Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - janvier

Titre de la question Pourquoi l'on sent une odeur de poussière de temps en temps?
Question Pourquoi sent-on une odeur de poussière alors que manifestement il n'y a de poussière aux alentours.
Réponse

Bonjour,

Une de vos proches sent une odeur de poussière de temps en temps et celle-ci souhaite savoir quelle pourrait en être l’origine.

Tout d’abord, sachez que les troubles qualitatifs de l'olfaction sont définis et classés  sur le site de l’Institut français de chirurgie du nez et des sinus :
« La cacosmie : est la perception d'une mauvaise odeur effectivement présente dans l'organisme et ressentie par le patient et son entourage. Elle se retrouve dans les pathologies sinusiennes (sinusite infectieuse, aspergillose) mais aussi dans la pathologie amygdalienne, dentaire ou le reflux gastro-œsophagien.
La parosmie : est la modification par le patient d'une odeur habituellement agréable en une odeur désagréable (odeur de brûlé, excréments).
La phantosmie : est la perception par le patient d'une odeur qui n'existe pas. »
http://www.institut-nez.fr/nez-pathologies-frequentes/perte-d-odorat-c39.html

Sur le site e-sante (édité par la société E-santé SA et dont la vocation est d’accompagner l'internaute dans ses recherches quotidiennes en matière de santé), nous vous invitons à consulter le dossier réalisé sur la perte d’odorat mis à jour en 2012 par le Docteur Philippe Presles. On y apprend notamment quelles peuvent en être les causes :
« Anosmie (perte totale de l'odorat) et hyposmie (diminution de l'odorat)
[…]
 Cacosmie objective (sensation réelle de mauvaise odeur)
- Corps étranger dans les voies nasales.
- Infections bactériennes.
- Tumeurs nasales nécrotiques surinfectées (bénignes ou malignes). Les tumeurs manquent d'oxygène, s'infectent et détruisent les tissus.
- Atrophie chronique de la muqueuse nasale (ozène) s'accompagnant de croûtes brunes qui tapissent les parois des fosses nasales.
Cacosmie subjective (sensation hallucinatoire de mauvaise odeur) et phantosmie (odeur qui n'existe pas, agréable ou non)
-
Troubles mentaux, tels que l'hystérie, la psychose, la schizophrénie, l'hypocondrie, l'anxiété.
- Lésion ou tumeur cérébrale.
- Epilepsie. »
www.e-sante.fr/perte-gout-odorat/causes/symptome-maladie/1351

Ensuite, le Dr Pierre Vasel, oto-rhino-laryngologiste, recense dans son article sur l’odorat, les différents troubles de l’odorat dont la cacosmie et l’hallucination olfactive :
« - la cacosmie est la perception d`une impression olfactive désagréable (parfois objective lorsqu`il y a par exemple une infection du nez ou des sinus, parfois seulement subjective, c`est à dire une distorsion de la sensation normale, ou parosmie).
 - enfin lorsqu`il y a sans cause réelle perception olfactive précise, on parle d`une hallucination olfactive. »
Le médecin précise aussi que :
« Chaque fois qu`il y aura des troubles de l’olfaction, il faudra donc savoir :
depuis combien de temps ils existent et s’il se sont développés progressivement ou brutalement.
Et rechercher tous les autres signes d`atteinte nasale ou sinusienne : éternuements, prurit, obstruction, écoulement nasal en avant, ou dans l`arrière gorge, douleurs nasales ou sinusiennes. Et leur mode d`évolution parallèle ou non aux troubles de l`odorat. »
http://www.santeweb.com/article-tkcrn16a9ahl7ahh2sqw-l-odorat.html

Enfin, dans l’article intitulé Notre expérience du diagnostic des troubles de l’odorat publié dans les «Annales Françaises d'Oto-Rhino-Laryngologie et de pathologie cervico-faciale (Volume 130, numéro 4S, pages A115-A116, octobre 2013), on apprend que même si « les troubles de l’odorat ont fait l’objet de plusieurs études dans le monde. En Afrique, peu d’études ont été consacrées à ces troubles. […]
Conclusion.
Les troubles de l’odorat sont fréquents. Des tests simples élaborés à partir d’essences culturellement connues du milieu permettent de classer le trouble. Les pathologies infectieuses et inflammatoires nasosinusiennes constituent les principales étiologies. L’interrogatoire, l’examen clinique, les tests physicochimiques et l’imagerie permettent dans 90 à 95 % des cas de retrouver l’étiologie. »
http://www.em-consulte.com/article/838941/article/notre-experience-du-diagnostic-des-troubles-de-l-o

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation en ligne et ne peut émettre d’avis médical. Seul un médecin, après avoir examiné votre proche et connaissant son dossier médical, pourra lui dire d’où viennent ces sensations et établir un lien éventuel entre les différents symptômes évoqués et si besoin, comment les traiter.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information si un diagnostic était posé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut