juillet

Est-ce qu il y a des médicaments pour cette maladie ?

Question

Bonjour Je souffre du maladie protéine LG type Kappa et je me demande est-ce qu'il y a des médicaments pour ça, parce que mon rhumatologue m'a dit non, il faut attendre que le pic soit augmenté après vous devez faire une chimio et moi j'ai pas cru. Mon protéine est 12.13. Svp aidez-moi ou orientez-moi pour un spécialiste. Merci beaucoup

Réponse

Bonjour,

Votre médecin vous a prescrit une analyse qui a révélé la présence d’une immunoglobuline G (= IgG)de type kappa. Votre médecin vous a dit qu’il n’y avait pas de traitements à prendre pour le moment et qu’il fallait attendre que le pic augmente.

Vous avez des doutes sur l’interprétation de votre médecin et souhaitez avoir notre avis.

Ig correspond à l’abréviation de immunoglobuline, afin de mieux comprendre leur rôle, nous vous invitons à en lire la définition telle qu’elle est donnée dans le dictionnaire Larousse médical :

Immunoglobuline : « Protéine du sérum sanguin sécrétée par les plasmocytes, issus des lymphocytes (globules blancs intervenant dans l'immunité humorale) de type B en réaction à l'introduction dans l'organisme d'une substance étrangère (antigène). »
Une
immunoglobuline est constituée de 4 chaînes, (…) deux chaînes dites légères et deux dites lourdes. Pour chaque immunoglobuline, les 2 chaînes lourdes sont identiques l'une à l'autre, de même que les 2 chaînes légères. La structure des chaînes lourdes définit cinq classes d'immunoglobulines : les immunoglobulines de type G, ou IgG, les IgA , les IgM , les IgD , et les IgE.(…)
Les IgM sont des
immunoglobulines sécrétées lors du premier contact de l'organisme avec un antigène. Leur affinité pour l'antigène est plus faible que celle des IgG.
Les IgG sont produites lors d'un contact avec un antigène qui se prolonge ou lors d'un second contact de l'organisme avec un antigène. C'est la réponse mémoire, principe selon lequel fonctionnent l'immunité acquise et les vaccins. Leur affinité pour l'antigène est plus forte que celle des IgM.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/immunoglobuline/13818

Ainsi on comprend, tout d’abord qu’il existe plusieurs catégories d’anticorps ayant des fonctions différentes. De plus, on comprend également que lors d’une réaction immunitaire, le premier type d’anticorps à être produit sont les IgM, puis lors de la phase secondaire, les IgG, anticorps possédant une affinité plus forte contre l’élément étranger, prennent le relais.

Concernant la qualification « kappa », elle désigne la nature de la chaîne légère de l’anticorps :

De même, les chaînes légères des anticorps peuvent aussi être divisées en 2 types appelés kappa et lambda (…).

In Immunologie, Aide-mémoire illustré / David Male. Ed. de Boeck, 2004.
Ainsi une IgG kappa est une immunoglobuline ayant une chaîne lourde de type G et une chaîne légère de type kappa.  

En ce qui concerne plus précisément les immunoglobulines monoclonales, le Larousse indique que :

Immunoglobuline monoclonale Anticorps issu d'une seule lignée de cellules (clones), ce qui leur confère une homogénéité anormale.
Développement encyclopédique : La quantité d'immunoglobuline monoclonale est faible quand elle est bénigne, mais élevée quand elle est maligne. Les immunoglobulines monoclonales sont mises en évidence par électrophorèse (technique permettant de séparer diverses substances en fonction de leur différence de charge électrique). Elles sont retrouvées au cours du myélome multiple, de la maladie de Waldenström, des hémopathies lymphoïdes, des maladies des chaînes lourdes, et elles contribuent à établir le diagnostic de ces affections.
Elles peuvent accompagner un état infectieux (hépatite virale), ou une maladie auto-immune (lupus érythémateux disséminé) : on parle, en cette occurrence, d'immunoglobulines monoclonales bénignes. Elles sont également présentes de façon isolée, en particulier chez le sujet âgé témoignant d'une gammapathie monoclonale d'origine indéterminée.
Cette maladie sans symptôme requiert seulement une surveillance régulière car, si elle peut rester stable ou même disparaître, elle peut aussi précéder de plusieurs années l'apparition d'un myélome multiple.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/immunoglobuline_monoclonale/13819

En tant que service de documentation, nous ne sommes pas en mesure d’aller plus loin dans notre réponse. Seul un médecin, vous ayant examinée et connaissant vos antécédents médicaux sera en mesure de vous proposer une prise en charge adaptée à votre situation. Si vous avez un doute sur le diagnostic émis par votre médecin, nous vous invitons à prendre un second avis médical.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé     

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions