Cité de la santé

Information conseil et documentation

La sélection de la Cité de la santé sur Poisons versus remèdes

Deux livres

La fonction venimeuse
Sous la direction de Christine Rollard, Jean-Philippe Chippaux, Max Goyffon. – Lavoisier, Tec et Doc, 2015. - XVI-448 p
Public professionnel.  - Cote : BA1 3 FONCTI
Une mise en perspective de la biodiversité et de la fonction venimeuse au sein des différents groupes zoologiques. Description des mécanismes de sécrétion, d’injection ou de projection, des modes d’actions des venins, des conséquences cliniques de leur inoculation et des principes de leur traitement.
Retrouvez ce livre dans le catalogue de la Bibliothèque

Remèdes, onguents, poisons : une histoire de la pharmacie
sous la dir. d’Yvan Brohard . -  Université Paris Descartes, éd. De la Martinière, 2012. – 223 p.
Public initié. – Cote : YO0 2 HISTOI
Ce panorama historique raconte l’épopée qui, depuis l’Antiquité à nos jours, a transformé les apothicaires en pharmaciens et les découvertes associées à des personnages hors du commun, qui vont des remèdes anciens des alchimistes aux médicaments de la médecine moderne. Il intègre les problématiques actuelles liées à la recherche pharmaceutique.
Retrouvez ce livre dans le catalogue de la Bibliothèque

Deux dossiers en ligne

Venins de serpents au secours de la médecine
Texte de la Tomate bleue. - Mars 2015
Si les serpents venimeux représentent un danger, ils peuvent aussi  se révéler utiles, voire précieux pour la médecine ! Le Musée australien de Melbourne qui s’apprête à ouvrir une banque de venins l’a bien compris, de même que toutes les équipes scientifiques qui les étudient dans le but de fabriquer des antidotes contre ces poisons, mais aussi pour concocter de nouveaux médicaments.
Actu des juniors

Médicaments : l’officine de la nature
Dossier réalisé par Julie Coquart
Science&Santé  (no 13, mars-avril 2013, pp. 24-35)
Des antibiotiques dans les champignons, un antidouleur dans le venin d’un serpent, une molécule anti-cancéreuse dans un arbre… La nature est une gigantesque armoire à pharmacie dont les médicaments ne demandent qu’à être découverts. Comment les scientifiques ont-ils l’idée d’aller chercher potions, remèdes et panacée dans le règne animal, végétal ou bactérien ? À quelles  difficultés sont-ils confrontés pour passer d’une molécule active dans un organisme à un médicament ? De l’exploration à la production, les étapes à franchir sont nombreuses avant que la nature puisse servir notre santé !
Science et santé

Un article en ligne

Pourquoi l’arsenic est-il si efficace dans le traitement d’une leucémie ?
Inserm , 13 juillet 2010.
Soigner des patients à l’aide d’un violent poison peut sembler paradoxal. Pourtant, l’arsenic était déjà utilisé dans la Grèce antique pour traiter la toux, la lèpre ou encore la syphilis. Aujourd’hui, l’équipe de Hugues de Thé (Inserm/CNRS/Université Paris Diderot), située à l’hôpital Saint-Louis (AP-HP), vient de montrer pourquoi l’arsenic est capable de traiter si efficacement la leucémie aiguë promyélocytaire, une forme grave de cancer du sang. Ces travaux, qui constituent un modèle de traitement ciblé du cancer, sont soutenus par la Ligue contre le cancer dans le cadre du programme "Equipes Labellisées".
https://www.inserm.fr/layout/set/print/content/download/13535/102211/file/cp_arsenic_13juil10.pdf

Une exposition

Venenum : un monde empoisonné
Musée des Confluences (Lyon): 15 avril.2017 – 13 avril 2018
Que ce soit un moyen de défense ou de pouvoir, une arme mortelle ciblée ou diffuse, une menace environnementale ou encore un espoir pour la médecine de demain, les poisons ont toujours suscité crainte et fascination.
http://www.venenum.fr/#medias

Retour en haut