Cité de la santé

Information conseil et documentation

Sas˃cité, intimité de l'être

Intimité de l'être

Le projet sas-cité, intimité de l'être (2min25)Bibliothèque de la Cité des sciences et de l'industrie, 2017

Objectif : Exploration publique de ce qui constitue personnellement un être humain avec les outils d’expérimentation qu’offrent l’art et la science.

Intimité en santé - Intimité dans le monde du travail - Intimité numérique

Public cible : Tout public

Domaines scientifiques : Physique médicale, médecine, informatique graphique et affective, anthropologie et psychologie

Domaines artistiques : Théâtre, art numérique, vidéo

Dates des ateliers : les samedis, de 15h à 17h

  • 15 avril 2017
  • 29 avril 2017
  • 13 mai 2017
  • 27 mai 2017
  • 10 juin 2017
  • 24 juin 2017

Cité de la santé, bibliothèque, niveau -1

  De 14h à 15h

Discussion de coin d'écran

Rencontrez l'artiste-scientifique Ikse Maître et le metteur en scène Bruno Freyssinet pour échanger sur les principes physiques de l’imagerie médicale et sur ce que ces techniques donnent à voir. Cette intrusion au cœur de notre être peut bouleverser la représentation que nous avons de notre propre corps et nous amène à interroger notre intimité.

  De 15h à 17h

Ateliers

Des ateliers bi-mensuels offrent un espace de dialogue, de partage de savoir, de rencontres d’inspirations, pour permettre la création d’œuvres associant l’art et la science, qui seront ensuite présentées au public de la Cité des sciences et de l’industrie.
L’artiste-scientifique Ikse Maître et le metteur en scène Bruno Freyssinet proposent d’explorer la notion d’Intimité.
Comment faire le portrait intime d’un être humain aujourd’hui, au carrefour du monde social, professionnel et digital. Les notions seront ainsi explorées et mises en création sous l’angle de la santé (avec la Cité de la santé), du travail (avec la Cité des métiers) et sous l’angle du numérique et de l’internet (avec le Carrefour numérique²).

En avril, l’atelier s’attachera à explorer le sujet de l’Intimité sous l’angle de la santé, du travail et du numérique. Les participants alterneront des moments de discussion artistique et scientifique, des exercices artistiques stimulant la créativité, des explorations des pistes de création et des mises en pratique théâtrales et numériques.
En mai, l’atelier proposera de poser les bases d’une proposition artistique co-construite par les participants pour ensuite la concevoir. Elle s’appuiera sur les disciplines de l’art numérique et des arts de la scène.
En juin, les participants achèveront cette première œuvre et la présenteront à la Cité devant le public.

Nous croyons que chacun d’entre nous est en quête de clefs de lecture pour comprendre le monde. Nous voulons voir dans l’initiative sas˃cité une approche stimulante qui permettra de raconter notre époque autrement, de rêver sur des chemins artistiques et scientifiques inattendus, mais aussi de nous engager en création et peut-être inspirer notre propre futur.

Transcriptions de l’atelier du 29 avril

A la manière d’Edouard Levé dans son texte « Autoportraits » (éditions P.O.L, 2005) les participants ont amorcé une réflexion sur l’intimité en livrant à tour de rôle quelques phrases factuelles, dont l’accumulation provoque un effet d’universalité.

 

Les chroniques du stagiaire

S. le stagiaire de la Cité de la santé suit les ateliers et nous en livre une chronique toute personnelle.

Retour en haut