juillet

Maladie des laxatifs

Question

Bonjour, J'ai pris 4 comprimés par jour d'Hygiaflore (à la rhubarbe de chine - Complément alimentaire qui aide au transit à base de 6 Plantes : Levure de bière et 2 Ferments) acheté dans les magasins BIo et ce durant + de 15 ans. Maintenant j'ai la maladie des laxatifs, le résultat de la colonoscopie totale conclut à une mélanose colique à tous les niveaux : sigmoïde, colon gauche et droit et Rectum, angle splénique, caecum, valvule de bauhain = normal. Comme je n'ai plus aucune contraction depuis 4 mois (il me faut faire des lavements quotidiens pour évacuer les petits fécalomes qui stagnent au niveau du rectum, tous les symptômes me portent à penser que j'ai également un iléus paralytique. Question ? Est-ce curable ? Quels sont les traitements ou moyens cliniques qui sont généralement appliqués dans ce genre de pathologie ? Merci. Très cordialement.

Réponse

Bonjour,

On vous a diagnostiqué une mélanose colique à la suite d’une prise de laxatif durant plus de 15 ans. Vous souffrez de constipation depuis 4 mois et les différents symptômes observés vous évoquent un iléus paralytique. Vous nous demandez des précisions sur cette pathologie.

Pour commencer, nous vous proposons des informations au sujet de la mélanose colique extrait la revue d’hépato-gastroentérologie Hegel, vol.3, N°2 de 2013 :

Introduction
La mélanose colique est une pigmentation colique brun foncé due à la consommation excessive de laxatifs contenant de l’anthraquinone et du séné [1]. Elle est fréquemment diagnostiquée au cours des colonoscopies et à l’examen anatomopathologique des biopsies coliques [2]. Au cours des colonoscopies réalisées pour une constipation chronique, les endoscopistes retrouvent des dépôts pigmentaires sur la muqueuse colique [2]. La mélanose colique est une pathologie bénigne et généralement réversible à l’arrêt des laxatifs [1].

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/51156/HEGEL_2013_2_5.pdf

Voici des informations sur l’iléus paralytique, son origine et ses traitements :

- Dictionnaire Larousse médical :

Occlusion intestinale due à une paralysie passagère de l'intestin grêle.
Un iléus paralytique est provoqué par le retentissement, sur les nerfs ou les vaisseaux de l'intestin grêle, d'une affection voisine : distension aiguë des voies urinaires (colique néphrétique), abcès intra-abdominal, suites d'une intervention chirurgicale, etc.
Des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements, associés à une distension de l'abdomen, en sont les principaux symptômes
. L'examen radiologique révèle une dilatation globale de l'intestin sans signes d'obstacle mécanique (tumeur, volvulus, etc.).
Le diagnostic est confirmé par la découverte de la cause et le traitement dépend essentiellement de celle-ci. L'alimentation et la boisson sont remplacées provisoirement par des perfusions intraveineuses. Une aspiration temporaire du contenu gastrique peut être nécessaire.

https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/il%c3%a9us_paralytique/13802

- Manuel Merck (ouvrage de référence américain rédigé par des experts des différentes spécialités médicales) :

L’iléus est l’absence temporaire des mouvements contractiles normaux des intestins.
[…]
D’autres causes comprennent certains médicaments, notamment les analgésiques opioïdes et les médicaments anticholinergiques ( Anticholinergique : définition). L’iléus peut également résulter d’une infection à l’intérieur de l’abdomen, comme une appendicite ou une diverticulite. D’autres maladies, en dehors des maladies intestinales, comme l’insuffisance rénale, l’hypothyroïdie, la crise cardiaque ou les troubles électrolytiques (par exemple, un faible taux de potassium ou des taux élevés de calcium) peuvent être à l’origine d’un iléus.
Symptômes
Les symptômes de l’iléus sont un gonflement abdominal provoqué par l’accumulation de gaz et de liquides, des nausées, des vomissements, une constipation sévère, une perte d’appétit et des crampes. Les selles de la personne atteinte peuvent être aqueuses.
Traitement
- Restriction temporaire de la prise d’aliments et de liquides par voie orale
- Liquides administrés par voie intraveineuse
- Aspiration par sonde nasogastrique
Avec la restriction de la prise d’aliments et de liquides par voie orale, l’iléus se résout généralement spontanément après 1 à 3 jours. Pendant ce temps, des solutés et des électrolytes (tels que sodium, chlorure et potassium) sont administrés dans une veine (voie intraveineuse). Lorsque cela est possible, les analgésiques puissants appelés analgésiques opioïdes sont arrêtés ou réduits.
Les vomissements sévères sont rares, mais s’ils surviennent, l’accumulation de gaz et de liquide provoquée par l’iléus doit être traitée. En général, une sonde est introduite dans le nez jusque dans l’estomac ou l’intestin grêle (sonde nasogastrique), et une aspiration est pratiquée pour soulager la pression et la dilatation (distension). La personne doit rester à jeun et sans boire jusqu’à ce que les fonctions intestinales soient à nouveau normales. Parfois, si le problème touche principalement le gros intestin, une sonde est introduite par l’anus dans le gros intestin pour diminuer la pression.

https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-digestifs/urgences-gastro-intestinales/il%C3%A9us

Nous vous conseillons de prendre conseil auprès du médecin qui vous suit car lui seul est en capacité de vous indiquer de quelle pathologie relèvent vos symptômes et de vous apporter un traitement adapté.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions