Dans cette exposition, les enfants sont invités à explorer une vingtaine de cabanes taillées à leur mesure. Farfelues ou artistiques, elles renferment des surprises à découvrir et deviennent refuge, cachette, aire de jeux à plusieurs, abri propice au rêve...  Au centre de ces installations, un espace pourvu d’une multitude de matériaux les incite à construire leur cabane. Libre à eux de l’imaginer, de coopérer ou pas avec d’autres enfants, de manipuler et d’assembler toute sorte de matériaux, de fabriquer, de créer...

Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama et observez les enfants lors de votre venue. Vous serez ravis du plaisir qu’ils éprouvent et surpris par l’imagination, l’entrain et l’ingéniosité dont ils font preuve !

La dune

Tout comme les Bédouins du Sahara, cette cabane est une toile de tente posée sur des piliers. Les enfants peuvent faire varier la hauteur de la toile avec un système de cordes et poulies reliées aux piliers. En fonction de leurs actions, la cabane bouge comme une dune...

Une chouette cabane du désert qui s’adapte à la taille des enfants et leur permet d’inviter petits ou grands !

 (ouverture du diaporama)
Le cube

Ce grand cube contient lui-même des petits cubes que l’on peut empiler ou déplacer à souhait pour en faire des assises, des lits, des tables... Les enfants disposent aussi de plaques aimantées illustrées pour habiller et décorer à l’infini les parois intérieures de la cabane ou les petits cubes-mobilier.

Voici une cabane que les architectes d’intérieur en culottes courtes vont pouvoir aménager et décorer à leur guise !

Marion Barraud a réalisé les illustrations des plaques aimantées.
 (ouverture du diaporama)
La liseuse

En forme de lanterne, cette cabane est construite avec un empilement de livres et de planches de bois.

Idéale pour s’y installer tranquillement, se reposer, rêver, raconter des histoires ou regarder des livres d’images !

 (ouverture du diaporama)
Dedans-dehors

Les murs de cette cabane sont constitués de panneaux que l’on peut inverser. En les retournant, les murs changent de décor et deviennent l’intérieur ou l’extérieur selon l’aspect des panneaux qui imitent l’herbe, la pierre, le bois, le liège, les coussins,  les doudous, les rideaux...

Une cabane astucieuse pour se situer dans l’espace et jouer avec les notions de dedans/dehors !
 (ouverture du diaporama)
L’arbre

Avec son tronc, ses branches et les longs rubans verts qui pendent comme des feuilles, elle fait penser à un saule pleureur. Lorsqu’on s’approche du tronc, un univers lilliputien apparaît...

Un monde imaginaire fait de toutes petites choses et de tous petits êtres, comme dans le voyage de Gulliver à Lilliput !
 (ouverture du diaporama)
La boîte à cabane

Cette cabane est un wakouwa : le plus connu est la girafe qui plie, déplie ses articulations et s’effondre lorsqu’on appuie sous son socle.

En tournant la manivelle de cette grande caisse posée au sol, le mécanisme fait se dresser une cabane en bois qui entre dans la danse pour le plus grand plaisir des enfants.

 (ouverture du diaporama)
Les cabines de plage : le jardinoscope

Vu de l’extérieur, ces trois petites cabines de plage semblent identiques, mais une fois dedans, chacune propose une expérience différente.

L’intérieur du “jardinoscope” se compose de murs recouverts de miroirs, d’un plancher aux allures de gazon et d’un plafond végétal.

Les enfants peuvent s’y voir à l’infini et s’évader dans un immense jardin…

 (ouverture du diaporama)
Les cabines de plage : le scriboscope

Vu de l’extérieur, ces trois petites cabines de plage semblent identiques, mais une fois dedans, chacune propose une expérience différente.

L’intérieur du « scriboscope » offre un espace d’expression libre : les enfants peuvent dessiner ou écrire sur un rouleau de tissu qui monte et qui descend le long des murs.
 (ouverture du diaporama)
 Les origamis

Ces cabanes origamis très légères se plient et se déplient à l’envi, ce qui permet de créer une multitude de formes.

La grande peut abriter plusieurs enfants pour rire et chahuter, tandis que la petite servira de cocon pour un seul enfant. Avec un peu d’imagination, de nombreux assemblages sont possibles.

Une cabane futée pour découvrir l’art du pliage !

L’artiste Benoît Sicat a conçu et réalisé ces cabanes.
 (ouverture du diaporama)
La voyageuse
 
Avec sa structure faite de tiges métalliques, les enfants font passer des fils de laine, des bandes de tissu ou de papier entre les cadres, à la manière d’un métier à tisser. Ils peuvent ainsi nouer, lacer, tisser des rubans de matériaux récupérés pour créer une cabane multicolore.

Une fois habillée par les enfants, la cabane sera hébergée dans une crèche, une école, une bibliothèque...
 (ouverture du diaporama)
Le défi

Parce que l’un des plaisirs de la cabane réside dans sa construction, les enfants sont conviés à construire leur cabane avec toutes sortes de matériaux du quotidien : coussins, tissus, ficelles, tiges de bois, frites de piscine...

Ils peuvent ainsi exprimer leur créativité et leur ingéniosité, et collaborer ou pas avec d’autres enfants.
 (ouverture du diaporama)
Le défi

Parce que l’un des plaisirs de la cabane réside dans sa construction, les enfants sont conviés à construire leur cabane avec toutes sortes de matériaux du quotidien : coussins, tissus, ficelles, tiges de bois, frites de piscine...

Ils peuvent ainsi exprimer leur créativité et leur ingéniosité, et collaborer ou pas avec d’autres enfants.
 (ouverture du diaporama)
Le défi

Parce que l’un des plaisirs de la cabane réside dans sa construction, les enfants sont conviés à construire leur cabane avec toutes sortes de matériaux du quotidien : coussins, tissus, ficelles, tiges de bois, frites de piscine...

Ils peuvent ainsi exprimer leur créativité et leur ingéniosité, et collaborer ou pas avec d’autres enfants.
 (ouverture du diaporama)
Le défi

Parce que l’un des plaisirs de la cabane réside dans sa construction, les enfants sont conviés à construire leur cabane avec toutes sortes de matériaux du quotidien : coussins, tissus, ficelles, tiges de bois, frites de piscine...

Ils peuvent ainsi exprimer leur créativité et leur ingéniosité, et collaborer ou pas avec d’autres enfants.
 (ouverture du diaporama)
L’astérocabane

Constituée de cerceaux assemblés les uns aux autres et recouverts d’une toile blanche, cette cabane évoque un astéroïde. Une fois dedans, les enfants peuvent s’étendre sur des coussins moelleux et projeter des lumières qui éclairent les étoiles.

Un refuge protecteur pour rêvasser sous les étoiles.


Cette cabane a été imaginée par le groupe éco-conception Cabanomusée, un projet soutenu par le Carrefour Numérique², dans le cadre de la résidence MuséoCamp.

14 personnes recrutées via les réseaux sociaux et la lettre aux abonnés ont participé au projet dont l’objectif était de penser l’une des cabanes de l’exposition, d’en proposer le concept mais aussi la forme et les activités associées. Après quatre séances très productives de réflexion, conception, tests avec des enfants et maquettage étalées sur six mois, la démarche Cabanomusée  a débouché sur la réalisation cette astérocabane.

 (ouverture du diaporama)
Les bonbonnes

Sorte d’igloo constitué de bonbonnes d’eau minérale  et recouvert d’une canopée formée par des plaques de plexiglas transparentes qui prennent la forme de fleurs simplifiées. C’est un lieu diaphane, et en même temps agrémenté de taches de couleurs.

Une cabane pour se cacher ? Oui, mais pas n’importe où ! Il faudra jouer avec l’opacité ou la transparence des bonbonnes en plastique, du plexiglas, des lamelles transparentes pour ne pas être vu !

Cette cabane a été conçue et réalisée par Pedro Marzorati.

 (ouverture du diaporama)
La caverne

Ça alors ! Une cabane faite en papier froissé qui ressemble à une caverne. Lorsqu’on y entre, des stalactites tombent du plafond et dans les multiples recoins se cachent d’étranges petites créatures...

Une ambiance « grotte » un brin fantastique pour les spéléologues en herbe !

Cette cabane a été conçue et réalisée par l’artiste Vincent Floderer.

 (ouverture du diaporama)
Les costumes

Cette cabane se compose de trois cylindres de tissus translucides colorés suspendus à une structure étirable faite de cerceaux. Chaque cylindre représente une cabane individuelle. Les enfants peuvent ainsi se déguiser tout en trouvant refuge à l’intérieur d’une des cabanes.

Avec ces cabanes habits, les enfants jouent à se cacher ou à se montrer !

 (ouverture du diaporama)
Les filets

Comme une hutte avec une ossature formée de perches et de cerceaux, les murs sont constitués d’un maillage de nœuds plus ou moins dense.

Place aux enfants pour attacher, décorer et consolider les murs de cette cabane avec leurs propres nœuds et profiter des lits en filets pour s’installer comme bon leur semble !

 (ouverture du diaporama)
L'invisible

Cette cabane sans mur n’est visible que par son tracé au sol. Ici, des images animées sont projetées sur un mur qui n’existe pas ! Pour les voir, les enfants se munissent de supports blancs cartonnés qui leur servent d’écran.

Ces images invisibles, car projetées dans le vide, se révèlent aux enfants qui n’en croient pas leurs yeux. Instant magique et jolie projection d’images animées qui montrent ce qui se passe à l’intérieur de la cabane!

Les images projetées ont été réalisées par Betty Bone.

 (ouverture du diaporama)