Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - octobre

Titre de la question Perte de sensibilité des pieds et mains après chimio Taxol
Question Combien de temps pour récupérer la sensibilité des pieds et des mains engourdis (après chimio TAXOL). Y-a-t-il un traitement ou des exercices à faire pour aider à la récupération ?
Réponse

Bonjour,

À la suite d’une chimiothérapie avec le Taxol (paclitaxel), vous souffrez d’une perte de sensibilité des extrémités et vous souhaitez savoir la durée de cette neuropathie et quels sont les traitements possibles.

Nous vous invitons à regarder le site EurekaSanté de la société VIDAL France entièrement consacrée à l’information sur les produits de santé et la sécurisation de la prescription. Voici un extrait de la fiche sur le Taxol :
« En cas d'utilisation prolongée, ce médicament est toxique pour les nerfs et peut entraîner des douleurs et des fourmillements des extrémités. Ces phénomènes régressent lentement à l'arrêt du traitement. »
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp984-TAXOL.html
Il est à noter que ce médicament est en arrêt de commercialisation.

Le site Prescrire, financé par les abonnés, propose « un ensemble d’informations rigoureuses et fiables sur les traitements et les stratégies de soins, pour agir en connaissance de cause. ». Nous vous proposons cet article en libre accès sur la neurotoxicité du Taxol :
« Anticancéreux : douleurs aiguës fréquentes sous paclitaxel
Mieux vaut informer les patients traités par paclitaxel, un anticancéreux cytotoxique, de la survenue très fréquente de douleurs aiguës et de troubles sensitifs et moteurs des extrémités.
Une étude étatsunienne publiée en 2011 ayant inclus 94 patientes a décrit, plus de 15 ans après la commercialisation du paclitaxel (Taxol°), un effet indésirable rapporté par 71 % des patientes interrogées : des douleurs localisées le plus souvent au niveau des membres inférieurs ou au bas du dos, avec un pic douloureux au 4ème jour de la première cure. Ces douleurs sont en général décrites par les patients comme musculaires ou articulaires, mais sans lésion observée.
Selon cette étude, les patientes qui ont ressenti des douleurs aiguës sévères après la première administration de paclitaxel ont semblé être plus souvent atteintes d’une neuropathie sensitive au bout de 12 cycles de chimiothérapie, effet indésirable connu de cette famille de médicaments anticancéreux, les taxanes.

La neuropathie sensitive se manifeste par des sensations d’engourdissements ou de picotements aux extrémités des membres inférieurs et des membres supérieurs, plus fréquentes que les sensations de brûlures ou d’élancement.

Chez les patients traités par paclitaxel, l’étude étatsunienne souligne un possible lien entre les symptômes douloureux aigus précoces et la survenue ultérieure d’une neuropathie périphérique (troubles sensitifs et moteurs des extrémités).

La balance bénéfices-risques du paclitaxel est à réévaluer avec le patient, au fur et à mesure de l’apparition des effets indésirables. Mieux vaut être attentif aux patients qui se plaignent de douleurs aiguës dès le début du traitement par paclitaxel, de façon à surveiller l’éventuelle apparition d’une neuropathie. »
http://www.prescrire.org/fr/3/31/47847/0/NewsDetails.aspx

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous conseillons de demander conseil à votre médecin ou pharmacien ou encore le médecin spécialiste à l’origine de cette prescription.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut