août

Question par rapport au thc dans les urines

Question

Bonjour, ça serait pour savoir si ça serait possible ou si ça existe des médicament qu'ils feraient augmenter le taux thc dans les urines comme anti dépresseur quetiapine, tegretol ou lorazepam si un des ces médicaments pourraient donc faire une augmentation la dessus , svp merci

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si des médicaments peuvent augmenter les seuils de positivité lors des tests de dépistage urinaire.

A titre d’information générale sur les tests de dépistage des drogues, nous vous proposons la lecture d’un article du site Drogues info service :

Comprendre le résultat d’un test
Dans le sang ou dans la salive, une positivité indique globalement une consommation récente
. Les durées de positivité dans ces deux milieux ne sont en effet pas très longues pour les principales drogues. Dans l’urine, une positivité peut indiquer aussi bien une consommation récente qu’ancienne.
[…]
Les tests peuvent-ils se tromper ?

À l’heure actuelle, les tests de dépistage sont des techniques suffisamment éprouvées pour avoir un haut taux de fiabilité.

Cependant, il peut arriver qu’une personne ait pris de la drogue mais que le résultat au test de dépistage soit négatif. On appelle cela un « faux négatif ».

Il peut arriver au contraire qu’une personne qui n’a pas consommé de drogue soit dépistée positive. On appelle cela un « faux positif ». La cause principale des « faux positifs » est la détection de principes actifs également présents dans la composition de certains médicaments. Une personne qui n’a pas pris de drogue mais dont le test est positif doit signaler toute prise récente d’un médicament et demander une contre-expertise à l’aide d’un test de dépistage quantitatif
. Beaucoup plus rarement, une exposition longue à la fumée de cannabis, dans une petite pièce non aérée, peut être la cause d’un « faux positif .

http://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/Le-depistage-des-drogues/Les-resultats-d-un-test-de-depistage

Concernant les médicaments susceptibles d’entrainer un faux positif, le site de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) précise :

Un test peut-il être positif alors que la personne dépistée n’a pas consommé de drogue ?
OUI, les personnes sous traitement médical comportant des médicaments contenant des dérivés opiacés (morphine, codéine par exemple) seront positives à un test de dépistage
. Il est important, lorsqu’une personne doit subir un dépistage de drogues qu’elle signale les éventuels traitements qui lui sont prescrits. Les personnes ayant séjourné dans une pièce peu aérée en présence de fumeurs de cannabis peuvent avoir un résultat positif, mais cela reste très exceptionnel. Dans tous les cas, lorsqu’un dépistage est positif, la personne dépistée peut demander qu’un nouveau test soit effectué. Ce test de contrôle, mené sur le même échantillon mais avec une autre méthode, permettra d’obtenir un résultat définitif. Le dépistage prévu par le Code de la route prévoit qu’une analyse de sang, soit systématiquement réalisée chaque fois qu’un résultat positif à un test de dépistage est obtenu.

Remarques : Certains médicaments, dont certains peuvent être achetés sans ordonnance, contiennent des dérivés opiacés, c’est-à-dire des substances chimiquement semblables à l’héroïne. C’est le cas de certains sirops contre la toux et de nombreux médicaments contre la douleur dont la consommation peut provoquer un résultat positif à un test de dépistage
.

https://www.drogues.gouv.fr/comprendre/les-produits/medicaments-psychoactifs

Concernant les médicaments que vous citez, nous vous proposons la lecture des notices issues du site des éditions Vidal Eurekasanté :

- Quetiapine
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp6036-QUETIAPINE-SANDOZ.html

- Tegretol
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-mtegre01-TEGRETOL.html

- Lorazepam :
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gf700011-LORAZEPAM-MYLAN.html

Aucune des notices n’évoquent la possibilité d’entrainer un faux positif lors d’un test de dépistage.

Nos recherches ne nous ont par ailleurs pas permis de trouver d’articles mentionnant la possibilité d’une augmentation des taux.
Si vous avez le moindre doute, peut-être pourriez-vous poser votre question au service spécialisé Drogues info service ? Vous pouvez les contacter par téléphone, chat ou par le biais d’un service de questions/réponses en ligne : http://www.drogues-info-service.fr/

Nous espérons que ces pistes vous aideront à trouver une réponse claire à votre question et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions