janvier

Méningiome du rachis cervical

Question

Quelles sont les complications lors d'une opération d'un méningiome dans le rachis cervical en C7-T1 corps vertébral T1, mesure de la lésion 1.43 x1.21cm. Merci de la réponse.

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir quelles sont les complications possibles lors d’une intervention pour retirer un méningiome dans le rachis cervical.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire et n’est donc pas en mesure de donner d’avis médical.

A titre d’information générale, voici ce que l’on peut lire dans un article de la revue Neurochirurgie (Volume 63, numéro 1, pages 51-52, mars 2017) : Méningiomes rachidiens : une série de 55 cas / A. Romdhane, A. André, S. Clémenceau, M. Kalamarides, A. Carpentier, P. Cornu :
« […] Les complications postopératoires étaient marquées par une aggravation neurologique à type de paraplégie transitoire. Deux pour cent des patients ont gardé une paraplégie définitive. Une récidive était notée chez 11 % de nos patients. La radiothérapie était proposée dans 4 % des cas en association avec la chirurgie. […] .»
https://www.em-consulte.com/article/1108000/article/meningiomes-rachidiens%C2%A0-une-serie-de-55%C2%A0cas

Toujours dans ce même article on peut lire dans la conclusion :
« Les résultats postopératoires sont habituellement satisfaisants avec une franche amélioration fonctionnelle dans 85 % des cas. Cependant, l’évolution à long terme est marquée par le risque de récidive qui est loin d’être exceptionnel. La difficulté opératoire tient compte surtout de la localisation pré-médullaire du méningiome et/ou des formes calcifiées »

Le service de neurochirurgie de l’hôpital Lariboisière (Paris) apporte des précisions:
« […]
Chirurgie
L’ablation chirurgicale est le traitement le plus courant pour les méningiomes qui entrainent des symptômes.
Les risques de la chirurgie sont variables en fonction de la localisation de la tumeur. Pour prendre la décision d’opérer, les risques de la chirurgie doivent être considérés comme plus faible que ceux liés à l’évolution naturelle du méningiome; il est donc parfois préférable de se contenter d’une simple surveillance et de laisser évoluer le méningiome. Certaines interventions sont très complexes lorsque le méningiome est situé dans des zones plus menaçantes, profondes comme la base du crâne.
Les progrès technologiques ont amélioré la capacité du chirurgien à localiser précisément la tumeur, à définir ses limites et à éviter de toucher aux zones fonctionnelles et vitales du cerveau. Ils permettent des interventions plus sures et moins invasives.
Parmi ces progrès technologiques, on dispose de la neuronavigation, du neuro-monitoring, de l’endoscopie, des bistouris ultrasoniques, du micro-doppler… »
http://www.neurochirurgie-lariboisiere.com/nos-specialites/chirurgie-base-du-crane/meningiomes/

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à interroger le neurochirurgien qui vous suit afin que compte-tenu de votre dossier médical, il puisse vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions