janvier

Information

Question

Bonjour, ça fait quelques années que j'ai des soucis aux cervicales, genoux, dos et maintenant j'ai des tendinites à répétition au niveau du poignet. Pouvez-vous m'éclairer sur les résultats.

Réponse

Bonjour,

Vous avez depuis plusieurs années des problèmes au dos et aux différentes articulations, ainsi que des tendinites. Vous souhaitez des informations sur vos résultats d’analyse de sang.

A titre d’information générale, voici quelques explications sur les différents résultats de votre analyse :

1) Concernant les Anticorps antinucléaires :

- Anticorps antinucléaire (AAN):

Autoanticorps dirigé contre un ou plusieurs éléments du noyau de n'importe quelle cellule de l'organisme qui produit cet anticorps, mais aussi de n'importe quelle cellule n'appartenant pas à cet organisme.
Les premiers anticorps antinucléaires ont été découverts en 1948 par le médecin américain Malcolm Hargraves, qui a décrit la cellule portant depuis son nom. La « cellule de Hargraves » est un polynucléaire neutrophile qui, après s'être introduit à l'intérieur d'une autre cellule, quelle qu'elle soit (il peut s'agir d'un autre polynucléaire neutrophile), en a ingéré le noyau après que ce dernier a été altéré par des anticorps antinucléaires. Les anticorps antinucléaires apparaissent au cours de nombreuses maladies auto-immunes, notamment le lupus érythémateux disséminé, plus rarement la polyarthrite rhumatoïde et le syndrome de Gougerot-Sjögren. Ils sont, plus généralement, susceptibles d'être détectés dans toute maladie où le système immunitaire est activé, même de façon provisoire, au cours des maladies infectieuses.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/anticorps_antinucl%C3%A9aire/11236

- sur le site Labtestonline (site conçu par des professionnels du laboratoire, pour vous aider à comprendre les nombreux tests de laboratoire d’analyses médicales qui sont utilisés pour le diagnostic et le suivi du traitement des maladies) les réponses aux questions fréquentes posées autour de l’analyse des AAN :

Comment interpréter son résultat ?
Un résultat positif peut indiquer la présence d'une maladie auto-immune. Le biologiste effectue alors d'autres tests plus spécifiques comme la recherche d’anticorps anti-ADN natif et  anti-Sm précisant le LED, anti-SSA et anti-SSB précisant le syndrome de Gougerot Sjögren, anti-centromère pour la sclérodermie localisée, anti-Scl70 pour la sclérodermie systémique (plus sévère).
Un test AAN positif peut aussi indiquer que le patient présente un lupus médicamenteux induit. Cette situation s’observe lorsque l’organisme synthétise des anticorps dirigés contre des composants de la double hélice d’ADN appelés histones. La recherche d’anticorps anti-histone peut être utilisée pour étayer le diagnostic de lupus induit.
Un résultat AAN positif peut également être retrouvé chez les patients avec une maladie de Raynaud, une arthrite chronique juvénile, ou un syndrome des anti-phospholipides. Le médecin doit tenir compte des symptômes cliniques et de l'histoire clinique pour le diagnostic différentiel.
Le seuil de positivité des AAN augmente avec l’âge.
Un résultat AAN négatif chez un patient rend le diagnostic de LED peu probable. Toutefois, en raison de l’évolution des maladies auto-immunes au cours du temps, il peut être utile de répéter la recherche d’AAN si les signes cliniques persistent. […]

http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-nucl-aires.html?tab=3

Au sujet des normes de résultats, voici les informations qui sont données sur le site Mémobio, site réalisé dans le cadre d’une thèse de fin d’internat de biologie médicale :

Interprétation
La présence d'anticorps antinucléaires est associée à de nombreuses pathologies : maladies auto-immunes, infections virales, néoplasies, intoxications, maladies inflammatoires ....
Leur prévalence est de 15% au sein de la population générale.
1) Taux
1/80 : Peu significatif
Jusqu'à 1/320 : Titre faible
1/640: Titre significatif
Au delà de 1/640 : Titre fort

http://www.memobio.fr/html/immu/im_au_nu.html

2) Concernant le terme « moucheté » :
Le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) propose un dossier intitulé « Utilité de la recherche des auto-anticorps dans la pratique quotidienne » :

Les différents types de fluorescence correspondent généralement à différentes spécificités (cibles) des anticorps du patient pour des composants cellulaires, qui sont eux-mêmes associés à différentes connectivites (Table 1). Par exemple, l’aspect homogène est typiquement associé à la présence d’anticorps anti-dsDNA (double-stranded DNA), très évocateurs d’un lupus érythémateux systémique, alors que l’aspect moucheté correspond à la présence d’auto-anticorps connus sous le terme d’ENA (extractable nuclear antigens) rencontrés dans de nombreuses maladies auto-immunes (Table 1). On décrit parfois aussi une fluorescence de type nucléolaire rencontrée notamment dans un contexte de sclérodermie. […]

https://www.chuv.ch/fr/ial/ial-home/professionnels-de-la-sante/maladies-immunologiques/recherche-des-auto-anticorps/

3) Concernant les anticorps anti ENA :
- Voici les informations du site d’un laboratoire  de biologie médicale :
AC-ANTI- ENA ou anti-antigènes nucléaires solubles

Indications de la recherche :
Les anticorps anti-ENA doivent être recherchés devant tout anticorps-antinucléaire positif. Ils sont associés de façon plus ou moins spécifique aux connectivites et constituent un marqueur diagnostique et parfois pronostique important. […]

https://www.eurofins-biomnis.com/referentiel/liendoc/precis/AC_ANTI-ENA.pdf

4) Concernant les anticorps anti DNA natif
Le site élaboré par l’
équipe médicale et paramédicale du pôle ostéo-articulaire de l'hôpital Cochin (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) explique :

Comment recherche-t-on les anti-ADN natif ?
Les anticorps anti-ADN sont un sous-groupe d’anticorps antinucléaires détectés par des tests d’identification spécifiques. Ces tests sont immunoenzymatiques, appelés ELISA (Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay), ou radio-immunologiques, comme le test de Farr ou basés sur une immuno-fluorescence.
L’objectif de ces tests est d’identifier et de quantifier une réaction auto-immune développée contre l’ADN des chromosomes. Cet ADN chromosomique est appelé ADN natif, car il s’agit vraiment d’un ADN « pur », composé par la fameuse double hélice. Les vrais marqueurs du lupus sont donc bien les anticorps anti-ADN natif, mais pas les anticorps anti-ADN dénaturé (qui ne sont formés que d’une seule hélice). Des anticorps anti-ADN dénaturé peuvent être détectés dans de nombreuses circonstances, pathologiques ou non pathologiques.

http://www.rhumatismes.net/index.php?id_q=798

Le site Labtestonline complète les informations :

Que signifie le résultat du test ?
Les résultats d'un test anticorps anti- ADN double brin sont généralement considérés conjointement avec l'histoire médicale du patient, les signes et les symptômes, ainsi que l’ensemble des résultats des tests immunologiques.
Un niveau élevé d'anticorps anti -ADN natif est fortement associé au LED et est souvent augmenté de façon significative pendant ou juste avant une poussée. Si l'anticorps anti-ADN double brin est positif et que la personne testée présente des signes cliniques évoquant un LED, alors il y a une forte probabilité de confirmer un LED. Cela est particulièrement vrai si une recherche d'anticorps anti - Sm est également positive.
Un titre d'anticorps anti-ADN très faible est considéré comme négatif, mais n'exclut pas un diagnostic de LED. Environ 50 à 60% des LED ont des anticorps anti- ADN double brin positifs. Des niveaux bas à modérés d’auto-anticorps. […]

http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-adndb.html?mode=print

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul le médecin prescripteur de cette analyse, connaissant votre dossier médical et vous ayant examiné sera à même d’interpréter ces résultats d’analyse.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé       

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions