleurs, mails il n'y a que le rouge qui passe.
Parce que le filtre rouge ne laisse passer que le rouge.
Donc les lettres deviennent rouges, sur un fond rouge, alors je les vois plus.
D'accord ?
C'est la pause casse-croûte ?
Les employés de la ville.
-Non !
C'est la fin de la journée.
Alain Secret.
-Il y a un truc à boire ?
Il n'y a rien à boire ?
Je suis déçu...
Au revoir !
C'était sympa.
On va quitter ce lieu improbable.
Voilà.

""C'était Science de trottoir.
Une émission d'universcience.tv
Avec Alain Secret et les médiateurs scientifiques de la Cité des sciences
Réalisation Roland Cros
Montage Théo Lichtenberger
Musique Tim Garland et Geoffrey Keezer / A-Music
Production Universcience Françoise Augier
Direction des programmes universcience.tv Alain Labouze
© Universcience 2012"

Lumière polarisée vidéo, 3 min Réalisation Roland Cros – Production Universcience 2012 Sur le fonctionnement des lunettes de soleil polarisantes...

"Science de trottoir"
Lumière polarisée


Alain Secret.
-Là, ça me plaît bien !
Il y a un phénomène optique, on va s'arrêter là-dessus.
Je suis en face d'une mare d'eau, et dans la mare, ça fait reflet, ça fait miroir.
Je retrouve le platane, le ciel, les bâtiments et tout.
On va voir qu'on peut supprimer cette image parasite.
Comment ?
Voilà.
J'achète des lunettes de soleil, certes un peu chères, car avec l'option lunettes polarisées.
Regardez ce qui va se passer.
Je vais les mettre devant la caméra.
Vous voyez la mare ?
Je vise la mare.
Je mets la lunette dans le sens...
on voit toujours l'image parasite.
Mais si je la mets dans le bon sens, regardez, l'image disparaît.
C'est complètement noir, il n'y a plus de reflet dessus.
Je recommence.
Regardez, hop !
Hop.
Si je porte mes lunettes, je n'ai plus de reflet dans la mare, plus d'arbres, plus le ciel, je vois le fond de la mare et je vous confirme, c'est bien glauque.
On va essayer d'expliquer ça.
Mais alors pour expliquer, attention.

On va prendre ça qui traîne.(fil de fer)
Qu'est-ce que c'est que de la lumière ?
C'est une vibration, de l'énergie qui se déplace.(Alain tord le fil de fer pour obtenir une sinusoïde)
On a une onde qui, voilà.
Phénomène vibratoire ondulatoire.
Ma main, là, c'est la mare d'eau, une surface lisse.(sa main fait un balayage horizontal)
Ça peut être une vitre, c'est pareil.

La lumière naturelle qui arrive vibre dans toutes les directions.
Comme ça, comme ça... (Alain pose en oblique dans plusieurs directions, le bout du fil de fer tordu sur sa main)

Et celle qui va être réfléchie par cette surface lisse, elle va être réfléchie, elle va repartir dans une direction privilégiée.
Que comme ça, pas comme ça ni comme ça.
Parallèle à la mare d'eau.

Cette réflexion, si elle me gêne, qu'est-ce que je vais faire ?
Je vais mettre un filtre là.
Dont les barreaux vont s'opposer au passage de la lumière.(Alain place sa main écartée, au bout du fil de fer, ses doigts bloquent le fil de fer)

Si j'oriente le filtre polarisant comme ça, elle passe.(La main d'Alain pivote et le fil de fer passe entre ses doigts)
C'est l'expérience de tout à l'heure.
J'oriente la lunette, normalement elle est comme ça, et je vais bloquer la réflexion.(la main retrouve sa position initiale et les doigts empèchent à nouveau le fil de passer)
Comme ça, je ne suis plus ébloui par les phénomènes de réflexion sur la route, les mares d'eau, etc.
Les lunettes se comportent comme des barreaux.

Toute bonne chose a une fin.
On ne va pas se polariser indéfiniment sur une mare, on va continuer notre chemin.


"C'était Science de trottoir.
Une émission d'universcience.tv
Avec Alain Secret et les médiateurs scientifiques de la Cité des sciences
Réalisation Roland Cros
Montage Théo Lichtenberger
Musique Tim Garland et Geoffrey Keezer / A-Music
Production Universcience Françoise Augier
Direction des programmes universcience.tv Alain Labouze
© Universcience 2012"

De la cuillère à l'autre côté vidéo, 3 min Réalisation Jacques Honvault - Production Universcience 2013 Sur le phénomène de la réfraction

De la cuillère à l’autre côté.

C’est fou comme les apparences peuvent se révéler trompeuses ! Avez-vous déjà expérimenté l’effet du bâton brisé ?

Trois ingrédients sont nécessaires pour cette expérience : un verre, une cuillère en guise de bâton et de l’eau. Si le phénomène scientifique est simple, photographier correctement de la verrerie l’est moins.

L’arrière-plan sera constitué de cette grande feuille de papier que je relève ainsi. Plaçons le verre… et l’appareil. Ensuite pour minimiser le reflet sur le verre, je dois avoir une source de lumière extrêmement diffuse. J’utilise donc une deuxième feuille de papier que je galbe ainsi pour construire un tunnel. L’éclair du flash va traverser le papier constituant ainsi une source de lumière très douce.

La lumière se déplace à environ un milliard de kilomètres par heure dans le vide, 810 millions dans l’eau et 720 millions de kilomètres par heure dans le verre. En fonction du milieu, la lumière ralentit et voit sa trajectoire déviée. Ce phénomène se nomme la réfraction. Cette illusion d’optique résulte dans notre cas de la disposition particulière de la cuillère : elle semble alors s’arrêter à la surface de l’eau. Photo ! Et pour qui arriverait maintenant et n’aurait jamais rencontré ce phénomène auparavant, ce manche cesserait d’exister en arrivant à cette frontière.

Et alors ?

C’est comme si la vie ne s’arrêtait pas forcément avec la mort ! Dans la conception matérialiste, le décès est une rupture qui empêche tout prolongement. Si nous expérimentons tous la vie, rares sont ceux à avoir vécu une expérience de mort imminente en étant réanimés de justesse. Les nombreuses études de médecine à ce sujet sont pour le moins troublantes. Ceux qui ont vécu une telle expérience n’ont, depuis, plus peur de ce que l’on appelle la mort. Alors en tant que scientifique, peut-on conclure quoi que ce soit sur ce qu’il y aurait de l’autre côté ?

Et vous, qu’imaginez-vous ?