©Universcience. Photo : Ph.Levy

Les voies de la bio-inspiration sont multiples et prometteuses. Face aux défis environnementaux du XXIè siècle, elles permettent d’imaginer des solutions innovantes, durables et respectueuses de la planète dans de nombreux domaines et travaillent notamment à assurer l’alimentation des humains, sortir des énergies fossiles ou toxiques, inventer une nouvelle chimie, repenser notre habitat, prévoir la résilience de nos outils numériques, voire à repenser nos organisations humaines. 

Assurer l’alimentation des humains

L’agriculture bio-inspirée prend exemple sur les écosystèmes originels en diversifiant les plantations, qui résistent mieux aux agressions, et en s’appuyant sur la coopération entre espèces. Aujourd’hui, de nombreux systèmes de culture alternatifs, agroécologiques, vont dans ce sens. 

La manip

Vers une agriculture bio-inspirée

Vous voilà chargé.e de transformer en exploitation agro-écologique un terrain cultivé en monoculture ! Votre parcelle se dessine à l’écran au fur et à mesure que vous placez cultures et élevages sur le plateau de jeu… Vous verrez qu’une exploitation agricole peut préserver les sols, augmenter la biodiversité et être économiquement viable.

Sortir des énergies fossiles ou toxiques  

Comment produire de l’énergie propre, durable et locale ? Peut-on s’inspirer des autres espèces et de la façon dont elles captent, utilisent et économisent l’énergie ? La bio-inspiration ouvre de nouveaux possibles : diversifier, mieux stocker, moins gaspiller. Ainsi, des recherches prennent modèle sur la photosynthèse pour transformer l’énergie solaire en hydrogène. 

La manip

Unanim’quiz

Saviez-vous que le système de propulsion de l’anguille avait inspiré un projet d’hydrolienne qui mime le mouvement d’ondulation de ce poisson ? Vous découvrirez d’autres projets de ce type en jouant à ce quiz collaboratif qui vous familiarisera avec les méthodes des biomiméticiens. 

Inventer une nouvelle chimie

Au contraire des procédés utilisés par l’industrie chimique, les organismes vivants créent des matériaux à température et pression ambiante (verre, soie, colle…) à l’aide d’enzymes spécifiques sans création de déchets toxiques. Une chimie bio-inspirée permet de fabriquer des matériaux en utilisant des procédés naturels à partir d’atomes compatibles avec le vivant. 

La manip

Matières d’avenir

Associez le moulage d’un organisme vivant au matériau qui s’en inspire pour lancer un petit film d’animation décrivant son processus de fabrication et la démarche de bio-inspiration.

Repenser notre habitat

Un habitat bio-inspiré fonctionnerait comme un système vivant en rendant à l’environnement ce qu’il lui emprunte. La construction bioclimatique et des labels comme le « Living Building Challenge » (LBC) tendent vers l’autonomie en eau et en énergie, avec des matériaux locaux qui stockent du carbone (paille, chanvre, ou bois). Sans oublier l’autoconstruction, évolutive, biodégradable et facile d’entretien.

A regarder

Maquette du Biomimetic Office Building 

Ce projet d’immeuble de bureaux de l’agence britannique Exploration est un véritable laboratoire de recherche en architecture bio-inspirée. La forme du bâtiment accueille la lumière naturelle. Sobre, la surface de son enveloppe est réduite au minimum. La grande voûte vitrée s’inspire du squelette de l’oursin, aussi solide que léger. Sur le modèle des termitières, des puits de ventilation assurent le renouvellement de l’air intérieur. Ils apportent fraîcheur en été et chaleur en hiver, sans dépense d’énergie.

Prévoir la résilience de nos outils numériques

Evoquée pour la 1ère fois dans les années 70, l’idée d’utiliser de l’ADN de synthèse pour stocker durablement et écologiquement nos données se concrétise aujourd’hui en laboratoire. Et les réseaux de neurones ou le fonctionnement des synapses sont des sources d’inspirations pour améliorer l’efficacité des algorithmes d’intelligence artificielle. Mais la première bio-inspiration est encore la sobriété numérique.

La manip

Le coût d’un clic 

Avez-vous une idée du coût énergétique de vos usages informatiques ? Ce multimédia détaille le volume de CO2 que nous émettons et l’énergie que nous utilisons quand nous stockons un fichier sur un cloud, quand nous regardons une vidéo en streaming ou quand nous utilisons un traducteur automatique. Et si c’était l’occasion de s’interroger sur nos usages du numérique ? 

Repenser nos organisations humaines

Pour accroître notre résilience face aux changements à venir, nos sociétés auraient tout intérêt à s’inspirer de l’auto-organisation du vivant au sein des écosystèmes. De nouveaux modes d’organisation, non centralisés, le font déjà. L’organisation et la dynamique des écosystèmes vivants peuvent aussi inspirer de nouveaux modèles économiques développant une relation symbiotique entre l’agriculture, la production industrielle et l’environnement.

A lire

Vers une inspiration écosystémique

Sociocratie, économie perma-circulaire, expérience d’écologie industrielle de Grande-Synthe,  supermarché coopératif parisien La Louve, … : cette fresque graphique présente différentes théories d’organisation bio-inspirées et des exemples de réalisation. 

La voie est ouverte 

A voir dans l'exposition 

La voie est ouvert (vidéo, 12 min 40 sec)

Réal. Réal Paule Sardou/Topik' Prod  

Actrice et acteurs de la bio-inspiration, Claude Grison, directrice de recherche au CNRS, Jean-Baptiste Drevet, ingénieur, Michael Pawlin, architecte et Julian Vincent, biologiste, parlent de leurs recherches et de leurs réalisations.

Voir un extrait