avril

GEU apres laparotomie

Question

Bonjour, j'ai subi une laparotomie avec ablation de la trompe droite il y a environ 5 mois et demi, j'essaie à nouveau de faire un bébé depuis deux mois et voila que je ressens le même type de douleur que pour ma première GEU [grossesse extra-utérine] à la trompe gauche. ma question est la suivante : le fait qu'on m'ait retiré la trompe droite au lieu de retirer seulement l’œuf ne diminue-t-il pas la probabilité de récidive d'une GEU ? Autres questions : le fait d'avoir subi une laparotomie est-il en soit un facteur de risque de la GEU ? Si oui, même après 3 mois ? Une grossesse est-elle ou peut-elle être plus douloureuse quelques mois après une grossesse extra utérine + ablation d'une trompe par laparotomie que dans un cas normal ? Si oui, faut il s'inquiéter ?

Réponse

Bonjour,

Vous venez de faire une grossesse extra utérine (GEU) et l’ablation de la trompe droite par laparotomie a été nécessaire. Vous ressentez les mêmes symptômes douloureux à la trompe droite et vous vous demandez si cela est normal. Vous vous inquiétez également des conséquences de cette GEU sur d’autres grossesses.

On peut lire dans un article du Journal de gynécologie, obstétrique et biologie de la reproduction (Vol 41 - N° 1 - pp. 55-61 - février 2012) : Facteurs de risque de récidive des grossesses extra-utérines :

[…] Outre son efficacité, l’enjeu du traitement de la GEU est l’optimisation de la fertilité ultérieure des patientes, en limitant en particulier le risque de récidive.
Les taux de récidive varient entre 7 et 27 % selon les études après traitement conservateur cœlioscopique et autour de 28 % pour une troisième GEU.
Différents facteurs de risque semblent être associés aux récidives de GEU, tels que les antécédents chirurgicaux, les antécédents de naissances vivantes ou de fausses couches spontanées ou encore les antécédents de salpingites, de tabagisme, de fausses couches à répétition ou l’âge maternel avancé. Cependant, ces constatations sont issues d’études pour la plupart rétrospectives ou avec de faibles effectifs, et les résultats ne sont pas toujours concordants notamment vis-à-vis du traitement de la GEU index. En effet, le type de traitement de la GEU comme facteur de risque à part entière de récidive est une notion discutée. Néanmoins, il existe peu de données dans la littérature à ce titre et aucune ne permet de conclure sur ce point. […]

https://www.em-consulte.com/article/687571/article/facteurs-de-risque-de-recidive-des-grossesses-extr

Un cours sur la Grossesse Extra-Utérine (GEU) de l’Université médicale virtuelle francophone (mise à jour 03/04/2016) indique quant à lui :

Le traitement conservateur (méthotrexate ou salpingotomie) doit toujours être privilégié pour préserver la fertilité (pas mis = zéro). Les chances de grossesses futures sont moins importantes si la patiente a plus de 35 ans et/ou a un antécédent d’infertilité ou de maladie tubaire. Le risque de récidive est d’environ 20 % et ne varie pas selon le type de traitement. La patiente doit néanmoins bénéficier d’une échographie précoce pour la grossesse suivante.

http://campus.cerimes.fr/gynecologie-et-obstetrique/enseignement/item18/site/html/4.html#4

Nous espérons que ces éléments d’information vous permettront de mieux comprendre votre situation et enrichiront le dialogue avec votre gynécologue qui reste votre interlocuteur privilégié.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions