Vous souffrez d’apnée du sommeil et rencontrez un problème avec votre appareil à PPC (lésion sur la peau, nez bouché, sensation de pression trop élevée, sécheresse du nez et/ou de la bouche, etc.). A titre d'information générale, voici quelques éléments qui vous permettront de mieux comprendre les désagréments potentiels et comment agir en conséquence.

Questions-santé en tant que service documentaire ne propose ni consultation ni diagnostic. Pour toute interrogation sur votre santé nous vous conseillons donc de contacter votre médecin traitant.

Concernant les effets secondaires recensés de l’usage d’un appareil à PPC, vous pouvez lire ce qu’indique le Guide de la Fédération Antadir :  Apnées du sommeil à partir de la page 141 : Quels sont les éventuels désagréments liés au traitement et comment y remédier ?

En cas de nez bouché ou de nez qui coule (rhinite).
D’abord consultez votre médecin traitant pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un problème médical indépendant du traitement PPC. Une fois la cause médicale écartée et si ce désagrément est lié au traitement, un dispositif de filtration ou d’humidification pourra vous être proposé. Renseignez-vous auprès de votre prestataire.
Si vous avez les yeux qui piquent après une nuit de ventilation (conjonctivite).
C’est un signe de fuite d’air vers le haut (en direction des yeux). Revoyez la position du masque et le réglage du harnais. Si cela persiste, contactez le personnel de votre prestataire de service, qui vous aidera à régler ce problème.
En cas de sensation de ballonnement abdominal (aérophagie).
C’est peut-être la conséquence du passage d’une partie de l’air dans votre estomac. Revoyez ce problème avec votre médecin qui, suivant le cas, modifiera les réglages de votre appareil ou vous prescrira un traitement approprié. Essayez de dormir sur le côté et évitez l’alcool et le tabac le soir.
Si vous avez une impression de sécheresse dans la bouche.
Cela peut être dû au fait que vous dormiez la bouche ouverte. Parlez-en au technicien qui vous proposera soit une mentonnière, soit de changer votre masque nasal pour un autre de type buccal (voir question 63).
L’air que vous respirez vous semble trop sec.
Une solution existe : l’humidificateur. Ce petit appareil électrique charge en humidité l’air que vous allez respirer et apporte un confort à votre sommeil. Si votre machine n’en comporte pas, contactez le technicien pour qu’il vous l’installe.
En cas de douleurs, d’irritations, voire de plaies aux points d’appui du masque.
Un masque ne doit pas blesser. Suivant le type de masque utilisé, les points d’appui sont différents. Des douleurs ou des irritations peuvent apparaître le souvent au niveau du haut du nez. Si ces douleurs persistent plusieurs nuits de suite, il ne faut pas les négliger. Parlez-en au personnel paramédical de votre prestataire ou consultez votre médecin.
Si vous avez le visage marqué au réveil.
Vous avez certainement trop serré le harnais avant de vous coucher. Faites attention lors de la prochaine utilisation. Si le harnais a perdu son élasticité, il faut le changer. Si l’empreinte exacte du masque demeure sur votre visage avec des rougeurs, œdèmes, etc., vous faites peut-être une allergie à la silicone. Consultez votre médecin. Si l’allergie est confirmée, il vous prescrira un masque fabriqué avec un autre matériau.

https://www.antadir.com/uploads/editor/file/livre-ppcbleubash2010.pdf

A titre d’information générale, nous vous invitons à lire le dossier réalisé par le Réseau Morphée (Réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil) sur l’apnée du sommeil et notamment le paragraphe intitulé Quelques conseils pour mieux vivre avec sa PPC :
http://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/apnees-sommeil/conseils-ppc

Les associations de malades peuvent être également une bonne source de conseils et d’informations. Vous trouverez une liste de ces associations à la fin du guide de l’Antadir cité plus haut. (cf page 204)

N’hésitez pas à contacter le prestataire qui vous a fourni le matériel, il pourra peut-être vous donner des conseils d’utilisation.

Date de rédaction : avril 2018
Mise à jour : juin 2019