juillet

Réserve ovarienne

Question

Bonjour, J'ai 24 ans et une réserve ovarienne de 3.5. et un FSH à 5.5. Je souhaiterais savoir si ce taux est très inquiétant ? Evidemment je souhaiterais avoir des enfants mais dans l'idéal pas avant 3 ans. Vous remerciant par avance.

Réponse

Bonjour,

Vous nous indiquez votre résultat de bilan hormonal et nous demandez notre avis.

Nous vous remercions de votre confiance mais Questions-santé est un service documentaire qui n’a pas vocation à donner d’avis médical. C’est pourquoi nous vous proposons des informations générales sur la réserve ovarienne.

Le site personnel d’un gynécologue-obstétricien, le Dr Benchimol, vous donne une définition et des indications sur les dosages hormonaux :

Définition
La réserve ovarienne représente la capacité des ovaires à produire des ovules de bonne qualité. L'évaluation de la réserve ovarienne fait partie du bilan d'infertilité chez la femme. La réserve ovarienne est étroitement liée au potentiel reproductif de la femme.
[…]
Dosages hormonaux
Il s’agit d’une simple prise de sang effectuée au laboratoire. Le bilan hormonal est idéalement pratiqué à J-3, ou entre le 2ème (J-2) et le 4ème (J-4) jour du cycle menstruel (le premier jour du cycle étant le premier jour des règles).
FSH (Follicle stimulating Hormone) : Hormone folliculostimulante. Hormone gonadotrope sécrétée par la glande hypophyse, elle stimule la croissance et la maturation des follicules ovariens. Son élévation témoigne d’une diminution de la réserve ovarienne, de mauvais pronostic.
17 Bêta oestradiol : Hormone sécrétée essentiellement par les ovaires et accessoirement par les glandes surrénales. Son taux témoigne de la qualité de la sécrétion ovarienne. Trop élevée ou trop basse, elle témoigne d’une diminution de la réserve ovarienne, de mauvais pronostic.
AMH (Anti-Müllerian hormone) : Hormone Anti-Müllérienne. Sécrétée par les follicules ovariens, son taux reflète la réserve ovarienne. Un taux normal (≥ 2,5 ng/mL) permet de prédire une bonne réponse à la stimulation ovarienne. Son taux reste stable quel que soit le jour du cycle.

https://www.docteur-benchimol.com/reserve-ovarienne.html

A titre indicatif, le site québécois Passeport santé (site qui édite de l’information professionnelle sur internet, fiable, objective et indépendante sur la maladie, de la prévention aux traitements, à destination du grand public) vous propose les normes :

Le dosage des marqueurs sanguins permet d'analyser 3 hormones indicatives de l'état de ce stock de follicules ovariens :
- L'hormone Anti-Müllerienne (
AMH) est un marqueur de la croissance folliculaire. Son taux n'évolue pas en cours de cycle comme les autres hormones observées dans le cadre du bilan d'infertilité, mais tout au long de la vie de la femme. Il augmente ainsi de la naissance à la puberté avant de décroître jusqu'à la ménopause. Sa variation (à la baisse) peut également être corrélée avec l'obésité, le tabagisme et la consommation d'alcool notamment.
- La mesure de l'AMH est le meilleur reflet de la réserve ovarienne. Plus il est bas, plus le nombre de follicules "en réserve" est bas. C'est ainsi qu'à la ménopause, l'AMH devient quasiment impossible à détecter. Le taux normal de l'AMH entre 2,5 et 6 ng/ml. Dans le cadre d'une assistante médicale à la procréation (AMP), l'évaluation de l'AMH permet également de prévoir les réactions à une stimulation ovarienne (faible réponse ou hyperstimulation) et d'évaluer ainsi le protocole à suivre.
- La FSH ou Follicle stimulating Hormone
est l'une des deux hormones hypophysaires (sécrétée par l'hypophyse). Son rôle : induire la croissance et la maturation des follicules. Lors du bilan d'infertilité, elle est mesurée le 3ème jour du cycle. L'imprégnation hormonale normale à cette date est généralement comprise entre 3 et 6,5 UI / l. Variable, ce taux doit être considéré au cas par cas, en prenant notamment en compte l'âge de la femme et de son taux d'œstradiol. Toutefois, un antécédent de FSH élevée, même sur un seul cycle, est un argument péjoratif concernant la réponse à la stimulation ovarienne en AMP.
- L'œstradiol
est lui aussi mesuré en début de cycle. Hormone ovarienne (à l'instar de l'AMH, de la progestérone ou de l'inhibine B), il atteste de la qualité de la sécrétion ovarienne. Si son taux normal est de 50 ng/ml, des résultats plus élevés ou plus faibles doivent faire l'objet d'une analyse plus globale (biologique et clinique).

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=reserve-ovarienne

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de prendre l’avis de votre gynécologue car lui seul est en capacité de vous indiquer si votre bilan hormonal est rassurant.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions