(image avec légende)
La Motrice en avant-première, Jean-Michel Caillebotte©Universcience. Photo : Ph.Levy

En contrepoint de l'exposition scientifique et technique, découvrez trois installations artistiques issues de l’exposition collective Tous les trains sont des horloges, présentée à Rennes du 2 avril au 3 septembre 2017. Entre contemplation et vitesse, technologie et poésie, des artistes aux univers différents s’inspirent des voyages en train et des différentes expériences spatio-temporelles qu’ils procurent. 

(image avec légende)
©Universcience. Photo : Ph.Levy

La Motrice en avant-première, œuvre monumentale de Jean-Michel Caillebotte

Sculpteur, scénographe, plasticien et graphiste, Jean-Michel Caillebotte « rend le vivant palpable ». Passionné par la poésie du mouvement, il a conçu une installation monumentale représentant une motrice qui s’emballe, s’affole, déraille et surgit dans l’espace de l’exposition.

(image avec légende)
©Pierrick Sorin

Le vitrier contrarié, projection 3D de Pierrick Sorin

Sur le principe de la réalité augmentée, des TGV jaillissent d’un écran en soufflant, comme pour rappeler l’atmosphère des premières projections du film L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat des frères Lumière qui auraient, en 1895, provoqué une certaine panique. 

(image avec légende)
© Studio Joanie Lemercier.

Cosmos Express, dispositif immersif de Joanie Lemercier

Joanie Lemercier rend hommage aux visions ferroviaires de plusieurs grands noms de la bande dessinée et du cinéma d’animation actuels. L’œuvre Cosmos Express s’appuie sur le mapping vidéo, technique permettant d’augmenter - à l’aide de projections de lumière - des motifs dessinés sur des objets en volume, tout en apportant mouvement, profondeur, poésie et onirisme.