Cité de la santé

Information conseil et documentation

Toutes les questions-santé - janvier

Titre de la question Nausées et douleurs au ventre chaque soir mais je ne sais pas pourquoi ?
Question J'ai, chaque soir des nausées et un mal de ventre, et une douleur atroce pendant mes règles. Le Spasfon et le Dafalgan n'y faisant rien, j'ai pris de l'Ibuprofène et de l'Antarax et cela allait mieux . Or, à cause de la fréquence de mes nausées et mal de ventre je dois prendre régulièrement de l'Ibuprofène. Je n'en peux plus de cet état de maladie constant et je ne sais pas d'où cela vient ! Les douleurs au ventre se situent aux alentours et en bas du nombril. Après une échographie pelvienne le médecin de l'échographie nous a dit que j'avais un kyste à apparence fonctionnelle. Mais la gynécologue m'a affirmé que c'était un gros ovule ... De tout de même 11mL ! J'ai peur d'avoir une endométriose puisque je suis constamment fatiguée.
Réponse

Bonjour,

Vous nous faites part de vos douleurs au ventre quotidiennes et plus intenses encore au moment de vos règles.

En tant que service documentaire, nous ne pouvons vous donner que des informations générales.

Le site Ameli.fr de l’Assurance maladie vous explique quelles peuvent être les causes des maux de ventre :
« Les douleurs de l’abdomen ou « mal de ventre » sont fréquentes et leurs causes sont multiples. […] »
http://www.ameli-sante.fr/mal-de-ventre-de-ladulte/le-mal-de-ventre-une-douleur-abdominale.html

Sur ce même site vous pourrez lire  les causes de dysménorrhée (ou règles douloureuses) :
« Ces douleurs durent en général un ou deux jours : elles commencent avec les saignements et sont maximales lorsque le saignement est le plus important. Elles peuvent être déjà ressenties un peu avant les règles et parfois se prolonger un peu après elles. Elles sont cycliques et reviennent à chaque menstruation.
Les douleurs menstruelles sont habituellement ressenties dans le bas du ventre, mais peuvent s’étendre au dos et aux cuisses.
Leur intensité est variable : la personne peut ressentir une simple gêne, des douleurs modérées ou intenses à type de crampes, de spasmes dans le bas du ventre.
Ces douleurs peuvent s'accompagner de :
nausées, vomissements ;
migraine ;
diarrhée ;
fatigue ;
malaises.[…]
La dysménorrhée primaire
La dysménorrhée primaire apparait à l'adolescence, dans les mois suivant les premières règles. Elle est très courante et, le plus souvent, sans gravité.
Il s’agit d’un phénomène lié à un excès de sécrétion de prostaglandines par la muqueuse utérine (endomètre) au moment des règles. Les prostaglandines sont des substances qui provoquent des contractions utérines et facilitent l’expulsion de la muqueuse utérine. Un excès de prostaglandines peut provoquer des douleurs intenses à l’arrivée des règles par augmentation anormale de la contractilité du muscle utérin.
Dans la majorité des cas, les dysménorrhées primaires s’atténuent ou disparaissent spontanément au bout de quelques années ou à la suite d'une première grossesse.
Si la dysménorrhée s’aggrave et que les douleurs sont de plus en plus fortes au fil du temps, une cause sous-jacente est recherchée : malformation du vagin, de l’utérus ou endométriose de l’adolescente. »
http://www.ameli-sante.fr/regles-douloureuses/comment-reconnaitre-les-regles-douloureuses.html

Vous constaterez que vos symptômes sont courants et que les douleurs persistantes sont peut-être dues au kyste fonctionnel qui vous a été diagnostiqué comme l’indique le site d’un gynécologue parisien :
« Les kystes fonctionnels : ces kystes sont les plus fréquents. Ils surviennent chez les femmes en période d’activité génitale. Les kystes fonctionnels sont dus à un « dérèglement hormonal » qui provoque la transformation d’un follicule ou d’un corps jaune physiologique en kyste. Par définition, ils disparaissent spontanément après les règles ou après un traitement médicamenteux hormonal. Un kyste fonctionnel de l’ovaire est un kyste bénin. La survenue de ce type de kyste est favorisée par un traitement inducteur de l’ovulation, par les contraceptions micro progestatives ou par le stérilet au Lévonorgestrel.
[…]
Les signes cliniques les plus fréquents sont :
[…]
Douleur pelvienne chronique ou aigue (lors d’une complication), plutôt unilatérale ;
[…] »
https://www.docteur-benchimol.com/gynecologie/39-kyste-de-l-ovaire.html

Enfin, vous craignez une endométriose, voici les symptômes décrits sur le site québécois Passeport santé :
« Les symptômes, lorsqu’il y en a, varient considérablement en intensité d'une femme à l'autre.
Principaux symptômes :
Des douleurs au bas-ventre qui irradient parfois dans le bas du dos. La douleur causée par l’endométriose a la particularité d’être progressive et de se manifester souvent d’un côté de l’abdomen plus que de l’autre. Les douleurs causées par l’endométriose peuvent être difficiles à distinguer des crampes menstruelles (dysménorrhée).
Les douleurs s’accentuent durant les menstruations, au moment d’uriner, lorsque les mouvements intestinaux sont perturbés (diarrhée, constipation), et au moment des rapports sexuels (dyspaneurie). Parfois, elles s’intensifient au moment de l’ovulation. […]
Autres symptômes :
    De la fatigue, de l’irritabilité ou de la dépression, généralement en raison du fait que les douleurs sont chroniques.
    Des pertes brunâtres prémenstruelles ou tachetures (« spotting »).
    Du sang dans l'urine.
    Du sang dans les selles ou un saignement rectal durant les règles. »
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=endometriose-pm-symptomes-de-l-endometriose

Ces informations étant d’ordre général, il revient à votre gynécologue de poursuivre les investigations si vos douleurs persistent afin d’établir un diagnostic fiable et de vous soulager durablement.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Retour à la liste des questions
Retour en haut