Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - avril

Titre de la question Test Iset
Question Que penser du test Iset mis au point par le Pr Paterlini permettant supposément de diagnostiquer un cancer avant qu'il soit possible de le voir en imagerie ?
Réponse

Bonjour,

Vous voulez en savoir davantage sur le test ISET qui permettrait de diagnostiquer un cancer avant même une imagerie médicale.

Sur le site Medscape, « site d’information pour les médecins et les professionnels de santé », nous vous invitons à lire les explications des Prs Jean-Yves Pierga, oncologue à l’Institut Curie et Norbert Ifrah, chef du service d’hématologie au CHU Angers et président de l’INCa. :
« - Quel est le principe du test ISET ?
- Pour détecter les cellules tumorales circulantes, il existe, là encore, plusieurs techniques, l’une développée par le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot s’appuie sur un système de filtre qui permet de récupérer les cellules cancéreuses en raison de leur plus grosse taille par rapport aux autres. Il s’agit du test ISET® (Isolation by SizE of Tumor cells, Rarecells). En parallèle, d’autres technologies utilisent des anticorps pour repérer les biomarqueurs exprimés à la surface de ces cellules tumorales circulantes, comme le test CellSearch® (Janssen Diagnostics). En tout, il existe une cinquantaine de technologies basées sur ces deux grands principes.
[…]
- N’est-ce pas pourtant le message qui a été relayé auprès du grand public ?
- C’est mon impression, en effet. Le message qui semble avoir été entendu est que ce test permet de dépister le cancer. Depuis, nous [oncologues] sommes tous sollicités par des patients qui souhaitent réaliser un test de dépistage des cellules cancéreuses circulantes pour savoir s’ils ont un cancer. Nous sommes mal à l’aise car pour le moment nous ne savons pas si engager une action thérapeutique en cas de test positif présente un bénéfice pour le patient. Un patient en rémission d’un cancer de l’estomac depuis des années est venu me voir après avoir réalisé ce test. Il s’avère qu’il y avait deux ou trois CTC [cellules tumorales circulantes] dans son prélèvement sanguin. Que faire de cette information ? Faire une chimiothérapie à visée préventive est loin d’être anodin... Il faudrait mener des grandes études contrôlées randomisées pour voir si cela changerait le pronostic des patients. Il existe une marge importante entre dire qu’il s’agit d’une perspective de recherche intéressante et commercialiser un test qui doit démontrer une utilité clinique en termes de curabilité ou de durée de survie pour les patients. »
Source : Aude Lecrubier. Test sanguin ISET pour diagnostiquer un cancer : attention à la surpromesse. Medscape. 16 fév. 2017.
http://francais.medscape.com/voirarticle/3603028
(Pour accéder à l’article en ligne, si ce lien ne fonctionne pas, interrogez le moteur de recherche avec « test iset pierga »)

Par ailleurs, sur le site de Sciences et Avenir, magazine de vulgarisation scientifique, le Dr. Bernard Milleron, « président d'honneur de l'IFCT (Intergroupe francophone de cancérologie thoracique) et spécialiste du dépistage du cancer du poumon » s’interroge sur la méthodologie de l’étude et les éventuels liens d’intérêt :
« La technologie ISET, un enjeu commercial  
S'il ne remet pas en question le sérieux et la retenue de l'équipe niçoise [l’équipe de P. Hofman, Laboratoire de pathologie clinique et expérimentale, hôpital Pasteur, CHU de Nice] à l'origine des travaux - bien au contraire - il estime qu'on ne peut se permettre de susciter trop d'espoir en communiquant de façon excessive sur le cancer le plus meurtrier en France (27.000 morts chaque année) à partir d'une "étude exploratoire" et de résultats "très préliminaires".
Mais pourquoi tant d'emballement ? Peut-être parce que, comme dans toute découverte, il y a aussi des enjeux commerciaux. Le test ISET par exemple, une technologie d'analyse de pointe développée en 1998 par le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot, qui en détient le brevet via sa société Rarecells. Or la méthode de détection ISET (isolement par taille des cellules épithéliales trophoblastiques) nécessite des moyens humains et financiers importants. »
Lire l’article dans son intégralité :
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer-du-poumon-et-test-sanguin-les-experts-reagissent-a-cette-revolution_19661

Nous vous invitons également à lire l’avis donné par le Comité Consultatif National d'Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé à propos de ce test :
http://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/avis099.pdf

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à forger votre propre opinion. Nous restons, bien entendu,  à votre disposition pour toute autre recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut