Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - octobre

Titre de la question Épisodes de diplopie transitoire
Question Je viens de passer une IRM. Résultats, pas de modification spécifique notable au niveau du tronc cérébral, des structures cérébelleuses. A l'étage sus-sensoriel les cavités ventriculaires sont en place. On trouve quelques petits hypersignaux punctiformes flair peri-ventriculaires qui pourraient témoigner de lésions de leucoaraïose. Pas d'autre modification spécifique notable sur les séquences en diffusion. Je voudrais savoir ce qui risque de m'arriver.
Réponse

Bonjour,

Vous venez de passer un examen d’IRM cérébral prescrit suite à des épisodes de diplopie transitoire et vous nous soumettez vos résultats.

Tout d’abord, à titre d’information générale, voici la définition de la diplopie :
« Vision simultanée de deux images d’un même objet.

Elle peut être physiologique ou pathologique.
En langage courant, on entend par ce mot la diplopie pathologique binoculaire. Dans les autres cas contraire, on précise qu’elle est physiologique, monoculaire, paradoxale, etc...
Elle peut être binoculaire, due à un défaut de fusion des images fournies par chacun des yeux, ou monoculaire, c’est alors la perception de deux images par un seul œil. Cette dernière est un des signes de la cataracte, le sujet pouvant percevoir d’ailleurs plusieurs images (polyopie).
En neurologie, la lésion d’un muscle ou d’un nerf oculomoteur perturbe à la fois les correspondances motrice et sensorielle. Elle est donc responsable d’une déviation des yeux ainsi que d’une position anormale de la tête afin de compenser la perversion sensorielle. On distingue des diplopies horizontales, verticales, obliques, qui correspondent chacune à la direction du muscle paralysé, quelle que soit l’étiologie de cette limitation de mouvement. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=diplopie

Sur le site de l’encyclopédie Médico-chirurgicale EM-Consulte, un extrait de l’article intitulé Diplopie publié dans le Journal Français d'Ophtalmologie (Volume 32, n° 10 pages 775-778, décembre 2009) en précise les contours d’investigation :
« La diplopie binoculaire transitoire est un symptôme fréquemment évoqué par les patients en pratique ophtalmologique quotidienne. Il peut s’agir d’un signe annonciateur d’une pathologie systémique ayant des conséquences potentiellement sévères (artérite gigantocellulaire, myasthénie, compression tumorale), mais il s’agit le plus souvent d’une pathologie bénigne, résultant d’un trouble mineur et fugace de l’alignement oculaire. L’interrogatoire est une étape essentielle du diagnostic, dans la mesure où l’examen est le plus souvent normal lors de la consultation. Les caractéristiques cliniques de la diplopie transitoire, les circonstances de survenue, les signes associés et le terrain général conditionnent la recherche étiologique et les examens complémentaires ultérieurs. »
http://www.em-consulte.com/en/article/236657

En revanche, en tant que service de documentation, nous ne pouvons interpréter vos résultats et vous renvoyons vers le médecin prescripteur de cet examen. Pour préparer cette visite, nous pouvons vous proposer les définitions de quelques termes médicaux mentionnés dans votre compte-rendu afin de faciliter le dialogue :

- Hypersignal :
« 
En IRM, signal d’un tissu supérieur au signal des tissus qui l’entourent. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=hypersignal
In Dictionnaire de l’Académie de médecine 

- Punctiforme :
« En forme de point. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=punctiforme

- Flair :
« FLAIR acronyme m. anglais pour FLuid Attenuated Inversion Recuperation. » […]
Séquence FLAIR
En IRM, séquence permettant de supprimer l’image des liquides […] ».
Il s’agit d’une technique employée en imagerie médicale.
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=flair

- Leuco-araïose
« Anomalies diffuses de la substance blanche, dont les critères demeurent en fait imprécis.
Néanmoins, il paraît établi que la leuco-araïose peut s’observer chez des sujets âgés non déments (16% en moyenne), chez des alzheimériens (30 à 55%) et dans la quasi-totalité des démences vasculaires. L’hypertension artérielle semble également en cause, avec cependant la réserve de la prise d’âge.[…] »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=leucoaraiose

Nous espérons que ces éléments d’informations pourront étayer les échanges avec le médecin qui vous suit et nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut