septembre

Douleurs et inflammations au niveau de la prostate

Question

Bonjour Tout d'abord bravo pour votre site. Je souffre depuis presque 2 ans de problèmes urologiques qui ont fait que j'ai été opéré d'une hypertrophie de la prostate, puis 9 mois plus tard, d'une incision cervico prostatique. J ai suivi toutes sortes de traitements : corticoïdes et alpha bloquants mais en vain. Je souffre de douleurs intenses au niveau de la verge et des testicules, douleur m irradiant tout le bas. Je pense que je souffre d'une prostatite, je voudrais savoir quelle spécialité pourrait me soulager et le /les noms des meilleurs spécialistes à Paris ou ailleurs. Mes douleurs sont arrivées à un point où je n ai plus de vie normale. Je vous remercie pour votre aide. Bien à vous.

Réponse

Bonjour,

Vous avez été opéré d’une hypertrophie bénigne de la prostate et avez eu ensuite une incision cervico-prostatique. Depuis, en dépit de divers traitements, vous avez des douleurs intenses dans la verge et les testicules. Vous pensez avoir une prostatite et cherchez un service hospitalier susceptible de vous prendre en charge de façon à être enfin soulagé.

A titre d’information générale, voici un dossier sur la prostatite réalisé par le Figaro santé :

Prostatite 1. Qu’est-ce que c’est ?
La prostatite chronique bactérienne est une infection récidivante de la prostate, glande située sous la vessie.
La prostatite chronique bactérienne survient souvent dans un contexte d’infections urinaires à répétition.
Une prostatite aiguë qui dure plus de 3 mois est alors appelée prostatite chronique.
Dans la classification en vigueur on distingue :
- les prostatites de type I (prostatite bactérienne aiguë),
- les prostatites de type II (prostatite bactérienne chronique, l’objet de cette fiche),
- les prostatites de type III (syndrome douloureux pelvien chronique) et
- les prostatites de type IV (prostatite inflammatoire asymptomatique).

http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/prostatite/quest-ce-que-cest

Nous vous proposons ensuite un Communiqué de presse JAMS (Journées d’andrologie et médecine sexuelle) 2018 intitulé : Douleurs pelviennes chroniques, l’homme aussi.

Reconnaître la souffrance
Le SDPC [syndrome douloureux pelvien chronique] peut survenir à n’importe quel âge. Parfois lors de l’examen clinique ou de l’interrogatoire le médecin retrouvera les traces d’une infection ancienne, ou d’une chirurgie pelvienne. Mais dans la plupart des cas, il n’existe aucune cause connue. Le SDPC relève des syndromes douloureux chroniques à l’instar de la fibromyalgie ; il doit être pris en charge par une équipe pluridisciplinaire, dont l’urologue est le pivot. La souffrance du patient doit être reconnue même si on ne trouve aucun substrat organique. La simple écoute est déjà une part du traitement. Celui-ci passe par des méthodes non médicamenteuses (sophrologie, hypnose, thérapies brèves, neurostimulation), des antidépresseurs ou  antiépileptiques  à  faible  dose,  des morphiniques, ou encore des médicaments urologiques spécifiques.

https://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/medias/afu/communiques/2018-09-11_jams-2018-douleurs-pelviennes-chroniques.pdf

En complément voici sur le site d'information scientifique et d’actualités de Cochrane.fr, un aperçu des thérapies non médicamenteuses :

Quels sont les effets des thérapies non médicamenteuses chez les hommes souffrant de douleur et d'inconfort persistants dans la zone de la prostate et du bassin, dites prostatite chronique ou syndrome douloureux pelvien chronique (PC/SDPC) [Prostatite chronique/syndrome douloureux pelvien chronique]  ?
[…]
L'acupuncture : nous avons constaté que l'acupuncture (une forme non conventionnelle de médecine où des aiguilles sont insérées dans la peau à des points spécifiques) réduit les symptômes chez un nombre non négligeable d'hommes et ne semble pas être associée à des effets secondaires par rapport à l'acupuncture simulée. Elle réduit probablement les symptômes par rapport à une thérapie médicale standard.
[…]
Thérapie par ondes de choc extracorporelles : nous avons constaté que la thérapie par ondes de choc extracorporelles (où des ondes de choc sont transmises à travers la peau à la prostate) réduit sensiblement les symptômes par rapport à une procédure simulée. Il est possible que ces résultats ne soient pas durables après un traitement continu. Ce traitement semble ne pas être associé à des effets secondaires.
Thermothérapie transrectale par rapport à un traitement médical :
nous avons constaté que la thermothérapie transrectale (qui applique de la chaleur à la prostate et à la zone des muscles pelviens) seule ou en combinaison avec un traitement médical pourrait entrainer une légère diminution des symptômes par rapport à un traitement médical seul. L'une des études incluses a rapporté que les participants pouvaient présenter des effets secondaires transitoires.

https://www.cochrane.org/fr/CD012551/interventions-non-pharmacologiques-pour-le-traitement-de-la-prostatite-chroniquedu-syndrome

Concernant un service hospitalier, en tant que documentalistes, nous ne pouvons vous recommander un service plutôt qu’un autre.

Un numéro de la revue Progrès en urologie nous a permis d’identifier des services spécialisés : Rapport AFU 2010. Douleurs pelvipérinéales chroniques en urologie : mieux comprendre pour mieux traiter (spécialisés : Vol 20 - N° 12 - novembre 2010 , pp. 833-1174)
https://www.em-consulte.com/article/270847/article/interrogatoire-et-examen-clinique-dun-patient-ayan

- Nantes : Centre hospitalier universitaire : Service d’urologie
https://www.chu-nantes.fr/douleurs-pelviennes--71292.kjsp?RH=1212053601533

- Rouen : Centre hospitalier universitaire : Service d’urologie
https://www.chu-rouen.fr/service/urologie/

- Orléans : Centre hospitalier régional : Service d’urologie
http://www.chr-orleans.fr/chr-orleans/activites-medicales/pole-chirurgie-et-anesthesie-reanimation-adultes/chirurgie-digestive

A titre d’information générale, voici un autre service hospitalier français qui semble à la pointe dans le domaine de l’urologie :

- Marseille : Hôpital Nord : service d’Urologie

Le service de chirurgie urologique de l'Hôpital Nord se situe dans des locaux nouvellement construits. Il a une activité de cancérologie urologique, de pelvi-périnéologie, de prise en charge des calculs et d’urologie générale. Il développe des technologies innovantes dans différents domaines : utilisation du robot chirurgical Da Vinci de dernière génération, le traitement du cancer de la prostate par Ablatherm, le traitement de l'adénome prostatique, des calculs et des tumeurs du haut appareil urinaire par laser de dernière génération, le traitement de certaines formes d’incontinence par neuro-modulation sacrée.

http://fr.ap-hm.fr/service/urologie-hopital-nord

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles pour une prise en charge adaptée et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions