Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - mai

Titre de la question Comment éliminer le plomb
Question Quand on a du plomb dans les urines, comment peux-t-on l'éliminer ? On ne sait pas l'origine, et c'est une vieille intoxication mais d'où provient-elle ? Cordialement.
Réponse

Bonjour,

Vous êtes intoxiquée au plomb car vous avez du plomb dans les urines et vous vous demandez comment l’éliminer.

Tout d’abord, sur le site grand public d’information en santé canadien « Passeport santé », vous pourrez trouver un article rédigé par des professionnels de santé sur l’intoxication au plomb, le dépistage, et les traitements associés :
«Le plomb est un métal lourd d’un gris bleuté et toxique pour l’humain. Lorsqu’il est ingéré, ses effets les plus graves s’exercent sur le système nerveux central mais il peut aussi atteindre les globules rouges et le système digestif.
Le plomb peut s’introduire dans le corps par la bouche ou les poumons. Le degré d’assimilation du plomb varie d’une personne à l’autre, selon notamment l’état de santé.
[…] Une fois assimilé, le plomb se retrouve rapidement dans la circulation sanguine. Puis, il se fixe dans les os et les dents. Une petite quantité du plomb accumulé dans les os sera libérée et éliminée graduellement dans l’urine. Ce processus s’échelonne sur des dizaines d’années.
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=intoxication_plomb_pm

Sur le site du Centre hospitalier universitaire de Liège en Belgique, la fiche référentielle relative au dosage du plomb dans l’urine mentionne les origines possibles d’une intoxication au plomb :
« […] Diverses activités industrielles exposent au plomb (métallurgie, imprimerie, munitions, peintures, batteries d'accumulateurs, ...). Les expositions extra-professionnelles concernent les eaux de boisson, mais plus encore les poussières (activité industrielle dans le voisinage, anciennes peintures dans les habitations).
L'intoxication aiguë par le plomb est rare, mais le tableau chronique est fréquemment rencontré : douleurs abdominales ou colique saturnine, encéphalopathie, neuropathies périphériques, atteinte rénale, hypertension artérielle, troubles hématologiques, ...). La plombémie est le meilleur marqueur de l'intoxication au plomb. »
http://www.chu.ulg.ac.be/jcms/c_587229/plomb-urine

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, organisme dépendant du Gouvernement canadien, propose une fiche d’information très complète sur les Effets du plomb sur la santé qui aborde la problématique de l’élimination du plomb dans l’organisme :
« […] Y a-t-il possibilité d'accumulation du plomb dans l'organisme?
La plupart du plomb absorbé est excrété dans l'urine et les matières fécales. Des petites quantités sont aussi éliminées dans la sueur, les cheveux, les ongles et le lait maternel. Une partie du plomb n'est pas excrétée; elle se fixe dans les os et s'accumule dans l'organisme. Le temps de demi-excrétion de l'organisme du plomb inorganique présent dans les os peut prendre plus de 20 ans. Le plomb libéré des os peut avoir des effets sur la santé, et ce, même si le sujet n'est plus exposé au plomb. Dans certains cas, la libération rapide du plomb présent dans les os peut survenir lors de fractures, d'infections ou d'autres facteurs de stress subis par l'organisme.[…] »
http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/chem_profiles/lead/health_lead.html

Enfin, dans un dossier thématique très complet de l’INSERM intitulé Saturnisme et intoxication au plomb mis à jour en Août 2015, il est mentionné que  « […] Dans des cas extrêmement rares de contamination grave, dépassant les 450 μg de plomb par litre de sang, un traitement chélateur favorisant l’élimination du plomb par les urines est administré à l’hôpital pour réduire la plombémie en urgence. En dehors de cette situation, la réduction de la plombémie passe par l’éviction des sources d’exposition. »
https://www.inserm.fr/thematiques/sante-publique/dossiers-d-information/le-saturnisme-ou-intoxication-au-plomb

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et nous vous conseillons d’interroger votre médecin traitant qui sera plus à même de vous apporter une réponse adaptée à votre situation. Nous restons bien entendu à votre disposition pour tout complément d’information dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut