Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - août

Titre de la question PSA élevé
Question C'est mon oncle qui a 71 ans ; avec une PSA 1158ng/ml et un IRM révélant des métastases au niveau de l'os iliaque, après une opération de prostatectomie radiale avec une castration (6/12/2016), son état s'est stabilisé. La mesure de PSA le 17/04/2017 : 3.15 ng/ml, 29/07/2017 : 128,82 ng/ml, est-ce que c'est normal ?
Réponse

Bonjour,

Vous nous communiquez les résultats de PSA de votre oncle et nous demandez ce qu’ils signifient.

Nous vous proposons de lire les informations que donnent le magazine Figaro santé au sujet des normes et de l’élévation des taux :
« Au-delà d'un taux élevé, c'est l'évolution des chiffres lors de dosages successifs qui doit indiquer des examens complémentaires.
Chez l’homme de moins de 60 ans, un taux de PSA inférieur à 4 ng/mL est considéré comme normal.
Au-delà de cet âge, et chaque année, le taux de PSA augmente de 0,04 ng/mL.
Après 70 ans, un taux de PSA de moins de 6,5 ng/mL
est considéré comme normal.
Dans toutes les circonstances c'est
l'élévation des PSA entre deux examens distants de plusieurs semaines ou de plusieurs mois qui reste la situation qui doit alerter et poursuivre les examens. »
http://sante.lefigaro.fr/sante/analyse/psa/quels-sont-resultats

Au sujet d’un patient atteint d’un cancer, l’article poursuit :
« À la suite du traitement, la mesure du PSA contribue aussi à la surveillance : si la prostate a été totalement enlevée chirurgicalement, le taux de PSA doit devenir indétectable dans les mois qui suivent l’intervention.
Cette valeur reste élevée s’il persiste une localisation de la maladie en dépit de l'intervention :
prostate qui n’a pas été enlevée dans sa totalité, ganglions atteints par la maladie ou métastases.
Une modification similaire des taux de PSA est observée après traitement hormonal et une réaugmentation des chiffres est en faveur de l’inefficacité du traitement.
Enfin, en cas de traitement par radiothérapie, la baisse du taux de PSA est beaucoup plus lente et peut même prendre jusqu’à une année. »
http://sante.lefigaro.fr/sante/analyse/psa/psa-suivi-cancers-prostate

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse car seuls les spécialistes qui suivent votre oncle seront à même de vous donner une explication quant à l’évolution de son taux de PSA.

Nous espérons que ces éléments vous seront utiles et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut