Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - septembre

Titre de la question Expliquer analyse urine médecin absente
Question Culture: en milieu aérobie, développement de Aerococcus viridans, numération :10.3 ufc/ml
Réponse

Bonjour,

Vous nous communiquez le compte rendu de votre analyse d’urine et souhaitez avoir des explications sur ce résultat.

Voici tout d’abord la signification du terme  « Aérobie » :
«  - Se dit de micro-organismes qui se multiplient en présence d'oxygène.
    - Se dit de l'ensemble des réactions chimiques d'un organisme se produisant en présence d'oxygène.
    - […] »
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/a%C3%A9robie/1286

Aeroccocus viridans est une bactérie comme l’indique cet article de la revue Progrès en  Urologie (2015, 25, 7, 363-369) : Mise au point : les uropathogènes émergents / C. Le Brun, S. Robert, F. Bruyere, P. Lanotte.
« Depuis quelques années, les cliniciens ont découvert des bactéries jusqu’alors inconnues, responsables d’infections du tractus urinaires (ITU). Ces changements dans l’épidémiologie des ITU sont en grande partie dus aux avancées technologiques en bactériologie que sont la biologie moléculaire et la spectrométrie de masse ou Matrix Assisted Laser Desorption Ionisation-Time of Flight (MALDI-TOF). S’il n’est pas rare de retrouver les genres Aerococcus et Actinobaculum parmi les responsables d’ITU, Trueperella et Alloscardovia restent encore à étudier. Le but de cette mise au point est de faire connaître aux cliniciens le pouvoir pathogène de ces différentes bactéries et d’attirer leur attention sur une population de malades chez qui il ne faut pas les négliger. Le rassemble les principales caractéristiques de ces bactéries.
[…]
Aerococcus : Aerococcus urinae, Aerococcus sanguinicola et Aerococcus viridans : les plus fréquents mais encore mal reconnus
Le genre Aerococcus est connu depuis 1953. Il existe 7 espèces décrites à ce jour (http://bacterio.cict.fr) : A. viridans, A. urinae, A. sanguinicola, Aerococcus christensenii, Aerococcus urinaehominis, Aerococcus urinaeequi et Aerococcus suis. Dans les ITU, ce sont principalement A. urinae et A. sanguinicola que l’on retrouve et dans une moindre mesure A. viridans. A. viridans est très ubiquiste [se dit des espèces animales et végétales que l'on rencontre dans des milieux écologiques très différents.], retrouvé dans des prélèvements variés, au contraire d’A. urinae qui est spécifique du tractus urinaire.
Les Aerococcus sont des cocci à Gram positif groupés en paires, tétrades ou amas pouvant facilement les faire confondre avec des staphylocoques à l’examen direct. Leur culture se fait sur gélose au sang incubée sous 5 % de CO2. En 48h, apparaissent de petites colonies alpha-hémolytiques dont la catalase est négative pouvant orienter vers un streptocoque. Ces difficultés d’identification ont certainement contribué à la sous-estimation des infections à Aerococcus spp. L’habitat normal d’A. urinae n’est pas connu. Le tube digestif pourrait représenter le réservoir au même titre que les autres pathogènes urinaires.[…] »
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/mise-au-point-les-uropathogenes-emergents.html

En tant que service de documentation nous ne pouvons pas aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à interroger le laboratoire d’analyses biologiques pour connaitre l’urgence d’un diagnostic et d’un éventuel traitement et donc savoir si vous pouvez attendre le retour de votre médecin.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut