Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - juin

Titre de la question Prostate hypertrophiée
Question A partir de quel volume on peut dire que la prostate est hypertrophiée. Le taux de PSA est de 5 et le volume de 32cc. Est-ce que je peux opter pour un traitement HIFU. Merci de me répondre en m'indiquant les avantages et les risques.
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir à partir de quel volume on peut parler d’hypertrophie de la prostate et quel traitement privilégier.

Concernant les signes d’hypertrophie de la prostate, nous vous proposons de consulter le dossier réalisé par l’Assurance maladie :
«Les principaux symptômes d’un adénome de la prostate sont urinaires et ils sont dus à la compression de l'urètre par l'adénome. En effet, la diminution du calibre de l’urètre gêne la vidange de la vessie.
Les symptômes apparaissent progressivement et vont souvent en s'aggravant. Ils retentissent sur la qualité de vie.
Les signes d'hypertrophie de la prostate les plus courants sont :
- un besoin urgent ou fréquent d'uriner, de jour comme de nuit : réveils nocturnes pour uriner jusqu'à cinq fois par nuit ou moins de deux heures après avoir fini d'uriner (pollakiurie) ;
- des douleurs en urinant ;
- la sensation de ne pas avoir entièrement vidé sa vessie après avoir uriné, voire une impossibilité brutale d'uriner, ou une rétention aiguë d'urine, avec la sensation désagréable d'avoir la vessie pleine ;
- l'interruption du jet d'urine (un démarrage du jet, suivi d'un arrêt puis d'un redémarrage) ;
- une diminution de la force ou de la taille du jet d'urine ou une obligation de forcer sur la vessie pour uriner ;
- des fuites urinaires ;
- des troubles sexuels avec un jet éjaculatoire moins important qu'auparavant.
Si le patient ressent de tels symptômes, il est important qu'il en parle à son médecin traitant. Ce dernier peut évaluer la sévérité de la gêne liée à l'hypertrophie de la prostate en remettant un auto-questionnaire au patient pour caractériser les symptômes urinaires. […] »
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/adenome-prostate/symptomes-diagnostic-complications

Concernant plus particulièrement le volume de la prostate, vous pourrez lire dans un chapitre du Référentiel du Collège Français des Urologues rédigé par Thomas Seisen et Evanguelos Xylinas :
« Résumé
L'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une pathologie fréquente favorisée par le vieillissement et liée au développement d'un adénome prostatique responsable d'un obstacle chronique à la vidange vésicale. L'évolution de l'HBP peut entraîner un retentissement sur :
- le bas appareil urinaire : vessie de lutte ;
- le haut appareil urinaire : insuffisance rénale chronique obstructive.
Le diagnostic clinique repose sur l'interrogatoire et la recherche des symptômes urinaires du bas appareil (SBAU) qui sont des signes fonctionnels urinaires :
- retard au démarrage, dysurie, jet faible, gouttes retardataires ;
- pollakiurie, urgenturie, impériosité, brûlures mictionnelles.
Le toucher rectal (TR) retrouve une prostate volumineuse (> 20 g), ferme, indolore, lisse, régulière, avec disparition du sillon médian.
http://www.urofrance.org/congres-et-formations/formation-initiale/referentiel-du-college/hypertrophie-benigne-de-la-prostate.html

Vous indiquez un volume exprimé en cc, c’est-à-dire en cm cube. Il semble que ce nombre corresponde à La mesure du résidu post-mictionnel
« Elle repose sur l'échographie sus-pubienne avec une sonde 3 à 5 MHz.
Le calcul du volume résiduel post mictionnel est effectué en multipliant les trois distances (transversale antéropostérieure et sagittale) de la glande prostatique par 0,52.
- un résidu est considéré comme significatif s'il est supérieur à 100 / 150 cc.
- un résidu inférieur à 20 cc est considéré comme non significatif. […] »
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/partie-f-apport-de-limagerie-dans-lhypertrophie-benigne-prostatique.html

Enfin vous nous demandez notre avis sur le traitement à envisager. En tant que service de documentation nous ne sommes pas en mesure de donner d’avis thérapeutique. Nous vous suggérons de consulter la réponse que nous avons élaborée pour répondre aux nombreuses questions sur la prostate. Nous vous conseillons tout particulièrement la partie sur les traitements.
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/questions-sante/questions-frequentes/probleme-de-prostate/#item-grid-18508

Nous espérons que ces éléments d’information enrichiront le dialogue avec votre médecin qui reste votre interlocuteur privilégié.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute  recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut