Votre projet nous intéresse, venez le construire avec le public de la Cité des sciences et de l’industrie 

La thématique de la 3ème édition de l'appel à résidence MuséoCamp est :
" Cultivons l'immatériel : expériences et savoir-faire "

 

 Muséocamp c’est quoi ?

C’est le nom d’un appel à résidence thématique de neuf mois qui se déroule dans un « musée », la Cité des sciences et de l’industrie (Universcience) selon la méthode Living Lab. Ce lieu de découverte pour les publics des savoirs scientifiques et techniques est également un lieu d’innovation et de questionnements autour des grands enjeux sociétaux. 

 

 

Les résidences MuséoCamp en quelques chiffres :

  • Clôture des inscriptions : dimanche 27 octobre 2019
  • Période d'expérimentation avec les publics : 9 mois, entre janvier et septembre 2020
  • 4 à 8 résidences retenues
  • Durée des expérimentations avec les publics : + de 70 heures

Comment candidater ?

 Pour proposer un projet en résidence, vous devez remplir en ligne  le formulaire d’inscription MuséoCamp avant le 27 octobre 2019 minuit :

Si votre projet est retenu par le comité de sélection, un entretien individuel vous sera proposé. Une réponse définitive vous sera communiquée au plus tard le 7 janvier 2020.

 

POURQUOI SELECTIONNONS-NOUS LES CANDIDATURES ?

  • Parce que les places sont limitées (4 à 8 projets),
  • Pour que votre accueil en résidence réponde au mieux à vos besoins et vos contraintes, 
  • Pour nous assurer de la faisabilité de votre accueil et de l’intérêt pour nos publics de collaborer à votre projet,
  • Pour accueillir des projets variés afin de mettre en place une dynamique positive entre les porteur·se·s de projet.

 

A qui s'adresse cet appel ?

  

(image avec légende)
CC-By-SA : EPPDCSI, Barbara Govin , Aline Rollin, Elizabeth Holleville

 À toute personne ou structure souhaitant élaborer son projet ou mener ses recherches en étroite collaboration avec les personnes visées et impactées par le projet, issue :

  • du milieu associatif, 
  • de la création artistique,
  • du milieu de la recherche,
  • de l’entrepreneuriat,
  • autre collectif
(image avec légende)
CC-By-SA : EPPDCSI, Barbara Govin , Aline Rollin, Elizabeth Holleville

Travailler en étroite collaboration, c’est quoi ?

Cela nécessite :

  • D’avoir envie d’impliquer des utilisateur·trice·s dans son projet et de leur donner autant qu’ils vous donneront.
  • D’être prêt·e·s à consacrer du temps sur place, face au public et à respecter ses engagements vis-à-vis de celui-ci.
  • De travailler dans une démarche de transparence et d’ouverture et de communiquer sur l’avancée du projet.

En contrepartie de l’accueil et l’accompagnement en résidence, afin de valoriser le projet après le temps de la résidence, il sera demandé aux résident·e·s de faire une proposition à Universcience à hauteur de leurs moyens et répondant à des intérêts mutuels (exemple : laisser une trace tangible du travail, un support de communication du projet, une action spécifique en lien avec les publics...).

Cultivons l’immatériel : expériences et savoir-faire, c’est quoi ? 

À vous de nous le dire ! Face aux défis de l’immatérialité, comment réussir à transmettre des savoirs, des savoir-faire, des cultures qui peinent à traverser le temps ? Comment rendre tangible des éléments qui se transmettent à travers une expérience technique, un apprentissage, une culture orale ? 

La transition numérique est souvent décrite à travers une vision successive d’innovations technologiques (Impression 3D, Intelligences Artificielles, Blockchain …). Or tous les pans de la société sont concernés par cette transition. De nouveaux phénomènes émergent et impactent l’éducation (transmission du savoir-faire et du savoir être), la politique (gouvernance) ou encore l’entreprise (management). Le plus souvent immatériels, en cours d’apparition, ils sont encore généralement peu documentés, faiblement diffusés, et de ce fait demeurent inconnus. Venez expérimenter, prototyper et co-construire avec les publics des ressources (outils, savoir-faire…) qui permettront d’enrichir et de conserver ce nouveau patrimoine en devenir ! 

Qu'est-ce que la démarche Living Lab ?

(image avec légende)
CC-By-SA : EPPDCSI, Barbara Govin , Aline Rollin, Elizabeth Holleville

Contribuer et participer aux réflexions et usages des musées et institutions culturelles de demain, dans une démarche de création, expérimentation et échange, en côtoyant nos publics.

En impliquant les publics de la Cité des sciences et de l’industrie, ensemble, vous pouvez cocréer, explorer, expérimenter et évaluer vos projets. Vous travaillez en étroite collaboration avec les utilisateur.rices du Carrefour numérique².
Concrètement, cet engagement implique de :

  • consacrer du temps, sur place, à nos publics
  • avoir envie de les impliquer dans son projet
  • donner autant que l’on reçoit
  • respecter ses engagements vis-à-vis des publics
  • travailler dans une démarche de transparence et d’ouverture
  • communiquer sur l’avancée du projet
  • A l’issue de la résidence, les résident.e.s valoriseront leur projet en proposant à la Cité une contrepartie répondant à des intérêts mutuels : support de communication du projet, action spécifique en lien avec les publics...

 

Découvrez en BD les projets réalisés durant les éditions 2017-2018 et 2019.

Déroulement et conditions

(image avec légende)
CC-By-SA : EPPDCSI, Barbara Govin , Aline Rollin, Elizabeth Holleville

 

QUOI ? COMMENT ?

Pour impliquer du public dans les phases de développement de vos projets et recherches, le Carrefour numérique² de la Cité des sciences et de l’industrie vous accueille sur place, en résidence, selon les accords qui seront conjointement affinés après la pré-sélection de votre projet.

 

La résidence Living Lab propose :

  • un espace  de travail modulable sur un plateau de 1000m² ouvert au public et propice aux rencontres et collaborations,
  • l’accès à des équipements permettant aussi bien l’organisation d’activités menées en petits groupes ou en grand nombre,
  • un accès privilégié au Fab Lab et à ses outils pour réaliser maquettes ou prototypes,
  • une visibilité en ligne et sur place
  • un accompagnement. Nous apportons notre savoir-faire en médiation et pilotage de projets impliquant des publics.
  • des ateliers méthodologiques (ex : l’accessibilité, la médiation, la documentation,…). 

 

La résidence Living Lab ne propose pas :

  • un accompagnement à la création d’entreprise,
  • un espace de publicité,
  • une mise à disposition de prestataires, 
  • un atelier de fabrication de produits en série,
  • un outil de commercialisation d’un produit ou service,
  • un financement ou un réseau d’investisseurs,
  • un espace d’exposition de nouveaux produits, 
  • un logement.

Calendrier*

*Sous réserve de modification

 

Dépôt des projets et sélection 

  • 16 sept. 2019 : ouverture de l’appel à résidence MuséoCamp, 3e édition
  • 27 oct. 2019 : clôture des propositions
  • Du 28 oct. au 9 nov. 2019 : pré-sélection des dossiers
  • Du 12 nov. au 5 déc. 2019 : entretiens individuels avec les candidat·e·s dont les projets sont pré-selectionnés puis sélection finale
  • À partir du 6 jan. 2020 : annonce des projets sélectionnés

 

Résidence

  • Les 16 et 17 janv. 2020 : découverte et installation du « camp »
    2 jours pour découvrir le Carrefour numérique². C’est l’occasion de découvrir les autres projets accueillis, de se familiariser avec la méthode Living Lab, d’appréhender les règles de fonctionnement du lieu, de découvrir les outils mis à disposition dont le Fab Lab, de présenter son projet publiquement au sein d’Universcience etc. (sur place, présence obligatoire).
  • Du 17 janv. au 15 fév. 2020 : cadrage du projet et accompagnement méthodologique des résident·e·s (sur place ou/et à distance).
  • Du 17 janv. au 30 sept. 2020 : résidences à la Cité des sciences et de l’industrie pour une durée et fréquence propre à chaque projet. La durée minimale du projet est de 70 heures sur place, en continu ou pas.
  • Une fois par mois : des ateliers sont proposés aux muséocampeur·euse·s. Ils permettent un moment convivial de partage de connaissances.
  • Au 4e trimestre 2020 : portes ouvertes avec présentation publique des projets accueillis en résidence (sur place, présence obligatoire).

Témoignages

Que vous a apporté votre résidence Living Lab ? 

 

Il faut savoir, que le collectif et les artistes chargés de développer l’application étaient réticents à la réalisation de tests à la Cité des sciences et de l’industrie, avec les utilisateurs finaux. Il s’agit avant tout de la peur, que cela ne plaise pas, qu’on leur demande de tout changer […] Observer les utilisateurs et échanger avec eux m’a permis de gagner en assurance, de me conforter dans mes décisions de faire évoluer telle ou telle partie de l’application. 


 

Chef de projet (développement d’une application artistique)

Expérience, plus que concluante qui est allée au-delà de mes espérances. J’ai encore plein d’idées à tester. Cela se passe très bien, l’équipe (de la Cité des sciences et de l’industrie) est très dynamique. Ça m’apporte du recul par rapport à mes produits, et c’est un lieu où je peux faire de la co-construction […] C’est une offre complète, il y a des chercheurs, des artistes, des associations, je trouve ça génial de faire de la place pour les entreprises et les start-ups, parce qu’ailleurs (autres structures publiques), ils n’acceptent pas forcement les start-up et pensent que notre objectif principal est de prendre de l’argent au public.

 

 

 Entrepreneuse (développement de produits éducatifs sur l’apprentissage du code)

C’est un super endroit pour cadrer des questions de recherche. Exemple : quelles sont les questions liées aux technologies que les gens se posent pour avoir une cartographie ? On touche des gens de 10 à 80 ans, de différentes classes sociales. L’endroit est intéressant pour la recherche et la démocratie participative. Ici, on  ne contrôle pas tous les paramètres et c’est super mais c'est aussi suffisamment protégé, on commence et ce n’est pas facile le terrain. Les conditions sont idéales. 

[…] Il n’y a pas beaucoup d’endroits pour sortir du laboratoire, avoir un public que l’on n’a pas. C’est une nécessité pour la recherche en design de sortir du paradigme des labos.

 

 

Binôme de doctorant·e·s (recherche en design sur les objets connectés et portés)

 

 

 

 

Le plus important, ça a changé ma vision par rapport aux utilisateurs. Avant, on avait fait des tests assez réduits […] mais là de voir chaque semaine un nouveau régiment d’utilisateurs, ça a permis de voir des comportements qui revenaient sans arrêt surtout pour des gens qui n’étaient pas du milieu étudiant ou dans la biologie. Donc maintenant chaque fois que je vois quelqu’un qui utilise mal mon interface je ne me dis pas que cette personne est stupide ou qu’elle n’a rien compris je me dis que c’est moi  qui ait mal fait mon interface ! 

 

 

Programmeur en chef (développement d’un jeu vidéo sur la biologie de synthèse

La résidence m’a tout d’abord permis d’avoir un terrain d’expérimentation à échelle 1 et en mouvement permanent : grâce à cela, nous avons pu investir plusieurs lieux et utiliser le matériel à disposition. La plus grande contribution a été l’accompagnement à la mise en œuvre et à la médiation et bien sûr la communication ! […] Je conseillerai de venir en résidence, c’est un bon pied à l’étrier quand on se lance dans un projet  de design de façon indépendante.

 

 

Doctorant (recherche sur les modes d’exposition au design en entreprise).

Contacts