janvier

Elements ostéochondromateux

Question

Bonjour. J'ai passé une irm de la hanche pour une surveillance d'une ostéonécrose des deux têtes fémorales. La conclusion mentionne également en plus d'ostéonécrose, des petits éléments ostéochondromateux intra-articulaires du côté gauche. Pouvez-vous me dire ce que c'est ? Merci d'avance.

Réponse

Bonjour,

Vous avez passé un examen d’IRM de la hanche et vous nous soumettez vos résultats pour avoir des explications.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire et n’est pas en mesure d’interpréter le langage médical très spécialisé des radiologues. Nous pouvons en revanche définir les principaux termes apparaissant dans ces résultats afin d’en faciliter la compréhension.

-Ostéonécrose
« […] Mortification de l’os par insuffisance ou suppression de la vascularisation par traumatisme, infection, lésion vasculaire ou trophique.
Elle peut être d’origine :
- traumatique : fragment isolé et dépériosté  d’une fracture diaphysaire multifragmentaire ou d’un petit os de carpe ou du tarse ; fracture tassement épiphysaire, fracture articulaire ostéochondrale ;
- infectieuse au cours d’une ostéite ou ostéomyélite par thrombose ou destruction vasculaire ;
- vasculaire : oblitération des vaisseaux au cours d’une drépanocytose ou ostéonécrose barotraumatique par embolie gazeuse (plongeurs, maladie des caissons) ;
- radionécrose avec destruction des cellules intra-osseuses.
Une réparation spontanée est possible par revascularisation à partir de la périphérie, en particulier dans les ostéonécroses épiphysaires et métaphysaires. La résorption peut se voir dans la nécrose de petits fragments. L’absence de réparation conduit à la constitution de séquestre osseux isolé, d’aspect condensé en imagerie médicale, anhiste à l’examen histologique
[…] »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=ost%C3%A9on%C3%A9crose

-exostose
« […] L’exostose, ou ostéochondrome, est une excroissance osseuse recouverte d’une coiffe cartilagineuse mince. Elle contient du tissu médullaire [relatif à la moelle épinière] en continuité avec celui de l’os porteur.
Sessile ou pédiculée, elle est constituée de corticale, de spongieux et d’une coiffe cartilagineuse fine, qui s’atrophie chez l’adulte. Elle peut être sporadique ou entrer dans le cadre d’une maladie exostosante (15% des cas environ). Probablement originaire d’un chondrocyte de la physe, elle est habituellement découverte avant 30 ans, plus fréquemment chez l’homme. Le plus souvent asymptomatique, elle siège en général sur la métaphyse des os longs, mais peut concerner les os plats des ceintures, la colonne et les côtes.
Ses complication mécaniques sont les compressions (vasculaire, nerveuse, médullaire…), les bursites et les accrochages. En fait, sa principale complication est la dégénérescence chondrosarcomateuse. Cette dernière est rare en cas d’exostose unique surtout quand elle siège au niveau des membres, plus fréquente (5 à 10% des cas) en cas de maladie exostosante, surtout quand elle concerne les ceintures et la colonne. Un des signes qui font la suspecter est la présence d’une coiffe cartilagineuse épaisse, calcifiée, irrégulière et hypervascularisée.[…] »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=exostose

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse, seul le médecin prescripteur de cette analyse, connaissant votre dossier médical et vous ayant examinée, sera à même d’interpréter ces résultats.
Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions