Un Cadran solaire expérimental a été inauguré le 21 septembre 2016 sur le parvis sud de la Cité des sciences et de l’industrie.

L’origine de ce cadran réalisé sur le principe du cadran solaire "invisible" ou "sous un toit" remonterait au XVIe siècle. Il est constitué d’un mur blanc sur lequel on a placé un point rouge, sans indication chiffrée. Ce mur est placé dans l’ombre d’un auvent épais dans lequel on a tracé et évidé des lignes horaires avec leurs chiffres correspondants. Lorsque le soleil brille, les rayons passent par les ouvertures, faisant apparaitre sur le mur des faisceaux lumineux avec leurs chiffres.

(image avec légende)
Cadran solaire expérimental installé sur le parvis sud de la Cité des sciences et de l’industrie. Ce cadran solaire "inversé" est constitué d’une surface très blanche et d’un auvent qui le surplombe. Ici, contrairement aux cadrans solaires classiques, on a de la lumière dans de l’ombre © N. Breton-EPPDCSI

On ne possède réellement qu’un seul témoignage sur la réalisation de ce type de cadran, sans savoir si une seule ligne horaire lumineuse se projetait ou si l’intégralité de l’éventail horaire était visible. A la Cité des sciences et de l’industrie, on voit d’abord naitre un rai de lumière. Plus il se déplace vers le point rouge, plus son intensité lumineuse augmente. Elle va être maximale lorsque le rai de lumière va passer sur le point indicateur. Peu de temps après que ce faisceau a passé le point de lecture, une nouvelle ligne apparaît sur la gauche, faiblement lumineuse. Au fur et à mesure que cette nouvelle ligne horaire se rapproche du point rouge, son intensité lumineuse augmente pour devenir maximale lors du passage sur le point. La ligne précédente s'est entre-temps "évanouie", son intensité lumineuse diminuant progressivement pour finalement disparaître et laisser place à la ligne suivante.

(image avec légende)
L’heure solaire "ronde" est indiquée lorsque le faisceau passe sur le petit point rouge situé en face du doigt indicateur figurant celui de Dieu, extrait d’une fresque célèbre peinte par Michel-Ange qui orne la Chapelle Sixtine. © N. Breton-EPPDCSI

Venez expérimenter ce cadran solaire original et unique. Vous trouverez des explications [principe, passage du temps solaire au temps légal, lecture entre deux heures "rondes", installation] sur les parois du dispositif et dans un audioguide gratuit auquel vous pouvez accéder à partir de cette page et sur place, en flashant le QR Code dédié avec votre Mobile.