juin

Stérilet sans règles

Question

Voilà ça va faire maintenant depuis le 3 juin je me suis fait poser un stérilet et nous sommes le 18 juin dès la pose de mon stérilet j'ai saigné car ma gynécologue m'avait fait mal, le lendemain ça s'était arrêté et les jours suivants j'ai eu mes règles, ça a duré jusqu'au 18 juin. Aujourd'hui je n'ai plus mes règles mais j'ai mal au ventre plus précisément vers les ovaires du côté droit, j'ai plus mal et à chaque fois que j'ai un rapport, le lendemain j'ai mal au ventre, aujourd'hui plus que les autres jours, je pose ma question si tout est normal, si je dois aller consulter car je supporte la douleur mais là elle est très gênante seulement du côté droit parfois ça me fait mal, parfois ça s'arrête et j'ai mal aussi pendant les rapports pas certainement et seulement du côté droit, je ne sais pas si le stérilet a été mal posé, suite à un rapport il s'est déplacé, je n'en sais rien mais je trouve pas ça normal.

Réponse

Bonjour,

Votre gynécologue vous a posé un stérilet en début de mois. Depuis, vous ressentez des douleurs au niveau de l’ovaire droit et vos rapports sexuels sont douloureux. Vous nous demandez conseil.

Nous vous remercions de la confiance que vous nous accordez mais Questions-santé est un service documentaire. C’est pourquoi nous pouvons vous donner des informations générales sur les suites de la pose d’un stérilet.

Le Dr Benchimol, gynécologue-obstétricien, vous indique les inconvénients et complications éventuelles :

L’utilisation d’une contraception par stérilet comporte certains risques. Ces risques sont rares mais peuvent être potentiellement graves. La survenue de symptômes anormaux nécessite une consultation chez le médecin.
-
Maladie inflammatoire pelvienne : la présence d’un corps étranger dans l’utérus peut favoriser la survenue d’une endométrite, d’une salpingite, voir même d’une péritonite. La survenue d’une telle complication a lieu essentiellement dans les 3 semaines suivant la pose du stérilet.
- Augmentation du risque de stérilité tubaire : compte tenu de l’augmentation du risque de maladie inflammatoire pelvienne, le risque de stérilité tubaire pourrait probablement être augmenté.
- Grossesse extra-utérine : le risque absolu est très faible, mais lorsqu’une femme tombe enceinte avec un stérilet, le risque relatif d’une grossesse extra-utérine est augmenté.
- Perforation de l’utérus : ce risque est très rare. Il est estimé à 0,6 pour 1000 insertions de stérilets. Le stérilet peut être transfixiant ou migrer dans la cavité abdominale.
- Expulsion du stérilet : ce risque est rare. Il est estimé à 4%. L’expulsion du stérilet est plus fréquente les trois premiers mois suivant son insertion.
- Douleurs, crampes, saignements : des douleurs semblables aux douleurs de règles sont fréquentes dans les heures suivant la pose du stérilet.
- Des petits saignements peuvent persister pendant quelques jours. Ils disparaissent habituellement dans les 3 mois suivant la pose.
- De façon plus spécifique avec le stérilet au LNG : spotting (saignements entre les cycles), ménorragies, oligoménorrhée (règles peu abondantes) ou aménorrhée.
- Malaise vagal ; syncope ; bradycardie au moment de la pose.
- Dysménorrhée : règles douloureuses.
- Dyspareunie : douleurs pendant les rapports sexuels.
- Survenue d’une grossesse sur stérilet.
- Kystes fonctionnels sous stérilet hormonal : Ils se manifestent par une douleur ou par une pesanteur pelvienne. Leur découverte nécessite une surveillance échographique. Ils disparaissent le plus souvent dans les 3 mois.

https://www.docteur-benchimol.com/sterilet.html

Le CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français) vous alerte, dans une fiche d’information des patientes sur la pose d’un Dispositif intra-utérin (stérilet) :

Quand consulter?
Il est conseillé de consulter devant des pertes vaginales anormales, des douleurs du bas du ventre, des saignements en dehors des règles, des douleurs au moment des rapports afin d’envisager un traitement ou le retrait du stérilet. 

http://www.cngof.fr/component/rsfiles/apercu?path=Clinique/info%20patientes/cngof_info_17-DIU_.pdf

Nous vous conseillons donc de prendre rendez-vous avec votre gynécologue de sorte qu’il puisse vous examiner, afin d’être en capacité de déterminer l’origine de vos douleurs et de vous apporter un soulagement.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions