Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - juin

Titre de la question Analyse IRM bébé 11 mois
Question Bonjour, Mon fils de 11 mois vient de passer un IRM cérébral et j'aimerais avoir votre avis. Il était prescrit pour une hypotonie avec une suspicion d'un Nystagmus. Je dois revoir la neuropédiatre mais en attendant j'aimerais avoir un avis.
Réponse

Bonjour,

Votre fils de 11 mois vient de passer un examen d’IRM cérébral dont vous nous communiquez le compte-rendu.

En tant que service de documentation nous ne pouvons interpréter ce compte-rendu mais pouvons  vous donner des définitions des principaux termes médicaux.

- Atrophie
«Diminution de poids et de volume d'un organe, d'un tissu ou d'un membre à la suite d'une nutrition insuffisante des cellules ou d'une immobilisation.
Une atrophie provient d'une déficience ou d'une destruction de vaisseaux sanguins, de nerfs ou de substances nutritives. Elle peut être pathologique (atrophie du foie consécutive à une cirrhose), mais aussi physiologique (atrophie du thymus à l'adolescence et de l'utérus après la ménopause). Le traitement d'une atrophie n'est possible que dans la mesure où il persiste un peu d'organe ou de tissu normal susceptible de se multiplier.
Atrophie cérébelleuse
Cette atrophie diffuse ou localisée du cervelet est provoquée par l'alcoolisme chronique, un cancer viscéral, le plus souvent bronchopulmonaire, ou par des encéphalopathies dégénératives (maladie de Friedreich ou hérédoataxie de Pierre Marie).
L'atrophie cérébelleuse évolue lentement et entraîne un certain degré d'invalidité. Les symptômes sont essentiellement des troubles de la station debout et de la marche ou des troubles de la coordination des membres. Le diagnostic repose sur le scanner cérébral. Lorsque l'atrophie cérébelleuse est d'origine alcoolique, l'arrêt de l'intoxication en stoppe l'évolution. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/atrophie/11419
in Encyclopédie du Larousse médical

- Hypersignal
« En IRM, signal d’un tissu supérieur au signal des tissus qui l’entourent.
Selon les conventions adoptées, un tissu se manifestant par un hypersignal se traduira sur l’image par un gris plus clair que celui de son environnement, voire par du blanc. Sur les séquences pondérées en T1, apparaissent normalement en hypersignal les tissus à T1 court; sur les séquences pondérées en T2 apparaissent en hypersignal les tissus à T2 long. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=hypersignal
In Dictionnaire de l’Académie de médecine
 

- Hyposignal
« En IRM, signal d’un tissu inférieur au signal des tissus qui l’entourent.
Selon les conventions adoptées, un tissu se manifestant par un hyposignal se traduit sur l’image par un gris plus foncé que celui des tissus qui l’entourent, voire par du noir. Sur les séquences pondérées en T1 apparaissent normalement en hyposignal les tissus à T1 long; sur les séquences pondérées en T2 apparaissent en hyposignal les tissus à T2 court. »
dictionnaire.academie-medecine.fr
In Dictionnaire de l’Académie de médecine
 

- Substance blanche 
« Tissu nerveux d'aspect blanchâtre, faisant partie du système nerveux central. (P.N.A. substantia alba.)
La substance blanche, située dans la moelle épinière et dans l'encéphale, contient essentiellement les axones - prolongements des cellules nerveuses, très fins et très longs, entourés chacun d'une gaine d'une substance particulière, la myéline - mais aussi des cellules non nerveuses constituant un tissu interstitiel, appelé névroglie, qui nourrit et protège les cellules nerveuses. La substance blanche assure la conduction de l'influx nerveux soit d'un centre nerveux à un autre, soit entre un centre nerveux et un nerf. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/substance_blanche/16315
in Encyclopédie du Larousse médical 

- Corps calleux
« Structure médiane de l'encéphale, constituée de fibres nerveuses, qui unit les deux hémisphères cérébraux.
Le corps calleux permet à chaque hémisphère cérébral d'exercer en permanence une action excitatrice ou inhibitrice, selon les cas, sur l'autre hémisphère.
Pathologie
Une atteinte du corps calleux peut avoir une cause vasculaire (insuffisance circulatoire, hématome), tumorale, infectieuse (syphilis), dégénérative (maladie de Marchiafava-Bignami, au cours de l'alcoolisme chronique). Quand le corps calleux n'assure plus ses fonctions, la perte de la coordination entre les deux hémisphères cérébraux provoque des troubles moteurs ainsi que des troubles de la mémoire et de l'équilibre avec tendance à la chute en arrière. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/corps_calleux/12197

in Encyclopédie du Larousse médical 

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous espérons que ces éléments d’information pourront enrichir le dialogue avec votre médecin qui reste votre interlocuteur privilégié.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut