Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - avril

Titre de la question Glaucome à tension normale
Question Suite à l'IRM cérébrale sensiblement normale me dit-on , quelques hypersignaux FLAIR sont retrouvés au sein de la substance blanche hémisphérique probablement en rapport avec une forme mineure de leucoaraïose.
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’un glaucome à tension normale et vous inquiétez de son évolution. Par ailleurs, une IRM cérébrale a révélé une forme mineure de leucoaraïose et vous vous demandez si cela représente un risque de démence.

Tout d’abord, concernant l’évolution de votre glaucome, nous vous proposons de lire les explications du site Glaucomes.fr (site du Dr Jacques Laloum, chirurgien ophtalmologiste, spécialiste du glaucome à la Fondation Rothschild, Paris) :
« Qu'est-ce que le glaucome ?
Le glaucome est une atteinte progressive et irréversible du nerf optique
. Cette atteinte provoque des trous dans le champ de vision pouvant s'étendre jusqu'à conduire à la cécité. Le principal facteur de risque du glaucome est une pression intraoculaire (aussi appelée tension oculaire) trop élevée.
http://www.glaucomes.fr/
[…]
Glaucome à pression normale
« Facteurs d'aggravation
Les facteurs qui favorisent leur aggravation sont en partie vasculaires : migraines, pression artérielle trop basse, notamment la nuit. Ils réclament donc une hygiène de vie spécifique :
- ne pas fumer, encore plus que pour les autres glaucomes,
- ne pas manger trop fade.
Un autre facteur de risque peut être recherché: une respiration nocturne anormale : le syndrome d'apnée du sommeil.

Evolution
Elle est généralement plus lente que pour les glaucomes à pression élevée, mais des évolutions rapides sont possibles, nécessitant un traitement chirurgical. »
http://www.glaucomes.fr/types-de-glaucomes/glaucomes-a-angle-ouvert/glaucome-a-pression-normale/

Nous ne pouvons aller plus loin dans cette partie de la réponse et seul votre ophtalmologiste pourra vous donner un pronostic à court, moyen et long terme.

Pour en savoir plus sur la leucoaraïose, nous vous invitons à parcourir cet article de la revue Le Clinicien (janv.- fév. 2010 ) intitulé La leucoaraïose : plus qu’une découverte fortuite ! présenté dans le cadre d’une conférence sur le cerveau lors de l’événement « La gériatrie » à l’Université Laval (Canada) :
« Les présentations cliniques
La leucoaraïose peut engendrer des présentations cliniques très variées. Elle est associée aux AVC ischémiques, aux troubles cognitifs et à d'autres troubles (démarche, humeur et urinaires).
Troubles cognitifs et démences
[…] Même chez les patients non déments et considérés autonomes, les changements de la substance blanche sont associés à une moins bonne performance aux tests des fonctions cognitives. Les sphères cognitives les plus typiquement affectées sont la vitesse de traitement de l’information, les fonctions exécutives et l’attention.
Ces déficits cognitifs ont des répercussions sur le niveau de fonctionnement global des individus indépendants, l’ampleur de l’effet corrélant bien avec la gravité des anomalies de la substance blanche.
Par opposition, des déficits de la mémoire récente et des fonctions visuo-spatiales corrèlent plutôt avec une démence de type Alzheimer, même si l’investigation montre la présence de changements significatifs de la substance blanche. On considère de plus en plus que les cas de maladie d’Alzheimer « pure » sont rares; 30 % des patients auraient de la leucoaraïose.
Les facteurs de risque de maladie vasculaire seraient aussi des facteurs de risque pour le développement de la maladie d’Alzheimer.
[…]
Dans une étude longitudinale de cinq ans, on observait une détérioration de la maladie de la substance chez 28 % des patients, alors que seulement 3 % avaient subi un AVC. La relation entre la progression et les facteurs de risque est complexe, mais encore une fois l’âge et l’hypertension sont les deux variables les plus importantes.[…] »
http://www.stacommunications.com/journals/leclinicien/2010/01-JanFev-2010/02CLI_051.pdf

N’hésitez pas à faire part de vos questions à votre médecin traitant qui pourra vous donner des explications plus appropriées en toute connaissance de votre dossier médical.

Nous espérons que ces éléments vous seront utiles et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut