Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - mai

Titre de la question Bande monoclonale
Question Mon conjoint a des douleurs au sternum après des examens d'urine. Le résultat montre la présence d'une bande monoclonale et présence de chaines libres de type kappa en quantité modérée entre 20 et 50 mg/1). Est-ce un résultat inquiétant ou pas.
Réponse

Bonjour,

Vous nous soumettez des résultats d’examen urinaire et souhaitez avoir des informations sur leur interprétation.

A titre d’information générale voici ce que nous avons trouvé concernant la présence d’une bande monoclonale dans un cours intitulé Diagnostiquer une protéine monoclonale, de la Faculté de médecine de Toulouse :
« […] A l'hétérogénéité des Immunoglobulines normales, “ polyclonales ”, s'oppose l'homogénéité des Immunoglobulines monoclonales, qui possèdent toutes la même chaîne lourde, la même chaîne légère, les mêmes déterminants idiotypiques, la même spécificité anticorps. Cette homogénéité structurale se traduit par une identité de charge électrique, responsable de l'apparition d'une bande étroite (pic) en électrophorèse. Ce pic, mesurable, permet d'apprécier la quantité d'Immunoglobuline monoclonale. L'aspect qualitatif repose sur l'immuno-électrophorèse (ou immuno-fixation). […] »
http://www.medecine.ups-tlse.fr/DCEM2/module8/item126/texteI1.htm

Concernant l’immunoglobuline monoclonale, le Larousse indique qu’il s’agit : d’«Anticorps issu d'une seule lignée de cellules (clones), ce qui leur confère une homogénéité anormale.
Développement encyclopédique : La quantité d'immunoglobuline monoclonale est faible quand elle est bénigne, mais élevée quand elle est maligne. Les immunoglobulines monoclonales sont mises en évidence par électrophorèse (technique permettant de séparer diverses substances en fonction de leur différence de charge électrique). Elles sont retrouvées au cours du myélome multiple, de la maladie de Waldenström, des hémopathies lymphoïdes, des maladies des chaînes lourdes, et elles contribuent à établir le diagnostic de ces affections.
Elles peuvent accompagner un état infectieux (hépatite virale), ou une maladie auto-immune (lupus érythémateux disséminé) : on parle, en cette occurrence, d'immunoglobulines monoclonales bénignes. Elles sont également présentes de façon isolée, en particulier chez le sujet âgé témoignant d'une gammapathie monoclonale d'origine indéterminée. Cette maladie sans symptôme requiert seulement une surveillance régulière car, si elle peut rester stable ou même disparaître, elle peut aussi précéder de plusieurs années l'apparition d'un myélome multiple. » 
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/immunoglobuline_monoclonale/13819

 Concernant la qualification « kappa », elle désigne la nature de la chaîne légère de l’anticorps:
« De même, les chaînes légères des anticorps peuvent aussi être divisées en 2 types appelés kappa et lambda (…). »
In Immunologie, Aide-mémoire illustré / David Male. Ed. de Boeck, 2004. »

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et conseillons à votre mari de revoir le médecin qui a prescrit l’examen, afin que celui-ci puisse interpréter ses résultats à la lumière de son dossier médical.

Nous restons  bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut