Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - octobre

Titre de la question Comprendre le résultat de mon IRM
Question En 2015, à 59 ans, on m'a prescrit un IRM suite à des céphalées. Le résultat me dit : L'étude encéphalique en pondération Flair retrouve de nombreuses petites images nodulaires en hypersignal de la substance blanche péri-ventriculaire et en projection sous-corticale témoignant de petites lésions de démyélisation en rapport avec une micro-angiopathie profonde. Pas de leucoaraïose, pas d'anomalie morphologique des ventricules, pas d'accident ischémique étendu à un territoire vasculaire carotidien ou vertébro-basilaire. Que dois-je en penser? Je suis sous kardégic 75mg et je vais bien. La démence me guette-t-elle?
Réponse

 

Bonjour,

A la suite de céphalées, vous nous communiquez les résultats de votre examen d’IRM cérébral et vous souhaitez avoir des explications sur son interprétation.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire et n’est pas en mesure d’interpréter le langage médical très spécialisé des radiologues. Nous vous invitons à revoir le médecin prescripteur de cet examen afin qu’il puisse vous en expliquer les résultats.

A titre d’information générale voici quelques définitions :

 - FLAIR selon le dictionnaire de l’Académie de médecine : « acronyme m. anglais pour FLuid Attenuated Inversion Recuperation. Il s’agit d’une technique employée en radiologie »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=flair

- Hypersignal : définition du Dictionnaire de l’Académie de médecine
« En IRM, signal d’un tissu supérieur au signal des tissus qui l’entourent.
Selon les conventions adoptées, un tissu se manifestant par un hypersignal se traduira sur l’image par un gris plus clair que celui de son environnement, voire par du blanc. Sur les séquences pondérées en T1, apparaissent normalement en hypersignal les tissus à T1 court; sur les séquences pondérées en T2 apparaissent en hypersignal les tissus à T2 long. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=hypersignal

- substance blanche selon le Larousse médical :
« Tissu nerveux d'aspect blanchâtre, faisant partie du système nerveux central. (P.N.A. substantia alba.)
La substance blanche, située dans la moelle épinière et dans l'encéphale, contient essentiellement les axones - prolongements des cellules nerveuses, très fins et très longs, entourés chacun d'une gaine d'une substance particulière, la myéline - mais aussi des cellules non nerveuses constituant un tissu interstitiel, appelé névroglie, qui nourrit et protège les cellules nerveuses. La substance blanche assure la conduction de l'influx nerveux soit d'un centre nerveux à un autre, soit entre un centre nerveux et un nerf. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/substance_blanche/16315

- démyélisation selon le Larousse médical :
« Perte de la gaine de myéline qui entoure certaines fibres nerveuses. 
Les gaines de myéline, de nature lipidique et protéique, ont pour rôle d'accélérer la vitesse de transmission des influx nerveux le long des axones des cellules nerveuses. La démyélinisation perturbe donc le fonctionnement de celles-ci. […]»
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/d%C3%A9my%C3%A9linisation/12427

- leuco-araïose selon le dictionnaire de l’Académie de médecine :
« Anomalies diffuses de la substance blanche, dont les critères demeurent en fait imprécis.
Néanmoins, il paraît établi que la leuco-araïose peut s’observer chez des sujets âgés non déments (16% en moyenne), chez des alzheimériens (30 à 55%) et dans la quasi-totalité des démences vasculaires. L’hypertension artérielle semble également en cause, avec cependant la réserve de la prise d’âge. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=leucoaraiose

- Accident ischémique transitoire selon le Larousse médical
« Accident neurologique localisé de durée inférieure à 24 heures, d'origine ischémique, c'est-à-dire provoqué par une interruption ou une diminution de la circulation sanguine dans une artère irriguant le cerveau ou la rétine. […] »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/accident_isch%C3%A9mique_transitoire/10875

- microangiopathie selon Le Larousse médical :
« Toute maladie atteignant les vaisseaux sanguins de petit calibre.
La principale cause des microangiopathies est le diabète sucré (excès de sucre dans le sang). Les très petits vaisseaux sont infiltrés par des glycoprotéines (protéines normales du sérum altérées par l'excès de glucose). Il existe probablement une prédisposition génétique à la microangiopathie. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/microangiopathie/14545

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut