Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - janvier

Titre de la question L'oncomoduline en France
Question Bonjour, suite à un adénome hypophysaire, opéré avec succès en 2008, puis à une récidive de la tumeur et donc une 2ème opération en 2015, j'ai perdu la vue de l'oeil droit et mon champ visuel de l'oeil gauche est très altéré du fait de la compression par l'adénome qu'a subi mon nerf optique au niveau de son chiasma. J'ai lu vos articles sur l'Oncomoduline et (vu les dates de publications), je voudrais savoir si aujourd'hui, des études sont en cours ou seront bientôt en cours en France ( afin d'y participer) ou si cette protéine est utilisée en France. Merci.
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si des études ou des essais cliniques sont en cours sur l’oncomoduline pour aider la régénération du nerf optique.

Depuis notre réponse d’août 2016 que vous indiquez avoir lue sur notre site, nous n’avons trouvé qu’un seul article sur la régénération du nerf optique. Il s’agit d’un document co-signé par le Dr Benowitz déjà cité dans notre réponse et qui semble être un spécialiste de ce sujet :
Reaching the brain: Advances in optic nerve regeneration / Benowitz L, He Z, Goldberg JL
In Experimental Neurology 2017 Jan; 287(Pt 3):365-373. :
Abstract
The optic nerve has been widely used to investigate factors that regulate axon regeneration in the mammalian CNS. Although retinal ganglion cells (RGCs), the projection neurons of the eye, show little capacity to regenerate their axons following optic nerve damage, studies spanning the 20th century showed that some RGCs can regenerate axons through a segment of peripheral nerve grafted to the optic nerve. More recently, some degree of regeneration has been achieved through the optic nerve itself by factors associated with intraocular inflammation (oncomodulin) or by altering levels of particular transcription factors (Klf-4, -9, c-myc), cell-intrinsic suppressors of axon growth (PTEN, SOCS3), receptors to cell-extrinsic inhibitors of axon growth (Nogo receptor, LAR, PTP-σ) or the intracellular signaling pathway activated by these receptors (RhoA). Other regulators of regeneration and cell survival continue to be identified in this system at a rapid pace. Combinatorial treatments that include two or more of these factors enable some retinal ganglion cells to regenerate axons from the eye through the entire length of the optic nerve and across the optic chiasm. In some cases, regenerating axons have been shown to innervate the appropriate central target areas and elicit postsynaptic responses. Many discoveries made in this system have been found to enhance axon regeneration after spinal cord injury. Thus, progress in optic nerve regeneration holds promise not only for visual restoration but also for improving outcome after injury to other parts of the mature CNS. »
Traduction inspirée de Google traduction :
« Le nerf optique a été largement utilisé pour étudier les facteurs qui régulent la régénération axonale dans le SNC [système nerveux central] des mammifères. Bien que les cellules ganglionnaires rétiniennes (RGC), les neurones de projection de l'œil, montrent peu de capacité à régénérer leurs axones à la suite de lésions du nerf optique, des études couvrant le 20e siècle ont montré que certains RGC peuvent régénérer leurs axones à travers un segment de nerf périphérique greffé au nerf optique. Plus récemment, un certain degré de régénération a été obtenu sur le nerf optique lui-même par des facteurs associés à l'inflammation intraoculaire (oncomoduline) ou par la modification des niveaux de facteurs de transcription particuliers (Klf-4, -9, c-myc), des suppresseurs intrinsèques de cellules de la croissance axonale (PTEN, SOCS3), les récepteurs aux inhibiteurs extrinsèques cellulaires de la croissance des axones (récepteur Nogo, LAR, PTP-σ) ou la voie de signalisation intracellulaire activée par ces récepteurs (RhoA). D'autres régulateurs de régénération et de survie cellulaire continuent d'être identifiés dans ce système à un rythme rapide. Les traitements combinatoires qui comprennent deux ou plusieurs de ces facteurs permettent à certaines cellules ganglionnaires rétiniennes de régénérer les axones de l'œil à travers toute la longueur du nerf optique et à travers le chiasma optique. Dans certains cas, on a montré que les axones régénérateurs inervaient les zones cibles centrales appropriées et suscitaient des réponses postsynaptiques. Beaucoup de découvertes faites dans ce système ont été trouvées pour améliorer la régénération axonale après une lésion de la moelle épinière. Ainsi, le progrès dans la régénération du nerf optique est prometteur non seulement pour la restauration visuelle, mais aussi pour l'amélioration des résultats après une blessure sur d'autres parties du SNC mature. »
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26746987

Vous pouvez peut-être aussi interroger l’Institut de la vision. Cet institut de recherche qui dépend du Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts (Paris) pourra peut-être vous apporter des éléments de réponse, notamment sur les essais cliniques, ou vous réorienter.
Institut de la Vision
17 rue Moreau - 75012 Paris
Téléphone : 01 53 46 26 48
Courriel : contact(at)institut-vision.org
http://www.institut-vision.org/fr/

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut