février

Leucoaraïose vasculaire

Question

Bonjour à l'équipe J'ai passé une IRM cérébrale qui a révélé une leucoaraïose vasculaire stade 2. L'hippocampe est épargné ce qui m'étonne car c'est la perte de mémoire qui avait motivé l'examen. J'ai 51 ans. Mon médecin pense qu'il est possible que des caillots que j'aurais dans le cœur, impactent le cerveau à différents endroits. Je vais donc être suivie par un cardiologue et un neurologue. Je suis sans autres symptômes que cette mémoire défaillante dont il faudra trouver l'origine ailleurs. Ma question est la suivante, à quelle vitesse évolue la maladie, de combien de temps je dispose avant que les premiers handicaps ne se manifestent ?Devrai-je quitter mon emploi d'enseignante, arrêter de conduire à court ou moyen terme ? Je vous remercie de votre réponse. En espérant aussi qu'elle soit utile à d'autres personnes. Cordialement

Réponse

Bonjour,

Suite à des pertes de mémoire, vous avez passé un examen d’IRM cérébrale qui a révélé une leucaraïose vasculaire de stade 2. Vous souhaitez savoir comment la maladie évolue et si vous devez quitter votre emploi d’enseignante voire arrêter de conduire.

En tant que documentalistes sur la santé, nous ne sommes pas en mesure d’interpréter le langage très spécialisé des radiologues ni d’émettre d’avis médical.
Nous ne pouvons vous donner que des informations d’ordre général et vous conseillons de consulter les spécialistes vers lesquels vous renvoie votre médecin traitant en lien avec vos symptômes.

Pour mieux comprendre ce qu’est une leucoaraïose,  nous vous proposons de lire la définition donnée par le Dictionnaire de l’Académie de médecine :
« Leuco-araïose : Anomalies diffuses de la substance blanche, dont les critères demeurent en fait imprécis.
Néanmoins, il paraît établi que la leuco-araïose peut s’observer chez des sujets âgés non déments (16% en moyenne), chez des alzheimériens (30 à 55%) et dans la quasi-totalité des démences vasculaires. L’hypertension artérielle semble également en cause, avec cependant la réserve de la prise d’âge. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=leucoaraiose

Et avant de conclure, le site canadien neuromedia, spécialisé dans la publication d’articles sur  les différents aspects (scientifique, médical, psychologique, juridique…) du problème du vieillissement cérébral en neurologie  donne quelques précisions sur
les différents stades de la leucoaraïose :
« Classification de la leucoaraïose
La classification de Fazekas est l’une des plus utilisée en pratique clinique et en recherche. Elle distingue les lésions périventriculaires (autour d’un ventricule) des lésions profondes et sous-corticales. Il existe 3 grades en fonction de la gravité des lésions.
Grade 1 : lésions minimes en formes de points (punctiformes) ou de lignes. Elles sont isolées ou groupées et font moins de 20 mm.
Grade 2 : lésions modérées (lésions solitaires et zones plus intenses de moins de 20 mm de diamètre).
Grade 3 : lésions sévères (lésions solitaires avec des zones plus intenses de plus de 20 mm de diamètre).
Cette classification distingue les atteintes périventriculaires et profondes.[…] »
http://www.neuromedia.ca/leucoaraiose/

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et espérons que ces éléments d’information vous permettront d’enrichir le dialogue avec votre médecin traitant et/ou les spécialistes susceptibles de vous prendre en charge par la suite, étant les plus à même de vous proposer des réponses adaptées à votre situation personnelle.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions