juin

Compression de la veine ovarienne et embolisation de varices ovariennes

Question

Je voudrais une explication simple et détaillée d'une embolisation de varices pelviennes et pose d'un coil dans la veine ovarienne compressée. Je dois subir cette intervention très bientôt. Y-a-t-il des risques juste après l'opération ou plus tard ? Quel est le temps de repos nécessaire qui suit l'intervention ? Merci

Réponse

Bonjour,

Vous allez avoir une embolisation de varices pelviennes et souhaitez savoir comment va se dérouler l’intervention.

Nous vous proposons les explications d’un radiologue qui exerce en libéral et au CHU Pellegrin de Bordeaux, sur l’Embolisation de varices pelviennes :

L’existence de douleurs pelviennes chroniques associées à des varices utéro-ovariennes est appelé syndrome de congestion pelvienne. Ces douleurs s’aggravent en fin de journée, en position debout ou après une activité intense, et peuvent être accompagnées de dyspareunie (douleurs pendant les rapports sexuels) et/ou de varices des membres inférieurs. Cette origine pelvienne lorsqu’elle est méconnue et non traitée est la source d’interventions veineuses répétées pour les récidives variqueuses.
L’embolisation est un traitement endovasculaire qui constitue en l’oblitération des veines ovariennes ou pelviennes par mise en place de microspires (coils), de colle biologique et/ou injection d’une mousse de produit sclérosant dans les veines impliquées. Le traitement se fait sous anesthésie locale, par ponction d’une veine du pli de l’aine ou du pli du coude.
[…]
Déroulement de l’acte

En fonction des cas et, avec votre accord, l’examen sera réalisé sous anesthésie locale, car il s’agit d’une intervention rapide et peu douloureuse.
L’examen débute par une piqûre au niveau d’une veine fémorale, afin d’y introduire un petit tuyau en plastique appelé introducteur dans lequel on placera une sonde et un guide, qui est ensuite dirigée par le médecin radiologue. Le guide permet de progresser dans la veine ovarienne, qui sera embolisée à l’aide de coils, de colle biologique, et /ou de mousses sclérosantes.
Quels sont les risques de l’embolisation
Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité, comporte un risque de complication.
    Migration du matériel d’embolisation (très rare).
    Apparition d’un hématome au niveau du ou des points de ponction.
    Accident vasculaire cérébral par migration de mousse sclérosante liées à la persistance d’un foramen ovale perméable (très rare).
    Réaction d’intolérance (principalement chez les patients à terrain allergique) liés à l’injection du produit iodé. Généralement transitoires et sans gravité, les complications graves sont rarissimes (urticaire, œdème de Quincke, choc allergique…). Le risque de décès est exceptionnel (moins d’un cas sur 100 000).
    Des accidents rénaux, également liés au produit iodé, sont notamment possibles chez certains sujets atteints de maladies fragilisant le rein.
    Une infection est exceptionnelle dans les suites d’une embolisation
    Les risques emboliques avec embolie pulmonaire.
    Risques liés aux rayons X : Si au cours des semaines qui suivent l’intervention vous remarquez une rougeur ou une dépilation au niveau de votre peau, localisée au niveau de la région qui a été explorée, n’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe médicale qui vous a pris en charge afin qu’elle puisse assurer votre suivi.
Après l’intervention
La patiente ressort le soir même de l’intervention (Hospitalisation ambulatoire).
Un traitement par Anti-inflammatoire sera prescrit pendant une semaine (des sensations douloureuses peuvent apparaître dans la première semaine)
Il est vivement conseillé d’arrêter toute activité physique et sportive durant la première semaine et d’éviter les voyages en avion et les longs trajets en voiture dans les 72 heures et toute activité nécessitant une augmentation de la pression abdominale de manière importante.
Un suivi par IRM est nécessaire à 3-6 mois.

http://www.radiologie-interventionnelle.fr/2018/08/22/embolisation-des-varices-pelviennes/

Ces informations vous sont données à titre général et peuvent ne pas s’appliquer entièrement à votre cas, c’est pourquoi nous vous invitons à échanger avec le spécialiste qui vous suit ou à interroger votre médecin traitant. Connaissant votre dossier médical, ils seront plus à même de vous donner une information précise adaptée à votre situation.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions