Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - avril

Titre de la question Extraction d'une dent
Question Bonjour, faut-il arrêter le kardégic 160 Mg pour une extraction d'une dent prémolaire.
Réponse

Bonjour,

Vous prenez du Kardegic 160 mg et souhaitez savoir s’il faut suspendre votre traitement avant une extraction dentaire.

Tout d’abord, en consultant la notice de la Base publique des médicaments du Ministère des affaires sociales et de la santé, vous trouverez des informations générales sur les composants, les propriétés, la posologie et les précautions d’emploi du Kardegic 160 mg :
« KARDEGIC 160 mg, poudre pour solution buvable en sachet - Résumé des caractéristiques du produit […]
4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi
Précautions d'emploi
· Antécédents d'ulcère gastrique ou duodénal, d'hémorragies digestives,
· insuffisance rénale,
· asthme: la survenue d'une crise d'asthme, chez certains sujets, peut être liée à une allergie aux anti-inflammatoires non stéroïdiens ou à l'aspirine. Dans ce cas, ce médicament est contre-indiqué.
Compte-tenu de l'effet anti-agrégant plaquettaire de l'aspirine, apparaissant dès les très faibles doses et persistant plusieurs jours, il convient de prévenir le patient des risques hémorragiques pouvant survenir en cas de geste chirurgical même mineur (ex : extraction dentaire).
Ce médicament ne contenant pas de sodium, il peut être administré en cas de régime désodé ou hyposodé.
4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions
Risque lié à l'effet antiagrégant plaquettaire :
Plusieurs substances sont impliquées dans des interactions, du fait de leurs propriétés anti-agrégantes plaquettaires : l'aspirine et les AINS, la ticlopidine et le clopidogrel, le tirofiban, l'eptifibatide et l'abciximab, l'iloprost.
L'utilisation de plusieurs antiagrégants plaquettaires majore le risque de saignement, de même que leur association à l'héparine ou analogues (hirudines), aux anticoagulants oraux et aux thrombolytiques, et doit être prise en compte en maintenant une surveillance régulière, clinique et biologique.[…] »
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=61348441&typedoc=R

En tout état de cause, et comme le rappelle l’article de la revue Prescrire (2016 ; 36, 389, 212-214 ): Extraction dentaire chez un patient sous antithrombotique par voie orale, la décision d’arrêter un traitement antithrombotique ou non avant une extraction dentaire dépend de multiples facteurs :
« Extraction dentaire et anticoagulant ou antiagrégant oral : mesures à prendre. Une extraction dentaire chez un patient prenant un antithrombotique tel que l'aspirine ou un anticoagulant est le plus souvent possible avec quelques mesures précises.
Une extraction dentaire provoque la rupture du ligament alvéolodentaire, à l'origine d'un saignement. Plus une extraction dentaire est complexe, plus le risque hémorragique augmente. La prise d'un antiagrégant plaquettaire ou d'un anticoagulant par voie orale augmente le risque de saignement. Les mesures à prendre dépendent d'une part du risque hémorragique, différent pour chaque patient, selon la difficulté de l'extraction dentaire, l'âge du patient, son état de santé, et le traitement médicamenteux suivi ; et d'autre part du risque thromboembolique auquel la diminution ou l'arrêt d'un traitement antithrombotique oral exposerait le patient.
Lors d'une extraction dentaire chez un patient qui prend un traitement antiagrégant plaquettaire, tel que l'aspirine, le saignement est le plus souvent contrôlé de manière efficace par des mesures locales : compression, suture, ligature.
Chez un patient qui prend un antivitamine K, la mesure de la coagulabilité du sang par l'INR permet d'ajuster le traitement en limitant le risque hémorragique.
Quand l'INR est stable et inférieur à 4, une extraction dentaire simple est réalisable au cabinet, sans arrêter l'antivitamine K.[…] »
http://www.prescrire.org/fr/3/31/51845/0/NewsDetails.aspx

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul le médecin prescripteur de ce médicament, en relation avec votre dentiste, pourra  prendre la décision la plus adaptée à votre cas sur le  maintien du traitement ou non, lors de votre extraction dentaire.

Nous espérons que ces informations seront utiles et nous nous tenons, bien entendu, à votre disposition pour toute recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut