Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - août

Titre de la question Neuropathie périphérique
Question Bonjour Suite à un traitement anticancéreux (chimiothérapie et Avastin), ma mère souffre toujours de neuropathies périphériques. (Brûlures, engourdissement ...) Est-ce irréversible ? Les nerfs repoussent-ils ? Existe-t-il des traitements ?
Réponse

Bonjour,

A la suite d’un traitement anticancéreux par chimiothérapie, vous nous expliquez que votre mère souffre toujours de brûlures et d’engourdissements dus à des neuropathies périphériques. Vous souhaitez savoir si cela est définitif, si les nerfs endommagés peuvent se réparer et quels-sont les éventuels traitements.

Nous vous proposons tout d’abord un article de la Société canadienne du cancer indiquant les modalités de prise en charge des neuropathies périphériques :

« Votre équipe de soins peut vous proposer des façons de traiter la neuropathie périphérique en fonction de la cause de la lésion et des symptômes que vous éprouvez. Votre médecin peut réduire la dose d’un médicament qui provoque la neuropathie périphérique ou en cesser l’administration afin de prévenir des dommages permanents. Chez la plupart des gens, les symptômes finissent par s’atténuer avec le temps, mais il arrive parfois que les dommages soient permanents.

Votre équipe de soins peut vous proposer des façons de traiter la neuropathie périphérique dont celles-ci :

·         - médicaments pour aider à soulager la douleur ou l’inconfort névralgique, comme la gabapentine (Neurontin), l’amitriptyline (Elavil) ou la prégabaline (Lyrica), ou bien d’autres antidouleurs

·         - physiothérapie ou ergothérapie pour vous aider à garder vos muscles forts et à améliorer votre coordination et votre équilibre

·         - exercice pratiqué sur une base régulière

·         - massothérapie

·        -  acupuncture

·       -   alimentation bien équilibrée riche en vitamines et en antioxydants et consommation d’une grande quantité de liquides

·        -  exercices de relaxation
- médicaments pour aider à soulager la constipation »
http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/diagnosis-and-treatment/managing-side-effects/peripheral-nerve-damage-peripheral-neuropathy/?region=sk&p=1

Concernant les neuropathies périphériques liées à la chimiothérapie, voici ce qui y est mentionné :
« Dommages au système nerveux causés par la chimiothérapie
Certains agents chimiothérapeutiques peuvent endommager les cellules du système nerveux (neurotoxicité ou neuropathie).
[…]
Causes
Les dommages au système nerveux sont souvent liés à la dose de chimiothérapie administrée. Le potentiel de lésions aux nerfs varie selon le médicament.
[…]
Les dommages au système nerveux sont plus susceptibles de se produire chez les personnes qui ont reçu une radiothérapie cérébrale ou lorsqu'on injecte les agents chimiothérapeutiques dans le liquide céphalorachidien (LCR).
Symptômes
Les symptômes des changements au système nerveux dépendent des nerfs qui sont affectés :
[…]
- dommages aux nerfs périphériques (neuropathie périphérique)
- engourdissement, picotements ou sensation de brûlure dans les mains et les pieds
- faiblesse musculaire (causant de la difficulté à marcher, à boutonner les vêtements et à ouvrir les pots)
- altération des réflexes
- constipation
- incapacité d'uriner
[…]
La plupart des personnes éprouvent des troubles temporaires du système nerveux. Cependant, certaines peuvent développer des problèmes à long terme. Il est possible que les dommages au système nerveux se manifestent des mois voire des années après le traitement et qu'ils prennent plusieurs mois avant de disparaître.
Diagnostic
Le médecin fait un examen neurologique afin d'évaluer la fonction du système nerveux et de détecter des changements.
Il arrive parfois qu'on fasse des tests auditifs afin de savoir si l'ouïe n'est pas modifiée.

Prévention et soulagement
Lorsqu'il y a des lésions aux nerfs, et qu’on veut prévenir tout dommage durable, il est possible qu'on doive cesser la chimiothérapie jusqu'à ce que les symptômes disparaissent, diminuer la dose administrée ou mettre un terme au traitement. Il arrive parfois que ces dommages ne soient pas réversibles.
Avisez le médecin ou l’équipe de soins de tout symptôme de lésions aux nerfs, comme une perte de l'ouïe, une faiblesse musculaire ou encore un engourdissement ou des picotements dans les mains et les pieds.
Pour aider à prévenir une lésion lorsque le système nerveux est affecté, vous pouvez :
- être prudent avec les objets tranchants, chauds ou froids ou tout autre instrument  dangereux si vos doigts sont engourdis
- vous déplacer lentement et utiliser les mains courantes lorsque vous montez ou descendez des escaliers si votre force musculaire ou votre équilibre est affecté.
On a parfois recours à des médicaments pour soulager la douleur causée par la neuropathie périphérique. Un physiothérapeute ou un ergothérapeute peut aider les personnes qui doivent s'adapter à la perte de force et de capacités musculaires. Il est possible qu'une aide auditive soit nécessaire si la perte de l'ouïe est permanente. »
http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/diagnosis-and-treatment/chemotherapy-and-other-drug-therapies/chemotherapy/side-effects-of-chemotherapy/nervous-system-damage-and-chemotherapy/?region=on

Concernant une éventuelle régénération des nerfs, voici ce que nous indique le site Anatomie humaine (site du Pr. Gérard Outrequin et du Dr. Bertrand Boutillier) sur la biologie des neurones :
« La régénération nerveuse peut se présenter de différentes façons. Si la fibre nerveuse n’est pas sectionnée, mais comprimée (neuropraxie par hématome ou oedème interstitiel), l’influx nerveux est temporairement interrompu. La récupération spontanée survient dans un délai de 6 à 8 semaines. Si la fibre nerveuse est interrompue avec conservation de ses gaines de SCHWANN et de myéline, la régénération se fait normalement à la vitesse approximative d’un millimètre par jour, et la fibre retrouvera son trajet normal en suivant les gaines. Si les gaines sont interrompues, la fibre nerveuse peut repousser dans des gaines de voisinage et présenter éventuellement des fausses routes. Si les gaines sont interrompues et les deux segments très écartés, les fibres n’étant plus guidées se recourbent en pelotons ou en boules appelés névromes, qui sont spécialement douloureux. »
www.anatomie-humaine.com/Biologie-du-neurone.html

La régénération nerveuse existe dans certains cas notamment après un traumatisme mais nous ne pouvons vous répondre pour le cas d’une neuropathie consécutive à un traitement par chimiothérapie. 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site internet de Cancer Info proposé par l'Institut National du Cancer, en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer et un groupe d'associations :
http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Cancer-Info

Nous espérons que ces éléments de réponse vous seront utiles et nous vous conseillons de reprendre contact avec le spécialiste qui suit votre mère ou son médecin traitant quant à un éventuel traitement à mettre en place.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut