avril

Règles oligoménorrhée

Question

J'ai fait une fausse couche en juillet 2016, et depuis mes règles ne coulent pas comme elles devraient... quelquefois mes règles peuvent couler normalement et quelquefois j'aurais des petits saignements de couleur brune accompagnés de douleur au bas ventre. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Réponse

Bonjour,

Vous avez constaté depuis votre fausse couche que vos règles sont modifiées : peu de sang, parfois de couleur brune, douleur au bas ventre. Vous évoquez l’oligoménorrhée.

A titre d‘information générale, voici la définition donnée par le Larousse médical de l’oligoménorrhée :

Diminution du volume et de la durée des règles.
L'importance des pertes est en rapport avec l'épaisseur de la muqueuse utérine, elle-même liée au taux plasmatique d'œstrogènes. Lorsque ce taux est faible, les règles sont habituellement réduites à un saignement de très faible abondance, dit oligoménorrhéique. La durée des règles, quant à elle, varie entre 3 et 8 jours.
Causes
Les causes les plus fréquentes d'oligoménorrhée sont la contraception orale, la préménopause et l'hyperprolactinémie (élévation du taux de prolactine dans le sang). La contraception orale provoque des règles artificielles de faible abondance. Lors de la préménopause, l'épuisement progressif des follicules ovariens entraîne une faible imprégnation en œstrogènes, responsable d'une oligoménorrhée. Enfin, l'hyperprolactinémie, quelle qu'en soit la cause, peut provoquer une insuffisance de la sécrétion d'œstrogènes, donc une oligoménorrhée, d'intensité variable.
Les autres causes, beaucoup plus rares, sont soit des anomalies congénitales (syndrome de Turner, insuffisance ovarienne primitive, testicule féminisant, pseudohermaphrodisme ou syndrome de Kallman-De Morsier, caractérisé par une insuffisance de fonctionnement des ovaires), soit des anomalies des autres glandes endocrines (syndrome de Cushing, hyperthyroïdie, hypothyroïdie ou insuffisance antéhypophysaire). L'anorexie mentale entraîne également un déficit en œstrogènes. Enfin, dans le syndrome des ovaires polykystiques, la sécrétion excessive d'androgènes peut être à l'origine d'une oligoménorrhée. Par ailleurs, la survenue d'une oligoménorrhée après un curetage effectué lors d'une interruption volontaire de grossesse, après une fausse couche spontanée, après l'ablation d'un polype ou encore après un accouchement doit faire suspecter une synéchie (adhérence des parois de l'utérus).

https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/oligom%c3%a9norrh%c3%a9e/14924

En tant que documentalistes nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de consulter votre gynécologue qui est votre interlocuteur privilégié.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions