Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - avril

Titre de la question Pic monoclonal à IGG kappa
Question Bonjour, je m'occupe actuellement d'une patiente qui a comme ATCD [antécédents] "pic monoclonal à IGG kappa" et je ne comprends pas vraiment ce que c'est...
Réponse

Bonjour,

Étudiante paramédicale, vous souhaitez comprendre les termes « "pic monoclonal à IGG kappa" que vous avez trouvé dans les antécédents médicaux d’une patiente.

Voici ci-dessous quelques définitions qui pourront vous éclairer.

L’IgG kappa est une immunoglobuline ayant une chaîne lourde de type G et une chaîne légère de type kappa.
Concernant la qualification « kappa », elle désigne la nature de la chaîne légère de l’anticorps:
« De même, les chaînes légères des anticorps peuvent aussi être divisées en 2 types appelés kappa et lambda (…). » In Immunologie, Aide-mémoire illustré / David Male. Ed. de Boeck, 2004.

Monoclonal
A ce propos, le Larousse nous précise « Se dit d'une immunoglobuline migrant en un pic homogène à l'électrophorèse des protéines.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/monoclonal_monoclonale_monoclonaux/52278

Électrophorèse
« Déplacement sous l’effet d’un champ électrique, de macromolécules, de particules, de grains chargés en solution ou en émulsion »
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%C3%A9lectrophor%C3%A8se/28320

Immunoglobine mononucléale
« Anticorps issu d'une seule lignée de cellules (clones), ce qui leur confère une homogénéité anormale.
La quantité d'immunoglobuline monoclonale est faible quand elle est bénigne, mais élevée quand elle est maligne.
Les immunoglobulines monoclonales sont mises en évidence par électrophorèse (technique permettant de séparer diverses substances en fonction de leur différence de charge électrique). Elles sont retrouvées au cours du myélome multiple, de la maladie de Waldenström, des hémopathies lymphoïdes, des maladies des chaînes lourdes, et elles contribuent à établir le diagnostic de ces affections. Elles peuvent accompagner un état infectieux (hépatite virale), ou une maladie auto-immune (lupus érythémateux disséminé) : on parle, en cette occurrence, d'immunoglobulines monoclonales bénignes.
Elles sont également présentes de façon isolée, en particulier chez le sujet âgé témoignant d'une gammapathie monoclonale d'origine indéterminée. Cette maladie sans symptôme requiert seulement une surveillance régulière car, si elle peut rester stable ou même disparaître, elle peut aussi précéder de plusieurs années l'apparition d'un myélome multiple. »

http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/immunoglobuline_monoclonale/13819

N’hésitez pas pour complément à poser la question à l’interne du service, au laboratoire de l’établissement ou bien encore au cadre de santé, à vos formatrices.

En espérant que ces informations vous seront utiles, nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut