juillet

Toux

Question

Bonjour, depuis la fin de mon infection aux poumons il y a environ près de 3 mois ,la toux reste présente, je suis terrifiée car j'ai l'impression qu'il s'agit d'un cancer aux poumons, merci de votre réponse.

Réponse

Bonjour,

Vous avez une toux récurrente depuis que vous avez eu une infection aux poumons. Cela vous inquiète.

A titre d’information générale, voici ce que l’on peut lire dans le résumé d’un article du Traité de Pneumologie de l’Encyclopédie médico-chirurgicale, disponible en ligne depuis le 07/06/2019 : Toux chronique de l'adulte : physiopathologie, étiologies, prise en charge / R. Escamilla, N. Roche.

Résumé
La toux est un acte réflexe visant à protéger les voies aériennes mais, lorsqu'elle devient chronique, la toux est délétère, affectant la qualité de vie du patient. La physiopathologie des toux chroniques n'est pas encore totalement élucidée ; après un épisode aigu initiateur, le passage à la chronicité résulterait d'une sensibilisation du réflexe tussigène avec une réponse anormale à de nombreux stimuli habituellement bien tolérés. Définie par une durée supérieure à huit semaines, la toux chronique native survenant en dehors de toute pathologie antérieure connue et avec un cliché thoracique normal est un problème fréquent dans la vraie vie. Ainsi, les toux chroniques représenteraient 6 % des consultations chez le médecin généraliste et de 10 à 30 % des consultations chez le pneumologue. Les toux médicamenteuses, essentiellement liées aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les toux postinfectieuses, le reflux gastroœsophagien, la rhinorrhée postérieure, l'inflammation à éosinophiles (toux équivalente d'asthme, bronchite à éosinophiles, toux allergique) représentent 80 % des étiologies des toux chroniques. La recherche et le traitement de ces facteurs aggravants sont donc essentiels, permettant d'améliorer plus de 75 % des patients. Chez certains patients, aucune étiologie n'est retrouvée et la toux est considérée comme idiopathique [d’origine inconnue]. Ces toux souvent réfractaires à tout traitement ont conduit à un nouveau paradigme, celui du cough hypersensitivity syndrome (CHS) ou syndrome de toux chronique d'hypersensibilité. Le CHS est un syndrome clinique caractérisé par une toux invalidante avec une sensibilité majorée à de nombreux agents tussigènes ou apparaissant pour des stimuli non tussigènes. Cet état est chronique, avec un fort retentissement sur la qualité de vie. Le CHS résulte d'une sensibilisation du réflexe tussigène, réalisant une neuropathie sensitive sur le même modèle que celle de la douleur dans la fibromyalgie. Le CHS répond peu au traitement antitussif classique mais il ouvre la voie aux neuromodulateurs et à de nouvelles cibles thérapeutiques.

https://www.em-consulte.com/article/1297274/toux-chronique-de-l-adulte-physiopathologie-etiolo

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à consulter votre médecin traitant qui pourra peut-être vous diriger vers un pneumologue s’il le juge nécessaire.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions