Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - février

Titre de la question Expertise
Question Une fistule péri-lymphatique peut-elle entraîner une sclérose de l'oreille moyenne ?
Réponse

Bonjour,

Nous vous proposons en premier lieu une définition de la fistule périlymphatique sur le site du Groupe ORL Rive Gauche de Toulouse :

« L’oreille interne est entourée d’os rempli de liquide (liquides endolymphatique et périlymphatique) et comprend 2 zones de fragilité au contact de l’oreille moyenne correspondant à 2 petites membranes étanches situées au niveau des fenêtres ovale et ronde de l’oreille interne. Ces membranes retiennent le liquide indispensable au bon fonctionnement de l’organe de l’audition dans l’oreille interne (liquide périlymphatique). Dans les suites d’un traumatisme pressionnel (ex : explosion, agression, accident de plongée, mouchage forcé …), ces membranes peuvent se déchirer et être responsable d’une fuite de liquide périlymphatique avec surdité fluctuante et vertiges à l’effort. »
www.orl-toulouse-rivegauche.fr/+-fistule-perilymphatique-+.html

Le service ORL de l’hôpital parisien Lariboisière a également publié en ligne un article sur les fistules périlymphatiques dont voici un extrait :
« « Elles se caractérisent par une communication anormale entre les liquides de l'oreille interne, en l'occurrence la périlymphe, et les cavités de l'oreille moyenne. Les symptômes peuvent être très variables. La cause en est le plus souvent traumatique (barotraumatisme ou explosion), chirurgicale (chirurgie de l’otospongiose), infectieuse (cholestéatome, forme grave d’otite chronique, érodant les parois de l’oreille moyenne), exceptionnellement congénitale. »
www.orl-hopital-lariboisiere.com/fistules-perilymphatiques.html

En ce qui concerne la sclérose de l’oreille moyenne, un cours sur les pathologies de l’oreille et des sinus sur le site de la faculté de médecine rennaise mentionne un lien entre la tympanosclérose (nous ne savons si cela correspond à la localisation de votre sclérose) et l’otite chronique non choléstéatomateuse :
« Otite chronique non choléstéatomateuse
La muqueuse de l'oreille moyenne peut se hyaliniser, se calcifier partiellement surtout au niveau du tympan constituant alors la tympanosclérose qui est une forme d'aboutissement et de cicatrisation de l'affection. »
www.med.univ-rennes1.fr/cerf/edicerf/NR/NR005.html

Dans nos recherches, nous n’avons pas lu de lien de causalité entre la fistule périlymphatique et la sclérose de l’oreille moyenne. Peut-être faut-il plutôt chercher un lien commun entre les causes de la fistule périlymphatique et celles de la sclérose (otites chroniques ?).

Nous vous rappelons que le service Questions-santé est un service documentaire et ne peut en aucun cas se substituer à une consultation médicale. Nous vous conseillons d’interroger le médecin ORL ou le médecin traitant qui vous suit.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre service et restons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut