avril

Non remplacement d'un pacemaker

Question

Bonjour, Je me permets de vous écrire car mon papa porte un PM qui lui a été changé 2 fois. On vient de détecter qu'il ne fonctionnait plus. Ils n'envisagent pas de le changer en précisant que c'est risqué à cause des sondes... J'ai déjà du mal à comprendre ce point. Le second est qu'on lui a précisé que son coeur avait repris, malgré qu'il soit en mauvais état, une taille normale ainsi que des battements plus réguliers, et que donc le PM avait fait son travail... Difficile à comprendre, est-ce-donc possible que le coeur «guérisse» après le port d'un PM ? Le problème est que mon papa ne pose pas beaucoup de questions et qu'il se laisse «faire» par les médecins. Du coup, même si je suis réaliste, j'ai beaucoup de mal à comprendre ce qui est envisageable ou pas... et surtout quid d'un coeur qui «redémarre» après presque 30 ans de port d'un PM ? Je vous remercie d'avance pour votre retour. Il existe sans doute des cas comme mon papa. Bien cordialement.

Réponse

Bonjour,

Vous vous étonnez que les médecins décident de ne pas remplacer le pacemaker de votre père alors que ce dispositif ne fonctionne plus.

A titre d’information générale, la Fédération française de cardiologie explique le fonctionnement d’un pacemaker dans un article intitulé : Le pacemaker pour réguler le rythme cardiaque.

Aussi appelé « stimulateur cardiaque » ou plus communément « pile », un pacemaker est un dispositif que l’on implante généralement chez les personnes atteintes de bradycardie, caractérisée par un rythme cardiaque anormalement lent (moins de 50 battements de cœur par minute au repos) ou chez celles ayant des battements cardiaques anormaux nécessitant un traitement qui va ralentir le cœur.

Le pacemaker est constitué de deux éléments principaux :

  • Un générateur d’impulsion : un appareil informatisé émettant des signaux électriques pour faire contracter le myocarde. Il comprend un microcircuit électronique et une pile contenus dans un boîtier.
  • Une ou plusieurs électrodes, également appelés « sondes » : des conducteurs reliés au générateur d’impulsion capables d’écouter le rythme cardiaque spontané et de transmettre si besoin des impulsions électriques au muscle cardiaque. Généralement implanté par anesthésie locale sous la clavicule, le stimulateur cardiaque a une durée de vie moyenne de 8 à 12 ans.

https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Je-bouge/peut-faire-du-sport-avec-un-pacemaker

Un article des « Annales de cardiologie et d'angéiologie » (Volume 54, numéro 1, pages 26-31 (janvier 2005)) intitulé « Longévité des stimulateurs cardiaques : Remplacement du boîtier de stimulateur » (site EMConsulte des éditions Elsevier Masson) confirme que la décision du remplacement d’un pacemaker dépend de plusieurs facteurs, dont les « risques de complications liés aux sondes » :

Le remplacement du boîtier n'est pas un geste anodin, il se complique trois fois plus souvent que la primo-implantation, d'infection, d'érosions cutanées ou de complications liées aux sondes. Il importe de préparer ce geste en évoquant systématiquement un certain nombre de questions au rang desquelles figurent la stimulodépendance du patient, la nécessité de remplacer ou d'extraire une ou plusieurs sondes, l'état veineux sous-jacent, la compatibilité du nouveau boîtier et des sondes, ainsi que la nécessité ou non de changer de loge ou de système de stimulation.

https://www.em-consulte.com/article/28851/article/longevite-des-stimulateurs-cardiaques-remplacement

Vous évoquez l’éventuelle « guérison » du cœur à la suite du port d’un stimulateur cardiaque, nous n’avons pas trouvé d’informations relatives à cette situation dans la littérature médicale.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à revoir le cardiologue de votre père afin qu’il puisse apporter des réponses à vos questions. Vous pouvez également interroger son médecin traitant.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

 NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions