Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - mars

Titre de la question Dosage sérique des chaines légères libres
Question Bonjour, Suite à un résultat d'immunofixation qui révèle une dysprotéinémie monoclonale igG Kappa, comment s'appelle la prise de sang ou l'examen qui fera le dosage sérique des chaines légères libres de mon sang?
Réponse

Bonjour,

Votre médecin vous a prescrit un examen qui a révélé une dysprotéinémie monoclonale IgG kappa. Vous souhaitez connaitre le nom de l’examen qui permettra un dosage des chaines légères libres dans le sang.

Afin de répondre à votre question, nous vous invitons l’article du site d’information médicale « Labtestsonline » sur le sujet :
« Dans quel but est-il prescrit ?
Un dosage des chaines légères libres sériques est demandé pour aide à détecter, diagnostiquer et suivre des pathologies plasmocytaires, dont le myélome multiple et l’amylose primitive, ainsi que pour surveiller l’efficacité du traitement.
Les chaines légères sont des protéines produites par les plasmocytes. Elles sont utilisées dans l’assemblage des immunoglobulines (Ig),  des anticorps neutralisant spécifiquement les bactéries et les virus. Deux chaines légères et deux chaines lourdes sont combinées pour former une immunoglobuline (dont il existe 5 types: IgG, IgM, IgA, IgD ou IgE).
[…]
Traditionnellement, les désordres plasmocytaires ont été diagnostiqués en réalisant une électrophorèse des protéines sérique et urinaire (ELPS, ELPU), suivi par une immunofixation (IF) pour déterminer quelle immunoglobuline est présente en excès. D’autres examens sanguins peuvent être demandés pour doser les concentrations en immunoglobulines intactes (IgG, IgM, IgA).
Le dosage des chaines légères libres sériques donne des informations complémentaires. Il permet de détecter de faible quantité de chaines légères libres qui sont parfois le seul élément révélateur d’un désordre plasmocytaire,et permet de mettre en évidence des changements dans le ratio de production kappa et lambda, ce qui indique un excès d’un clone de plasmocytes.
Initialement, le dosage de chaines légères libres sériques est demandé en même temps qu’une électrophorèse des protéines sériques afin de détecter la production anormale d’une protéine monoclonale et de calculer le rapport des chaines légères libres kappa/lambda. Si l’électrophorèse des protéines est anormale, une immunofixation est réalisée pour déterminer la nature de l’immunoglobuline produite en excès. Si un trouble plasmocytaire est détecté, le dosage des chaines légères libres peut être demandé régulièrement pour suivre la maladie et évaluer l’efficacité du traitement. »
http://www.labtestsonline.fr/tests/chaines-g-res-libres.html?tab=3

A la lecture de cet article, il semble que l’examen demandé soit une prise de sang dans laquelle le spécialiste spécifierait la nécessité d’effectuer un dosage des chaines légères.

Comme vous nous écrivez du Canada, peut-être que l’examen porte un autre nom que celui donné en France « dosage sérique des chaines légères libres »

En tant que service de documentation sur la santé, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à questionner le médecin qui vous suit.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute autre recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut