mars

Anticorps nucléaires positifs 320

Question

Bonjour, on m'a détecté une fibromyalgie il y a quelques années. Depuis l'été dernier mes douleurs se sont accentuées, grosse fatigue à la marche, douleur musculaire articulation, la douleur s'accentue lorsque je suis dans l'endormissement, au repos mon corps me fait souffrir jusqu'au bout des doigts des pieds. J'ai été vue en médecine externe car les anticorps antinucléaires étaient de 160 en 3 mois, ils sont passés à 320. Malgré tout, mes examens sanguin, PET scan, IRM, scanner tout reste négatif. Que me reste-t-il à faire pour qu'on puisse me diagnostiquer enfin pourquoi je souffre autant. Merci de votre réponse.

Réponse

Bonjour,

Vous êtes atteinte de fibromyalgie et vous souffrez beaucoup. Vos résultats d’analyses indiquent une augmentation des anticorps antinucléaires mais tous les autres examens sont négatifs. Vous souhaitez savoir si cela pourrait donner des pistes au médecin sur les causes de vos douleurs.

Voici tout d’abord, à titre d’information générale, un extrait du dossier sur la fibromyalgie d’Orphanet, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins :
« […]
La douleur
Il s’agit du symptôme principal. Toujours présente, elle touche de façon préférentielle les régions proches de la colonne vertébrale : la nuque, les épaules, la région inter-scapulaire (entre les 2 épaules), les omoplates, le bas du dos, les hanches. Elle peut aussi atteindre les genoux, la plante des pieds, les fessiers et les mains avec une impression de gonflement, la face avec une sensation de crispation ou d’avoir mal à toutes les dents. Les malades se plaignent d’avoir « mal partout ». Cette douleur varie selon le moment de la journée, le niveau de stress et l’activité physique. Elle s’associe à des raideurs diffuses et se caractérise par des points douloureux spécifiques sensibles au toucher. Sourde ou parfois aiguë (voire les deux), à type de brûlures, de piqûres, de fourmillements ou d’engourdissement musculaire, elle est différemment décrite selon les personnes. Elle peut également évoluer d’un type de douleur à l’autre et d’une localisation à l’autre ou se généraliser progressivement chez la même personne. Elle peut être pénible au point d’entraver l’accomplissement des gestes quotidiens.
Les points sensibles quant à eux, parfois très douloureux à la pression, intéressent des zones bien définies qui permettent d’évoquer le diagnostic. […] » pp.2-3
https://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Fribromyalgie-FRfrPub10465.pdf

Au sujet des anticorps, nous vous proposons de lire sur le site Labtestonline (site conçu par des professionnels du laboratoire, pour vous aider à comprendre les nombreux tests de laboratoire d’analyses médicales qui sont utilisés pour le diagnostic et le suivi du traitement des maladies) les réponses aux questions fréquentes posées autour de cet examen  :
« 1- Pourquoi cet anticorps est appelé anticorps "anti-nucléaire" ?
Les AAN sont des auto-anticorps dirigés contre un antigène présent à l’intérieur du noyau des cellules d’un individu.
Les AAN présentent des spécificités différentes appelées anticorps anti-ADN (un des principaux marqueurs du LED), anticorps anti-antigènes nucléaires solubles (anti-Sm, anti-SSA/Ro, anti-SSB/La, anti-U1-RNP, anti-JO1, anti-Scl70), chacun de ces marqueurs peut orienter le diagnostic en association avec les critères cliniques. »
http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-nucl-aires.html?tab=5

« Comment interpréter son résultat ?
Un résultat positif peut indiquer la présence d'une maladie auto-immune. Le biologiste effectue alors d'autres tests plus spécifiques comme la recherche d’anticorps anti-ADN natif et  anti-Sm précisant le LED, anti-SSA et anti-SSB précisant le syndrome de Gougerot Sjögren, anti-centromère pour la sclérodermie localisée, anti-Scl70 pour la sclérodermie systémique (plus sévère).
Un test AAN positif peut aussi indiquer que le patient présente un lupus médicamenteux induit. Cette situation s’observe lorsque l’organisme synthétise des anticorps dirigés contre des composants de la double hélice d’ADN appelés histones. La recherche d’anticorps anti-histone peut être utilisée pour étayer le diagnostic de lupus induit.
Un résultat AAN positif peut également être retrouvé chez les patients avec une maladie de Raynaud, une arthrite chronique juvénile, ou un syndrome des anti-phospholipides. Le médecin doit tenir compte des symptômes cliniques et de l'histoire clinique pour le diagnostic différentiel.
Le seuil de positivité des AAN augmente avec l’âge.
Un résultat AAN négatif chez un patient rend le diagnostic de LED peu probable. Toutefois, en raison de l’évolution des maladies auto-immunes au cours du temps, il peut être utile de répéter la recherche d’AAN si les signes cliniques persistent.
Y a t-il d'autres choses à savoir ?
Certains médicaments et infections ainsi que d'autres situations pathologiques peuvent donner un résultat AAN faussement positif. Ces médicaments peuvent provoquer des symptômes comprenant ceux du LED: on parle de lupus médicamenteux induit. Les symptômes disparaissent en général à l’arrêt des médicaments. Bien que de nombreux médicaments aient été incriminés dans la survenue du lupus induit, ceux le plus souvent mis en cause sont l’hydralazine, l'isoniazide, la procaïnamide, et plusieurs anticonvulsivants.»
http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-nucl-aires.html?tab=3

Concernant vos résultats d’analyse, voici les informations qui sont données sur le site Mémobio, site réalisé dans le cadre d’une thèse de fin d’internat de biologie médicale :
« Interprétation
La présence d'anticorps antinucléaires est associée à de nombreuses pathologies : maladies auto-immunes, infections virales, néoplasies, intoxications, maladies inflammatoires ....
Leur prévalence est de 15% au sein de la population générale.
1) Taux
1/80 : Peu significatif
Jusqu'à 1/320 : Titre faible
1/640: Titre significatif
Au delà de 1/640 : Titre fort »
http://www.memobio.fr/html/immu/im_au_nu.html

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et permettront d’enrichir le dialogue avec votre médecin qui reste votre interlocuteur privilégié. Nous restons bien entendu  à votre disposition  pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions